• Chroniques

Du « côté de Gérard », Ça va pas ben !!!

Françoise Pelletier

Du «côté de Gérard», ça va pas ben. Ça fait 7 ans que j’arpente quotidiennement la promenade de Saint-Hyacinthe et que je la vois s’en retourner. Cette année est sans conteste la pire, où même s’asseoir sur un de ses bancs comporte son lot de péril. Par endroit le trottoir de bois s’effondre et si la Ville de Saint-Hyacinthe «patche» les trous, l’ensemble de l’œuvre est en état complet de décrépitude.

La réfection de la promenade Gérard-Côté serait parait-il dans les projets du «chantier centre-ville». La date prévue des travaux n’est cependant pas connue. Peut-être sera-t-elle hâtée lorsqu’un citoyen s’y sera brisé une jambe.

En attendant, ça fait «une belle jambe» à Saint-Hyacinthe-la-jolie. Pour une ville qui dit s’enorgueillir de ses jardins, on peut dire sans exagérer que ça fait vraiment dur. Pourtant lorsqu’on se promène dans d’autres quartiers de la ville on peut effectivement constater que les jardins et parcs municipaux sont entretenus d’une façon plus rigoureuse et qui dénote que plus de temps leur sont alloués.

Je me demande bien pourquoi. Et je me réponds platement.

En fait, on peut établir des correspondances entre les  soins alloués aux quartiers de la ville et leur réalité socio-économique. Le centre-ville de Saint-Hyacinthe, le quartier Christ-Roi est définitivement moins bien entretenu que la plupart des autres de la ville. Je n’invente rien : vous n’avez qu’à vous y promener pour le constater de visu.

Ce n’est probablement pas conscient, mais ça donne à penser que la ville considère que certains citoyens sont de secondes classes, surtout s’ils habitent des HLM et qu’ils habitent des blocs appartements. Quand on sait de plus que plusieurs familles de revenus très modestes y vivent, et qu’il y a également une forte concentration de nouvelles familles immigrantes, on est en droit de se questionner sur les valeurs manifestes de notre ville. Ces enfants n’ont majoritairement pas accès aux Jardins Daniel A. Séguin, mais à la promenade. Un lieu public laissé à l’abandon et en manque flagrant de soins. 

Enfin, la ville vient de lancer un sondage où elle consulte la population maskoutaine sur les arbres de la ville. Elle aurait pu commencer par regarder ceux qui sont sur le territoire municipal et son propre mobilier urbain : la promenade Gérard-Côté est devenue une pépinière à érables à Giguère ! Et on ne parle pas de quelques «fouets» : on parle d’arbres en pleine croissance, qui ont pris racines dans le bois du trottoir et entre les plaques de marbre du muret séparant le trottoir piétonnier de la piste cyclable. Il y a aussi des ormes et des saules qui se disputent leur part du trottoir de bois.

Je vous laisse avec une galerie de photos, exposition intitulée : «Du côté de Gérard». J’aurais tout aussi bien pu l’appeler : Le quartier des mal-aimés.  Ça aurait fait la job.

Galerie

  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio
  • Image du portfolio

Écrire un commentaire >

  • Re: Du « côté de Gérard », Ça va pas ben !!!

    Ça fait 14 ans que je demeure tout près de cette ''promenade'' et en effet elle est complétement délaissée .La ville préfère mettre du fric sur les stationnements et autres inutilités .Ils ont même enlevé des bancs (2 à ma connaissance) parce qu'ils étaient trop pourri dû à leur négligence éhontée .Moi aussi j,ai, depuis 14 ans, la conviction que je suis traité comme citoyen de dernière classe par rapport à la promenade.Le nouveau maire n'a aucune intention d'y remédier car le taux de votation ds notre district à été très bas à la dernière élection municipale ( je le sais car j,y ai travaillé). Mr. le maire réveillez-vous SVP. nous sommes tous des citoyen à part égales . Merci.

  • Re: Du « côté de Gérard », Ça va pas ben !!!

