• Chroniques

Ce travailleur venu d'ailleurs

Paul-Henri Frenière

Depuis quelques années, on sait que le Québec vit une importante pénurie de main-d'oeuvre et la grande région de Saint-hyacinthe ne fait pas exception. Les employeurs se creusent la tête pour trouver des solutions. Et l'une d'entre elles pourrait être l'immigration.

Depuis maintenant 10 ans, un organisme de la région s'active pour attirer des travailleurs et des travailleuses issus de l'immigration. Forum 20-20 est composé d'une petite équipe de femmes dynamiques qui font des miracles avec des moyens bien limités.

Seulement en 2017, ce sont 182 adultes accompagnés de 129 enfants qui sont venus grossir la démographie de la MRC des Maskoutains. Car le travailleur migrant ne vient pas seul : c'est toute une famille qui se déplace et s'installe sur notre territoire.

L'an passé, ils sont venus de 23 pays différents, rapporte Forum 20-20. Mais comment les a-t-on attirés dans la région de Saint-Hyacinthe, eux qui, au départ, ne devaient avoir qu'une vague idée de ce qu'est le Canada?

On sait que c'est Montréal qui est le principal pôle d'attraction pour la personne qui immigre. Or, il n'est pas toujours facile de trouver un emploi et un milieu de vie décent dans la grande métropole.

Qu'à cela ne tienne, Forum 20-20 se rend sur place pour « vendre » à ces étrangers les attraits de la région et, surtout, les possibilités d'y travailler. Car on sait que l'emploi est la principale clé pour attirer les gens et les convaincre de s'installer.

Et l'organisme n'est pas à court d'idées. L'automne dernier, on se rappellera qu'un nombre important de demandeurs d'asile ont traversé la frontière du Québec suite à la décision de l'administration Trump de mettre fin à un programme temporaire de résidence ayant permis à plusieurs Haïtiens de résider et de travailler aux États-Unis depuis le séisme survenu en 2010 en Haïti.

Saisissant l'occasion, Forum 2020 s'est mis en contact avec des organismes partenaires de Montréal, qui poursuivent la même mission, afin d'attirer cette nouvelle clientèle potentielle. L'équipe a d'abord répertorié pas moins de 25 entreprises maskoutaines qui étaient à la recherche de personnel dans des postes de journaliers et d'opérateurs. On a ensuite organisé des rencontres.

Trois entreprises – Olymel Saint-Damase, Groupe Lacasse et Unidindon – en ont profité pour recruter du personnel afin de pallier à leur pénurie de main-d'oeuvre. Au final, après sélection, ce sont 66 nouveaux arrivants qui ont été embauchés. Autant de nouvelles familles venues s'installer ici.

Au fil des années, Forum 20-20 a développé une étroite collaboration avec certaines entreprises maskoutaines. C'est particulièrement le cas avec Olymel. À tel point qu'elle est devenue un partenaire financier de l'organisme.

De chaque côté, on s'assure que le nouvel employé s'intègre de la façon la plus harmonieuse possible. L'expertise développé depuis plusieurs années par Forum 20-20 devient alors un précieux atout.

Mais l'essentiel du processus d'adaptation revient à l'employé lui-même. Pour ce travailleur venu d'ailleurs, ce n'est pas seulement un emploi comme un autre. C'est toute une nouvelle vie qui commence pour lui et sa famille. Et peut-être l'espoir qui renaît pour l'avenir de ses enfants.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire