• Chroniques

Victor Martin, ce méconnu

Roger Lafrance

Quand on rappelle le nom de Victor Martin, on pense immédiatement au magasin de musique qui a longtemps porté son nom. Aujourd'hui, le commerce se nomme le Centre de musique Victor et il est présent dans trois villes: Saint-Hyacinthe, Granby et Drummondville.

Victor Martin (Source : Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe) Victor Martin ne fut pas que le fondateur du magasin d'instruments de musique. Il fut aussi un folkloriste reconnu qui enregistra, selon le Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, pas moins de 26 reels et valses au cours des années 1940. Aujourd'hui, cette carrière reste pourtant méconnue de la plupart des Maskoutains.

Victor Martin est né en 1901 à Saint-Louis-sur-Richelieu, entre Saint-Hyacinthe et Sorel. Après avoir passé sa jeunesse à Montréal, il part travailler à l'usine Ford de Detroit où il fait la rencontre d'un Américain d'origine polonaise qui lui enseigne la technique du violon. C'est à partir de là que sa passion pour la musique prend forme.

De retour à Saint-Hyacinthe en 1923, il trouve du travail à l'usine de textile Penman. Il forme alors un groupe de musique et durant les fins de semaines, il joue avec son groupe devant le personnel de la compagnie Goodyear, où il fait connaître ses compositions.

Il faut rappeler qu'à cette époque, la musique traditionnelle était un genre très populaire chez les Canadiens français car elle puisait dans nos racines profondes. La musique traditionnelle connaissait donc du succès en spectacles, à la radio et même dans les enregistrements sur disque.

Selon Gabriel Labbé, auteur du livre Musiciens traditionnels du Québec, 1920-1993, Victor Martin enregistra ses premiers 78 tours sur l'étiquette Starr en 1944. Son premier disque comprenait le Reel maskoutain et le Reel Saint-Hyacinthe. Je ne sais pas si ces enregistrements existent toujours aujourd'hui. Chose certaine, il serait intéressant de les entendre.

Gabriel Labbé rapporte que Victor Martin passa ensuite sous le label RCA Victor (sous l'étiquette Bluebird) où il enregistra ses compositions de 1946 à 1949. L'auteur mentionne qu'il fut influencé par Jean Carignan, Jos Bouchard, Fortunat Malouin et Fernand Thibault et qu'il a inspiré bien des violoneux québécois par son jeu particulier.

Anecdote intéressante : Victor Martin fut celui qui présenta le jeune Willie Lamothe chez RCA Victor. À l'époque, Willie accompagnait le folkloriste dans ses tournées au Québec en y apportant une touche country. Ayant entendu l'une de ses compositions en spectacle, il recommanda le jeune chanteur à sa compagnie de disques. 

La musique country en était alors à ses balbutiements au Québec. RCA Victor avait déjà sous contrat Paul Brunelle dans le but de concurrencer le soldat Lebrun qui connaissait un succès monstre. Ses premiers enregistrements, notamment Je suis un cowboy canadien et Je chante à cheval, eurent un tel succès que Willie abandonna son travail à l'usine Goodyear pour se consacrer entièrement à la chanson. Sa carrière devait durer une quarantaine d'années.

 

Écrire un commentaire >

  • Re: Victor Martin, ce méconnu

    Mon Grand-Père était un optimiste, un charisme pour la vente, il avait de belles valeurs, il aimait la qualité. Que de belles anecdotes ai-je entendu lors de son vivant. Quelque fois je vais a cimetière le voir ainsi que grand-mère Adéline que mon Grand-Père appelait Aline,

  • Re: Victor Martin, ce méconnu

    Bonjour Comme je suis l'Épouse de son fils Philippe qui a pris la relève je peux rendre hommage à un grand fondateur dans le folklore du Québec même au-delà des frontières Lorsque les touristes Américains venaient à St-Hyacinthe arrêtais au magasin acheter des disques Je félicite le Propriétaire de continuer la relève ainsi d'avoir pensé au service de son Petit-Fils Claude a commencé avec son Grand-Père Victor merci pour tout

  • Hommage

    Bonjour Un autre Hommage à une Personne qui a marqué cette musique malheureusement oubliée qui a composé et enregistré sur Disques .. Un Homme qui nous a laisser des souvenirs inoubliables Le temps des Fêtes n'est plus comme on dit Ça se passait de même (un moment de nostalgie) Merci d'avoir eu cette opportunité M.Martin

  • Ajouter un commentaire