    La promenade Gérard Coté à été à ses premières années l'une des plus belles. Malheureusement le manque d'entretien à fait que mère nature à repris ses droits. Pour faire la promenade ils ont détruits la bande riveraine et ses petits îlots, par la suite le barrage à été restaurer. Mais qu'en est-il de la structure de la promenade, elle s'effrite, se perce et pourri . Elle est devenu un endroit peu sécuritaire pour se balader. La zone où elle se situe n'est pas la plus priorisé coté restauration. Après tout ce n'est que le bas de la ville qui s'en souci ! La municipalité à d'autre coin de la ville mieux nantie à s'occuper. J'ai grandi dans ce secteur , j'y ai vu la démolition du monastère pour être remplacé par le stationnement. j'ai assister à la construction de la promenade j'y ai passé du bon temps avec mes enfants, mes amis. . C'est désolant de voir ce qu'elle est devenue. J'espère que la municipalité , ces gens en qui nous avons mis notre confiance , ferons la restauration de la promenade une priorité. Chaque habitant de ce quartier à droit équitablement à des parcs en bon états.

  • Re: Du « côté de Gérard », Ça va pas ben !!!

    Je ne sais pas si c'est une impression mais on investit beaucoup dans le coin des Galeries. C'est vrai que les commerces rapportent plus de sous qu'une promenade sur le bord de l'eau. Pourtant la qualité de vie des citoyens ne devrait-elle pas être liée aux espaces verts et à leur entretien plus que dans le développement de commerces qui ne font souvent que passer et ferment leurs portes au bout d'un certains temps....

  • Re: Du « côté de Gérard », Ça va pas ben !!!

    seule correspondance que jpeux dire , le haut de la ville appartient pratiquement tout au robins ... y veulent que ca soit beau , fek y investissent , pour le reste , si les robins ont pas de magasin la ou de loyer la , y y met pas une cennes ... c si simple pourtant !

  • Re: Du « côté de Gérard », Ça va pas ben !!!

    Je suis d'accord avec l'esprit de cet article. J'habite Saint-Hyacinthe depuis plus de six ans et je travaille au centre-ville. Quand j'ai découvert cette promenade sur le bord de l'eau, je me suis dit, quelle belle idée pour que les gens puissent admirer la Yamaska de près et se balader en "nature". J'ai vite déchanté quand je me suis rendu compte de l'état de la promenade et son aménagement en décrépitude. Tout d'abord, je ne comprends pas pourquoi elle a été faite en bois? Sur le bord de l'eau, il y a toutes les chances du monde pour qu'elle pourisse! Aussi, je me suis demandé pourquoi la piste cyclable est en bas et la promenade en haut? Quand on est à vélo, on a moins le temps d'admirer la rivière, alors pourquoi ne pas avoir inversé les espaces? J'ai compris au printemps suivant : tout est innondé! J'espère que les élus municipaux feront de la réfection de cette promenade une priorité. Je pense qu'il est plus payant politiquement de créer de nouvelles infrastructures que de rénover celles déjà existantes. Par contre, lorsque la Terrasse Honoré-Mercier a été rénovée, tout le monde en a été ravi. Il en serait sûrement de même pour la Promenade. Pensons à Gérard-Côté deux minutes : serait-il heureux de voir que ce qui porte son nom est dans un tel état? Pour lui rendre hommage, il serait de bon ton de revitaliser cette oeuvre architecturale de manière à la faire redevenir une des plus belles. Et, s'il-vous-plaît, dans un matériau plus résistant que le bois! Aussi, pensons aux marcheurs en les mettant plus près de l'eau... et pourquoi pas revitaliser les berges dans une vision de développement durable? En plus d'égayer les abords de la Yamaska, de donner un coin de beauté et de verdure aux habitants du quartier, cela permettrait de "dépolluer" une partie de la rivière qui en a grandement besoin. On fait d'une pierre plusieurs coups et c'est toute la population qui en sortirait gagnante!

  • Ajouter un commentaire