• Chroniques

Saint-Hyacinthe EN-GOR-GÉE

Paul-Henri Frenière

AVIS – Toutes les entrées menant à la ville de Saint-Hyacinthe sont présentement engorgées. Tant au niveau de l'autoroute 20 que de la route 116, on signale des bouchons d'au moins un kilomètre. La Sûreté du Québec a dépêché des unités spéciales pour contrôler la situation.

Interrogé à savoir quelles raisons motivaient cette ruée vers la cité maskoutaine, un automobiliste a répondu : « On regardait La Voix, dimanche passé à TVA, ma femme pis moé. Ta'coup, on a vu une annonce que c'était écrit Saint-Hyacinthe – Terre d'innovation avec des grosses lettres qui bougeaient. On s'est dit, ma femme pis moé : faut y aller, tabaslac! ».

Une autre automobiliste a témoigné qu'elle avait vu la même publicité, mais à l'émission Tout le monde en parle sur un autre réseau. « Lorsque j'ai constaté que cette petite municipalité avait les moyens de se payer une pub dans un créneau de grande écoute, je me suis dit qu'elle devait avoir quelque chose de spécial. On a piqué ma curiosité, diantre » a déclaré la dame, immobilisée depuis une heure dans sa BMW.

Les autorités municipales s'attendent à une explosion des demandes de permis de construction et un boom démographique sans précédent. On se frotte déjà les mains en pensant aux coffres de la ville qui vont se garnir par les taxes...

*** 
Ok, ok, on va dire que je suis encore négatif. Que j'ironise. Que je devrais plutôt joindre ma voix aux forces vives du milieu pour promouvoir ma belle ville. Mais je ne suis pas le seul à émettre de sérieuses réserves quant à la pertinence de cette campagne de publicité menée à grands frais.

Si je me fie aux réactions dans les réseaux sociaux - notamment sur la page Saint-Hyacinthe la Jolie sur Facebook - les avis des Maskoutains sont partagés, voire polarisés.

« Non mais, n'importe quoi! Avez -vous vu la pub de Saint-Hyacinthe diffusée durant l'émission La Voix a TVA? Non mais, savez-vous combien ça coûte un 30 secondes (NDLR : elle durait 15 secondes) de pub durant une émission "grand public"?. Encore du gaspillage d'argent pour une pub laide » a lancé cette facebookienne le dimanche soir.

Plus d'une soixantaine de commentaires ont suivi et – comme c'est malheureusement souvent le cas dans ce réseau - , les échanges n'étaient pas toujours élégants. « Pis sont pas capables de mettre du sel dans les rues. Wow! » a lancé un intervenant. « L'hostie de sel dans les rues, ça pas rapport! Misère... » lui a-t-on répondu.

Mais les échanges n'étaient pas toujours aussi, disons, triviaux. En gros, certains estiment que c'est un investissement qui en vaut la peine pour attirer les jeunes familles à vivre ici et d'autres pensent que c'est de l'argent jeté par les fenêtres alors que l'on vit sous un régime d'austérité.

Nous assistons à la deuxième phase de cette campagne « d'image de marque » qui, au final, en comptera trois. On estime que l'aventure coûtera 1,2 millions$. L'objectif visé serait d'augmenter la population d'ici quelques années.

En attendant, les derniers relevés indiquent que la population a diminué. Et ce, malgré que la région de Saint-Hyacinthe a déjà reçu de nombreux immigrants.

Reste à voir si le pari sera relevé d'ici la prochaine élection municipale...

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.