• Chroniques

Trouble de la personnalité : La Médecinite

Françoise Pelletier

 

article tiré du Diagnostique en Santé Sociale, à paraître.

Trouble grave de la personnalité se déclinant en deux aspects majeurs : la Médecinite grave, et la Médecinite aigue. 

La Médecinite grave : Se dit d’un trouble de la personnalité qui se retrouve essentiellement dans la classe aisée de la société. Transmise de génération en génération, elle proviendrait d’un changement de paradigme social qui aurait eu lieu dans le passage du matriarcat au patriarcat, il y a quelques milliers d’années. La construction de ce trouble se fait dès l’enfance,  par  un mécanisme de défense appelé science toute puissante. Ce dérivé grave de la réalité survient lorsque l’enfant apprend à écouter les adultes aux prises avec ce trouble de la personnalité et qui usent d’autorité indue, de sorte que l’enfant en vient à croire que ce qu’il sent, ressent et perçoit émotionnellement n’est pas vrai. La Médecinite est en ce sens dangereuse car elle s’installe au moment où l’enfant est le plus vulnérable, en position de soumission à l’autorité et qu’il a besoin des adultes pour sa survie.

Bien qu’il ait été prouvé hors de tout doute par la guilde des examinatrices de la santé mentale sociale que la Médecinite grave ne se guérit pas ( et qu’on ne peut l’aborder qu’avec des pincettes ou de bons avocats), il est important de rappeler que des organismes gouverne-mentaux se sont mobilisés afin d’offrir du support aux personnes atteintes. Il s’agit notamment du Collège des médecins et de l’Ordre des médecins. Véritable lieu d’empowerment, les individu.e.s (prévalence mâles encore fortement majoritaire) développent une fraternité réelle, un sentiment d’appartenance et l’entraide au quotidien procure un support essentiel aux personnes atteintes du trouble de la personnalité Médecinite. *Se référer au site gouverne-mental www.medecinite.lobby.corporatisme@qc.ca.  

Cependant, il est absolument contre-indiqué d’en abuser puisqu’il peut alors provoquer des états aigus antagonistes et causer une détérioration telle qu’elle dégénérera en Trouble de la personnalité Médecinite aigue. 

La Médecinite aigue : se dit de la deuxième forme de ce trouble de personnalité. Et comme c’est elle-même qui se dit, il faut l’écouter. Même si certaines expertes de la guilde des examinatrices de la santé sociale ont trouvé certaines similitudes avec le trouble de personnalité narcissique et antisociale (psychopathes et sociopathes) il nous est apparu essentiel de le distinguer complètement de ces formes mineures. En effet, il est d’une telle démesure et a un tel pouvoir sur la réalité objective et subjective de la population qu’il n’est pas possible de le relier à ces manifestations anodines de troubles de la personnalité. 

Généralement, les individus qui en sont atteints ont passé par le stade grave de la Médecinite et ont vu leur état se détériorer pour aboutir à la forme aigue du trouble.  Nous observons alors chez ces individus des comportements déviants qui peuvent mener à des déclarations publiques mensongères, des agissements en fractionnement avec le code de déontologie, même avec le code de la fraternité, et une décompensation erratique qui peut mener, dans les pires cas répertoriés, à des postes de pouvoir politique. Le trouble peut également s’actualiser par la migration des individus du réseau public vers le privé.  Lorsque la Médecinite a atteint ce stade, il faut se rendre à l’évidence que la personne atteinte en souffrira probablement pour le restant de son existence.   Malheureusement, elle est dans cette phase aigue non seulement un danger pour elle-même, mais pour les autres personnes également. Aucun tribunal n’a à ce jour l’autorité légale d’appliquer ce qui serait l’équivalent du P-38 pour contenir les personnes atteintes du trouble de la personnalité Médecinite. Cela fait partie des lacunes de notre système de santé actuel et est porté prioritaire dans les étapes à venir de reconnaissance de ce trouble de personnalité social.  

Aussi, il est à noter que l’on trouve dans certaines cultures et sociétés des éléments aggravants qui concourent à ce que ce trouble se développe naturellement. Il s’agit essentiellement des inégalités sociales, sexistes et colonisatrices qui peuvent mener à l’élection par des populations vulnérables d’individus atteints. Nous citerons en exemple, pour la compréhension fine du lecteur, l’élection provinciale du Québec en avril 2014, où trois personnes atteintes du trouble de la Médecinite aigue ont été élues et condamnées à divaguer pour une période minimale prévue de 4 années.  Il s’agit là d’un phénomène extrêmement inquiétant, puisque ces personnes atteintes sont dotées de pouvoirs causant des dommages irréversibles à la population.  En effet, à ce stade critique du trouble de la personnalité s’ajoutent différents effets secondaires que l’on retrouve sous le vocable d’austérité. Cette dernière caractérise généralement la phase d’autodestruction des services publics de l’État et la concentration des richesses aux seules mains des personnes malades et à leur entourage. Extrêmement contagieuse, cette dégradation de ‘’ l’État ‘’du malade peut à elle seule entrainer les médias dans son ‘’d’élire’’, accentuant les opinements de la tête au sein de la population terrorisée. 

À ce jour, il n’existe toujours pas de traitement éprouvé pour venir à bout de cette terrible maladie. Qu’on se le dise, le trouble de la personnalité Médecinite est une plaie lorsqu’elle touche un individu, et un cancer lorsqu’elle s’étend à une population entière. 

Des tests cliniques effectués hors laboratoire donneraient toutefois quelques espoirs et se situeraient sur la base de la grève sociale.  Un ingrédient prometteur qui pourrait permettre l’émancipation individuelle et sociale d’un grand nombre de personnes atteintes, de leur entourage et de la population du Québec dans son ensemble. 

 

Écrire un commentaire >

  • Re: Trouble de la personnalité : La Médecinite

    TOUCHÉ FRANÇOISE ! ;O)

  • Re: Trouble de la personnalité : La Médecinite

    "Et comme c’est elle-même qui se dit, il faut l’écouter."...Géniale, comme toujours madame, en plein dans le coeur de la chose...merci!

  • Re: Trouble de la personnalité : La Médecinite

    Quelle ironie! Une description bien menée et très drôle. Je me demande si les personnes concernées en auront vent.

  • Ajouter un commentaire