• Chroniques

2015 : Des personnalités maskoutaines

Paul-Henri Frenière

L'une des initiatives les plus appréciées des Maskoutains en 2015 fut sans contredit le retour du défilé du Père Noël au centre-ville après 27 ans d'absence. Né d'un « flash » du journaliste Bruno Beauregard, cet événement aura attiré 10 000 personnes sur la rue Des Cascades. Historiquement, ce genre de rassemblement est organisé à des fins strictement commerciales, disons-le. Mais là, grâce au travail acharné et aux nombreux contacts du journaliste de TVcogeco, la Magie de Noël s'est déployée uniquement pour le plaisir et le bonheur des enfants. Chapeau!

***

Un autre événement a animé le centre-ville en 2015 et encore là, il s'agit d'une initiative citoyenne qui a su attirer des partenaires pour sa réalisation. Pratiquement à l'agonie après sa deuxième édition, Les Rendez-vous urbains sont revenus en force avec quatre week-ends festifs où l'on a ouvert les rues à de l'animation et de la musique. À l'origine de cette revitalisation, Sophie Picard a su rallier d'autres restaurateurs et divers intervenants dont les autorités municipales qui n'ont pas eu vraiment le choix de soutenir la démarche. Une alternative au défunt Rendez-vous des papilles?

***

Ces deux événements ont bénéficié du support – discret mais efficace – du directeur de la Société de développement du centre-ville. Simon Cusson travaille d'arrache-pied depuis quelques années afin de redonner vie à ce secteur de la ville qui ne bénéficie pas toujours du soutien municipal. L'été dernier, il a présenté un projet d'aménagement du terrain vague en face du Marché public. La Place du Marché se voulait un lieu de rencontre, une agora où divers événements auraient pu y être organisés tout au cours de l'année. Mais bon, la Ville a préféré laisser le secteur privé choisir la vocation de ce lieu stratégique et historique. Un rendez-vous manqué?

***

Parlant de lieu historique, les anciens se souviendront de l'emplacement du théâtre Corona qui abrite aujourd'hui l'épicerie fine Les Passions de Manon. Ce commerce spécialisé a beaucoup fait parler de lui en 2015, notamment dans les médias nationaux. C'est Philippe Mollé, le chroniqueur gastronomique, qui a parti le bal en désignant cet établissement maskoutain comme son « coup de coeur » de l'année. Cette notoriété est largement due à la personnalité et au dynamisme de sa propriétaire Manon Robert qui a fait connaître Saint-Hyacinthe davantage qu'une certaine campagne publicitaire coûteuse.

***

Toujours sur la rue Des Cascades (décidément...), un autre commerce a fait sa marque au cours de l'année, mais pour des raisons bien différentes. La friperie Les Trouvailles de l'Abbé Leclerc a connu un succès inespéré grâce, entre autres, au dévouement exemplaire du chargé de projet Alain Robert. Non seulement fait-on la preuve de la viabilité d'une entreprise d'économie sociale, mais ce commerce particulier offre l'occasion aux généreux Maskoutains de « donner au suivant ». Ce n'est pas rien en ces temps d'austérité.

***

L'année 2015 a été effectivement marquée par l'austérité à tous les niveaux. Heureusement, certaines personnes se sont levées pour dénoncer ces mesures. Il faut souligner le travail de l'une d'entre elles, Chantal Goulet, qui a attiré l'attention des médias locaux sur ces questions. On pense notamment à la taxe compensatoire imposée aux organismes communautaires propriétaires de leur immeuble. La directrice de la Corporation de développement communautaire des Maskoutains s'est opposée publiquement à cette taxe inique et a porté ses revendications devant le conseil municipal. Elle a reçu un accueil acrimonieux, voire méprisant, ce qui ne l'empêche pas de poursuivre courageusement ses combats.

***

Sur la scène politique, on s'entend que l'événement marquant fut l'élection de Brigitte Sansoucy comme députée de Saint-Hyacinthe-Bagot à Ottawa. Elle n'a pas encore eu le temps de faire vraiment ses preuves, mais déjà ses interventions à la Chambre des communes sont de bonne augure. Chose certaine, sa popularité dans le comté est établie puisqu'elle a résisté à la vague libérale qui a déferlé lors de l'élection fédérale.

***

Je ne pourrais terminer cette brève rétrospective sans parler du décès de l'ex-maire Clément Rhéaume survenu à la fin de décembre. Au cours des années '80, je l'ai connu comme journaliste et comme caricaturiste : c'était d'ailleurs mon principal sujet. Il ne m'en tenait pas rigueur et conservait même mes caricatures parues dans le journal Le Maskoutain. Je me souviendrai toujours de son sens de l'humour, de son œil vif, de son énergie et de ses reparties bien senties. Salut Monsieur!

 

 

Galerie

  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio

Écrire un commentaire >

  • Re: 2015 : Des personnalités maskoutaines

    la parade du pere noel est la meilleure décision que vous pouviez prendre...c était fantastique de voir tout ce monde qui étaient si heureux...merci

  • Re: 2015 : Des personnalités maskoutaines

    Merci pour cette mention au journal Mobiles et merci à vous de votre commentaire Mme Diane

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.