• Chroniques

Clinique sans rendez-vous : des soins sans prendre soin

Hache
Par Hache

Il y un an naissait ma petite dernière. La naissance d’un enfant c’est tellement beau ! et puis elle est tellement belle ! oui, merci. La veille de la naissance de nos enfants, qui sont tous nés par césarienne programmée, nous avons coutume, ma conjointe et moi, d’aller au restaurant. À table, elle songe à cette grossesse qui s’achève, à ce petit être qui demain ne sera plus en elle, dont on verra enfin le bout du nez. Soupirs : nostalgie d’un passé bientôt révolu et impatience d’un avenir plein de découvertes et de partage. De mon côté, je mange et je bois. Soupirs : c’est notre dernière soirée à deux et notre dernière nuit reposante avant plusieurs mois. Vous voyez, c’est une soirée très spéciale pour nous.

L’année dernière, ce « réveillon » ne s’est pas exactement déroulé comme nous l’avions désiré. Depuis quelques jours, notre plus grande était enrhumée, fiévreuse. Et voilà qu’elle se plaint de douleurs aux oreilles. Une otite, un classique. Après une nuit peu reposante, au petit matin, la veille donc de l’accouchement, ma conjointe appelle la clinique sans rendez-vous. Trop tard : merci de rappeler à partir de 15 h pour une consultation en soirée. Je me rends à cette clinique, où notre médecin de famille a son cabinet, pour expliquer notre situation un peu spéciale et tenter d’obtenir un rendez-vous plus tôt. Ma conjointe accouche demain matin, j’explique à la secrétaire, nous aimerions finir les préparatifs sereinement, notre grande sera confiée à sa grand-mère pour quelques jours et nous voulons lui épargner le désagrément de courir les médecins, est-il possible d’être arrangeant ? Non, ce n’est pas possible, désolée, me répond-elle en me tendant la carte d’affaires de la clinique, rappelez dans l’après-midi pour un rendez-vous en soirée. Je saisis la carte d’un geste machinal. Vraiment, ce n’est pas possible, insisté-je désemparé ? Vraiment, non. Pas possible.

Ph. Hache
Je franchis la porte, bouillonnant, non sans avoir jeté un coup d’œil sombre sur l’affiche « Ici, violence verbale, tolérance zéro. » Avez-vous remarqué ? Cette affiche n’est jamais placardée sans nécessité. Autant qu’une mise en garde, c’est un avertissement : vous allez être mal servis ou mal considérés. Puis je reviens sur mes pas, griffonne mon numéro de téléphone au dos de la carte d’affaires, et la rends à la secrétaire : si vous trouvez un moyen, ce sera très apprécié. En vain, nous aurons finalement un rendez-vous à 19 h 15. Ma grande s’endormira dans la salle d’attente, malgré l’inconfort et la douleur aux oreilles. Je ferai les cent pas sous le nez de la secrétaire impuissante (ou indifférente ?) devant le crescendo de mon exaspération. Le médecin auscultera ma fille à 21 h, sans un mot d’excuse pour son retard. Avez-vous jamais entendu un médecin s’excuser de son retard ? Moi, jamais. Après être passé à la pharmacie, je serai de retour chez moi à 22 h et j’administrerai à ma fille la première dose d’antibiotique qu’elle aurait pu avoir 12 h plus tôt.

Bilan : une petite fille épuisée, deux parents fatigués par une mauvaise nuit, inquiets et stressés, très loin de la sérénité qu’on recherche la veille de mettre au monde un enfant.
Non, il n’y a pas mort d’homme. Oui, ces retards sont ordinaires, quotidiens. (Il y a deux jours encore, j’ai attendu dans la même clinique le médecin pendent 1 h 50, avec ma petite dernière fiévreuse et ma deuxième avec… une otite. Autre médecin, même histoire, pas un mot d’excuse.
Alors, cette fameuse veille d’accouchement, comme à chaque fois que nous sommes allés consulter, a-t-on eu les soins nécessaires ? Oui. Mais a-t-on seulement pris soin de nous ?

Écrire un commentaire >

  • Re: Clinique sans rendez-vous : des soins sans prendre soin

    C'est très difficile d'obtenir un rendez-vous. À plusieures reprises, lors d'appels téléphoniques aux numéros de 22h et minuit de me faire répondre à la minute exacte du début de prise des rdv qu'il n'y avait plus de place disponible nous référant à un site Internet. J'ai une amie qui a suivi le processus et qui a du se rendre à Longueuil pour sa consultation, moi je n'avais pas accès à Internet, j'ai donc attendu jusqu'au lendemain. Le plus fiable des numéros est celui que l'on appel à 15h, le seul avec lequel j'ai réussi à avoir rdv. De plus, le numéro tiré du site Internet occasionne aussi des frais pour obtenir une place à des kilomètres de chez soi.

