• Chroniques

L’intégrité n’est pas à vendre!

Francis Plante

L’intégrité est définie comme étant « l’état d’une chose qui n’a pas été altérée ». Par ailleurs, si on tente d’appliquer cet état à la vie courante, il pourrait simplement désigner le fait de faire en sorte que nos mots vont de pair avec nos actes. Or, puisque la majorité des crosseurs de ce monde semblent avoir un discours en parfaite symbiose avec leurs magouilles, nous désignerons ici ladite qualité comme étant la mesure du véritable caractère d’un homme – le sujet de l’article étant, de toute façon, l’intégrité au sens large du terme…

Crédit photo : © F. Plante Non seulement cette valeur est-elle habituellement trop souvent exclue du discours social actuel, mais elle semble parfois même discréditée. Dans notre société actuelle, faire étalage d’ambitions qui ne s’apparentent même pas à ce que nous sommes est parfois mieux accueilli que le fait d’oser reconnaître – même comme personne « entière » – être indifférent face à quelconque aspiration… Bref, le désir de gloire, de réussite sociale ou de tout ce qui peut honorer l'amour-propre semble plus valorisé que l’intégrité – et cela, beaucoup semblent l’avoir compris… Les réseaux sociaux ne sont-ils pas le meilleur moyen de laisser croire à une vie pourtant à cent mille lieues de notre véritable existence? Quelques milliers d’« amis » ne s’obtiennent quand même pas sans un peu d’illusion et de poudre aux yeux! Après avoir considéré son identification à un groupe comme une intégration contrainte et la déformation d’identité comme un acte d’émancipation et d’intégration, l’imposteur se verra regagner la confiance en soi qu’il convoite tant…

N’en demeure pas moins un fait indiscutable : l’image, c’est ce que les autres croient que nous sommes ; l’intégrité, elle, c’est ce que nous sommes vraiment. Il serait néanmoins naïf de prétendre que ceux qui s’adonnent à la dénaturation de leur véritable personnalité sont inévitablement prisonniers de leur culpabilité, qu’ils doivent forcément éprouver de la difficulté à dormir le soir venu… Malgré le fait qu’il est pleinement conscient de son subterfuge (à moins d’une psychose à tendance schizophrène), je ne crois pas que l’imposteur soit tout à fait conscient de l’impact qu’a, sur son entourage, cette tactique d’autodéfense factice. Je ne crois pas non plus que l’intégrité soit un élément déterminé dans la vie de chacun. C’est plutôt le résultat d’une discipline personnelle, d’une confiance intérieure et d’une décision qui consiste à faire preuve de loyauté en toutes circonstances. L’intégrité cimente notre façon de vivre et sans sombrer dans une moralité – de laquelle je me détache trop souvent, je dirais simplement qu’elle nous permet, sans réel effort, de ne pas nous amener à promettre ce que nous ne pouvons pas donner – bref, elle nous permet de ne pas décevoir…

Crédit photo : © F. Plante Et même si nous avons sans doute tous déjà emprunté quelques détours interdits pour s’éviter certaines étapes que l’on jugeaient futiles, la notion d’intégrité nous revient sans cesse comme une valeur morale qui sert de référence et guide nos choix et nos actions. Elle suppose une notion d'honnêteté ou d’introspection dans le cas où elle serait bafouée. Une personne intègre est un individu sur qui on peut compter et dont les choix de valeurs sont fiables et stables. L'intégrité désigne aussi la capacité d'une personne à respecter ses engagements et ses principes, malgré des pressions contraires. Que l’on soit le pape, un imposteur ou un loser en manque de gloire, l’intégrité est partie intégrante de nous et c’est notre façon de l’entretenir qui fera en sorte qu’elle se manifestera ou non… Elle n’est pas à vendre, ni à louer et il ne suffit pas de cliquer « Like » pour y adhérer… L’intégrité figure parmi les valeurs humaines qui n’ont plus beaucoup à voir avec le style de vie des gens de notre génération, et le simple fait de l’avoir de son bord fait déjà de nous des êtres plus près de ce que nous sommes, de ce que nous valons et de ce que nous pouvons donner. L’intégrité : une autre de ces valeurs rares qui, je l’espère, ne deviendra pas un vestige aux yeux des sociologues du futur…

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.