• Chroniques

Vous avez dit « kétaine »?

Origine maskoutaine du mot "kétaine"
Roger Lafrance

Vous est-il déjà arrivé de vous faire traiter de "kétaine"? Moi pas... En tout cas, pas que je sache!

"Kétaine" est sans doute l'une des pires insultes qu'on peut adresser à quelqu'un. "Kétaine", ce n'est pas qu'être kitch, c'est faire preuve de mauvais goût, que dis-je, de très mauvais goût!

Qu'on l'appelle ''mullet'' ou "coupe Longueuil", cette configuration capillaire trône au sommet des manifestations assumés du kétainisme Saviez-vous que le mot a été inventé à Saint-Hyacinthe autour des années 1940? Il existe plusieurs versions de l'origine du nom. Le mot a pris naissance dans le centre-ville, autour du "marché à foins", devenu aujourd'hui le parc T.-D.-Bouchard, face aux Loisirs Christ-Roi.

Selon une rumeur largement répandue, le nom kétaine (qu'on écrit aussi quétaine) aurait été inspiré d'une famille de ce quartier, les Keaton ou McKeaton, dont les goûts vestimentaires étaient à ce point discutables qu'on leur a inventé un qualificatif!

Une autre version (et probablement la bonne) nous vient de la comédienne Andrée Champagne sur le site www.ketaineries.com. Elle y raconte que certaines familles très pauvres du quartier avaient l'habitude de quêter de maison en maison pour obtenir de la nourriture ou des vêtements. Devant les agencements très douteux dans leurs vêtements, on s'est mis alors à les surnommer les "quétaines du marché à foin". "Un jour, vers la fin des années 50, au cours d'une répétition des Belles histoires, raconte Mme Champagne, nous partagions des opinions sur un costume ou une nouvelle mode. J'ai émis le commentaire suivant: "Moi, je trouve que ça fait quétaine." Denise Filiatrault a répondu: "Ça fait quoi?" J'ai répété: "Quétaine! Ça ne va pas ensemble. Ça n'a pas d'allure!" Quelques semaines plus tard, Denise et Dominique (Michel) avaient inséré l'expression dans un de leurs sketches."

Cette version est corroborée par T.-D. Bouchard lui-même dans ses mémoires où il écrit que le mot a pris naissance pour qualifier une famille du centre-ville. "kétaine" viendrait donc du mot "quêter" et sans doute, devrait-on l'écrire "quétaine".

Bref, si vous voulez savoir ce qui peut être quétaine, rendez-vous sur le site www.ketaineries.com. Vous en aurez un bel aperçu. Personnellement, mes souvenirs d'objets quétaines remontent à ma jeunesse: les petits nègres en ciment qu'on mettait sur nos parterres, les concours d'Elvis ou des minivans dont l'intérieur était recouvert de moquette et de gros systèmes de son!

Galerie

  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio

Écrire un commentaire >

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    J'ai demeuré dans le marché à foin, juste devant la balance municipale, durant 15 à 20 ans. Je doute fort que le mot origine de quêter; un linguiste aurait de la difficulté à faire le lien, je crois. On parlait aussi de Keating comme origine possible.

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    C'est une version... Ce dont je me souviens c'est que Kétaine vient des publicité à la télévision de la cie K-TEL qui vendait des compiles de chanteurs et chanteuses les plus nases les uns les autres. C'est de là que vient "kétaine" et ça vient pas de Drummondville plus qu'ailleurs.

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    Poourtant, j'avais entendu le mott "kétaine" bien avant les publicités de K-TEL... Et je me souviens de parodies des produits K-TEL devenus K-TAINE pour le besoin de la parodie.... Mais je trouve davantage plausible la déformation du nom de famille cité dans l'article...

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    Non ca viens pas des annees 1940 et oui c est un nom anglais qui a ete deforme d un personnage ayant habite St-Hyacinthe dans les annee 1890 et qui etait tres avare et qui s habillait comme les pauvres mais qui au fonds etait tres riche. Et qui vivait dans une cabane délabrée dans le secteur Ste-Marie Madeleine A l entrée de la ville de St-Hyacinthe et qui s appelait Ste-Monique et que les gens appelait ca Ketaine Ville . En tout cas ca me viens d un historien qui nous a enseigner ca au cegep . ÇA reste a verifier.

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    mon grand père napoléon ma raconter l,histoire de la famille ketain qui vivait s ste Monique juste passer douville sur la 116 en direction de Montréal mon grand père est mort il y a 65 ans passer et je me rappelle tres bien cette histoire

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    Mme Andrée Champagne a toujours voulu s'approprier la «paternité» de sa diffusion au Québec. Je suis déçu que vous, M. Lafrance et même que ketaineries.com soyez tombés dans le panneau... Lors de l'écriture du livre des Fêtes du 250e anniversaire de la ville de Saint-Hyacinthe (1998), ce débat n'avait pas été clos malgré la présence d'historiens lors de sa rédaction.... Or, si vous relisez le tout, vous y trouveriez plus de nuances que dans cette « autre version (et probablement la bonne) » que vous cautionnez sans preuve sinon de la bouche de cette sénatrice et conservatrice quelque peu prétentieuse. Merci de corriger le tout et de nuancer vos propos. N.B. Marc est dans le champs et, de fait, sa diffusion vient principalement de Dominique Michel et de Denise Filiatrault (V. Moi et l'autre). Faudrait donc vérifier l'histoire auprès d'elles...

  • avatar

    Re: Vous avez dit « kétaine »?

    Merci pour tous vos commentaires qui viennent enrichir le débat. L'origine du mot kétaine demeure nébuleuse et le restera fort probablement. Donc, le mystère demeure et sans doute faudra-t-il l'ajouter à tous les autres qui suscitent parfois des débats, comme la ville qui a inventé la poutine...

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    Ma grand-mère est née en 1922. Elle m'a toujours dit que le mot kétaine provenait d'une famille particulière, les "Keaton", qui s'habillaient plutôt mal (ou peut-être différemment du reste du quartier). J'ai tendance à croire ma grand-mère, même si elle n'est pas historienne.

  • Re: Vous avez dit « kétaine »?

    Mes parents, en parlant des taudis situés près de l'église de Ste-Monique (à la sortie de Saint-Hyacinthe sur la route 116 en direction de Ste-Madeleine) utilisaient parfois avec humour le terme «Quétaine-ville». Ils attribuaient le terme à une famille Keaton qui y demeurait.

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.