  • Re: Clinique sans rendez-vous : des soins sans prendre soin

    Pour faire suite à votre commentaire, je crois que vous n'avez pas été chanceux de ne pas avoir la ligne à 22h00 puisque depuis des années quand j'appelle jai toujours la ligne. Le point qui me chicote avec votre histoire est que vous vouliez avoir un rendez-vous pour avoir l'esprit tranquille pour l'accouchement de votre femme même si les places étaient toutes comblées. Vous avez essayer de "by passer " le sytème pour vivre votre accouchement planifié sans stress. Imaginez si les infirmières feraient ça à chaque personne qui veut faire la même chose que vous pour "x" raisons elles n'auraient pas fini. Oui la santé de notre enfant est une priorité (moi-même maman d'un garçon de 4 mois ), mais vouloir passer devant tout le monde je suis pas certaine. Pour ce qui est des médecins qui s'excusent pas, bien ils ont des grosses journées et ils voient des tonnes de patients qui sont sûrement pas agréables avec eux. Encore une fois, vous êtes pas chanceux, à chaque fois que le médecin était en retard (Dre Nadine Lachance, Dre Julie Blouin, Dr Michel Gemme ) se sont à chaque fois excusé de leur retard. Faut pas oublié que ce sont des êtres humains et qu'ils ont des règles à respecter. Encore une fois désolée que votre fille si ai été malade ce n'est jamais drôle.

  • Re: Clinique sans rendez-vous : des soins sans prendre soin

    Bonjour cher monsieur simplement vous dire que c est moi la secrétaire dans votre histoire! Je me leve a tout les matin pour faire mon travail et j essaie que tout les 30 000 patients qui on un dossier a notre clinique puisse avoir accès a un médecin pour leur bobo. Malheureusement il y a des places limité au sans rendez vous et même quand il reste des places dans l horaire des médecins nous les prenons pour que les médecins puissent voir le maximum de patients dans la journée. Voilà pourquoi il y a quelques années ils ont mit en service le gmf pour offrir plus d heure d accès au patients mais il faut suivre les directives pour avoir un rendez vous. Plusieurs personnes pense que c est nous les secrétaires de jours qui prennent les appels a 15h mais malheureusement non donc nous pouvons rien faire même si on voudrait aider tout le monde. De plus pour vous dire que les affiches de violence verbale sont la comme avertissement car il y a plusieurs personne qui s emporte quand ils n ont pas ce qu il désire ce qui n était pas votre cas car vois avez été poli et je pense avoir fait la même chose. Honnêtement j aimerais faire passer tout les patients qui appels ou qui viennent nous voir car ils on pas réussi a avoir la ligne mais malheureusement c est impossible.

  • Re: Clinique sans rendez-vous : des soins sans prendre soin

    Wow bravo pour ce commentaire !!! Je tiens à vous féliciter pour votre bon travail, car vous devez en manger des bêtises dans une journée ! Ce que je déplore des gens c'est qu'ils croient que c'est vous qui "choisissez" les patients au sans rendez-vous et c'est tout le contraire. Honnêtement, je ne ferais pas votre travail et je vous lève mon chapeau pour le calme que vous dégagez même quand vous vous faites engueuler. Bravo et merci de faire ce que vous faites !

  • Commentaire

    Je suis moi aussi secrétaire médicale et c'est tous les jours frustrant de ne pas pouvoir aider tout le monde. Les médecins limitent l'accès et ont doient s'y tenir. Si vous saviez comment je donnerais des RV à tous les patients...mais je n'ai aucun pouvoir. Mais malgré mon impuissance, je mange de la "colle" et des plaintes me disant inefficace et au-dessus de toute monde. Ben oui...j'ai mal à chaque fois! J'ai des émotions! Le coeur me fend en deux quand je vois une personne âgée qui a de la difficulté à respirer, un bébé qui pleure pour ses otites, une madame qui veut juste une prescription pour sa vitamine, le travailleur qui manque son travail pour venir voir le médecin...mais je ne peux rien faire!!!!! Encore aujourd'hui, j'ai pleuré car on m'a dit que j'étais arrogante d'avoir dit à une dame qu'elle n'avait rien d'autre à faire que nous appeler 4 fois par jour pour un RV que je ne peux donner et pour qui , ,exceptionnellement, j'ai écrit au médecin, car je considérais sa situation pressante afin d'accélerer le processus. Je lui dis que ne vais la rappeler aussitôtes consignes du doc...mais elle appelle, et appelle...fait tous les postes et boîtes vocales du bureau....Pis je suis arrogante!!?? Ben oui je le suis...quand je dois répéter 100 fois que je vais m'en occuper. Voilà..c'est dit! J'adore mon travail, mais il faut être solide en maudit pour subir ça plusieurs fois par jour. RV donné qq jour plus tard à la dame et aucun merci en retour...seulement un regard mesquin qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille d'une future plainte contre ma bonne volonté inutile dans ce cas. On apprend de nos erreurs! Demain sera un autre jour....

  • Ajouter un commentaire