• Chroniques

Défendre la Place du Marché

Paul-Henri Frenière

Le terrain vague en face du marché public fait encore parler de lui. La dernière fois, c'était lorsqu'on a installé une immense affiche publicitaire sur le grand mur qui le délimite. « La Grande région de Saint-Hyacinthe – Terre d'innovation ». Au pied du slogan, un espace déserté depuis presque 15 ans. Belle illustration de notre sens de l'innovation...

Photo: PHF. L'incendie de 2002 a libéré cet espace situé au cœur même de l'Histoire de Saint-Hyacinthe. En face de notre plus précieux joyau, le plus vieux marché public du Québec encore en opération, l'occasion était belle de revamper le site.

Mais non. On a décidé de laisser faire l'entreprise privée. « Du moment que la Ville va récolter les taxes, le reste on s'en fout » pourrait-on résumer l'essence de la philosophie municipale.

J'ai eu le frisson quand j'ai vu le projet qui a été présenté en grande pompe en 2012. Un édifice affreux de 24 condos qui « bouchait » complètement ce coin de rue hautement symbolique. Une bâtisse aussi laide qu'inopportune. Comme une verrue en plein milieu du visage de Saint-Hyacinthe « la jolie ».

Heureusement que le projet n'a pas levé. Personne n'a osé acheté. Comme si les fantômes des lieux s'y étaient opposés...

Récemment, le même concepteur « visionnaire » a proposé une autre solution pour boucher le trou. Comme aucun entrepreneur privé ne veut s'y aventurer, remplissons le vide par des bagnoles. Sa solution : un stationnement à étages avec un petit kiosque d'information.

Autrement dit, construire devant notre marché historique, un monument pour célébrer la sacro-sainte automobile.

Entre vous et moi, s'il y a un si grave problème de stationnement au centre-ville, pourquoi ne pas utiliser les espaces déjà existants pour y ajouter des étages? Notre marché public mérite mieux que ça.

En 2008. j'avais écrit une série de textes sur le blogue de DBC Communications qui exposait diverses façons d'aménager ce site pour en faire un lieu d'animation pour le centre-ville. Je proposais même des solutions pour financer le projet via des subventions gouvernementales.

J'ai eu l'impression de prêcher dans le désert. Le désert étant l'esprit d'ouverture des autorités municipales. Une personne cadre de la Ville m'a même dit : « Si tu tiens tant à ton projet, prends un billet de loto et si tu gagnes, t'achèteras le terrain et t'en feras ce que tu voudras ». Ouais...

Heureusement, la Société de développement commercial du centre-ville (SDC) a repris l'idée... sept ans plus tard.

Leur projet « Place du Marché » tient compte de l'importance de ce lieu historique tout en faisant de la place pour les initiatives futures. Et en plus, le timing serait excellent puisque l'on s'apprête à refaire une beauté à notre marché public au cours des prochaines années.

Maintenant, la balle est dans le camp des autorités municipales. Après 15 ans de stagnation et de tataouinages, il serait enfin le temps que des conseillers (ou conseillères) prennent cette balle au bond et atteignent le but.

Mais pour cela, il faudrait d'abord qu'ils (ou elles) mettent leurs culottes pour défendre ce beau projet.

Écrire un commentaire >

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Bien d'accord !

  • Re: Défendre la Place du Marché

    allo sa prendrait un villages des valeurs là ses pas tous des gens riche a st hyacinthe.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    je suis en total accord avec vous.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    ... et pendant ce temps, à l'Annexe, un super parc a été aménagé entre la route 116 et la track de chemin de fer, juste à côté du tunnel de trains. Rien contre l'aménagement de ce petit parc... mais il semble vide de chez vide! Quelque chose de similaire juste à côté du Marché pourrait être intéressant et serait, assurément, plus achalandé tout en emmenant plus de vie durant l'été. Durant l'hiver, rien n'empêche d'emménager quelque chose sur ce même espace, du genre de bouffe de rue mais en kiosque mobile. Bref... c'est pas les idées qui pourraient manquer.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Par chance qu'en 2012, les condos n'ont pas trouvé preneurs. Un édifice aux couleurs foncées dont l'architecture s'inscrivait en dichotomie avec l'environnement du centre-ville… et qui auraient masqué l'avenue St-Denis et la ruelle du 3 septembre déjà peu connue…

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Cela fait déjas bien quelque années que j'en parle au gens même les plus concernés. Rien d plus enragent de voir que rien ne bouge.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Présenter un projet novateur pour Saint-Hyacinthe, surtout lorsqu'il favorise le centre-ville et le quartier Christ-Roy, n'est pas particulièrement facile. J'ai moi-même vécu cette expérience lorsque j'ai présenté un projet différent pour le centre des congrès. On a trouvé bien « cute » que l'un jeune de 19 ans s'intéresse à la vitalité de sa ville, mais sans plus. Une certaine mentalité percevant Saint-Hyacinthe comme étant une banlieue semble parfois empêcher des projets originaux et plus urbains de voir le jour. Sans transformer le centre-ville en Plateau et Claude Corbeil en Luc Ferrandez, je crois que l'on peut se passer d'un nouveau stationnement étagé. Par contre, j'apprécie le fait que monsieur McDermott ait présenté son projet, car après tout, cela fait jaser... et surtout, bouger. Est-ce que la place telle que présentée est la meilleure option? Je ne sais pas. Honnêtement, le croquis ne m'a pas plut du tout. On aurait dit un espace se voulant temporaire, éphémère. Si cette option est choisie, je crois que la ville devrait opter pour y installer une sculpture ou une fontaine d'un(e) artiste local(e). Et pourquoi ne pas recouvrir le grand mur vie d'art de rue comme sur Saint-Laurent à Montréal? Finalement, le bloc sanitaire, qui ressemblait à une roulotte, pourrait être remodelé en un édifice plus esthétique incluant un bureau touristique. La réussite de sa place sera le résultat, selon moi, de son originalité et de son esthétisme. Sans ce, elle sera désertée. Il faudra également y organisé des événements pour y créer de la vie. J'ai vu dans mon quartier (je vis également à Montréal) la projection de films sur un grand mur vide: à faire! Il ne reste plus qu'à attendre que tout cela bouge un peu. En espérant que cela ne prenne pas un autre quinze ans.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Maskoutain de "souche", une idée comme ça : Développer le Coin des arts sous forme de parc thématique et expositions permanentes et alternatives, toutes saisons.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Pleinement d'accord avec toi, Paul-Henri. Il est grand temps que la Ville fasse quelque chose de ce terrain et la meilleure solution pour moi, c'est d'en faire une place publique. Évidemment, pour cela, il faut que nos élus et l'administration de la Ville y croient. Malheureusement, ils n'ont jamais démontré une grande vision pour le centre-ville. L’histoire des horodateurs nous l'a bien démontrée.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Paul-Henri, tu te souviens de mon montage visuel où je plaçais un parc à cet endroit ? La première version ici: https://flic.kr/p/4TDRdG Je sais que je l'avais amélioré, mais je ne retrouve plus l'image.

  • avatar

    Re: Défendre la Place du Marché

    C'était un très beau travail, Sébastien, et je suis pas mal certain que la SDC s'en est inspirée.

  • Re: Défendre la Place du Marché

    Aussi, je me questionne sur le calcul suivant: taxes annuelles X nombre d'années = montant bêtement perdu par la ville pour avoir attendu si longtemps après un projet privé qui n'aura jamais vu le jour, au lieu d'allant de l'avant avec une initiative qui aurait été félicitée par tous.

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.