• Chroniques

Atelier Tournesol : un petit à-côté qui restera… petit

Roger Lafrance

On ne peut pas reprocher à Linda Lortie d’avoir des idées de grandeur. Demeurer artisanale, utiliser des produits locaux, sains et naturels, telles sont les valeurs qu’elle transmet dans les savons et produits de soin pour le corps qu’elle conçoit sous l’étiquette Atelier Tournesol.

« Ça ne deviendra jamais une usine. Pour moi, ça reste un à-côté et il en sera toujours ainsi », confie-t-elle à Mobiles.

Dans sa propre maison de Saint-Simon, elle concocte avec amour les produits qu’elle écoule à travers les marchés locaux et quelques points de vente. C’est par besoin qu’elle en est venue à s’intéresser à la conception de savons.

Les produits de Linda Lortie sont faits à partir d’huile de tournesol locale et de produits naturels. Photo : Roger Lafrance

« J’ai commencé à en faire avec une amie autour des années 2007-2008. Nous avions la peau sensible et nous étions tannées de ne pas trouver de produits qui nous convenaient sur le marché. Et j’ai toujours eu un p’tit penchant pour tout ce qui est naturel. »

Ses produits sont tous faits à partir de produits naturels et locaux. C’est ce qui l’a poussée à s’intéresser à l’huile de tournesol, alors que beaucoup de fabricants utilisent de l’huile de palme ou d’olive. Elle s’approvisionne auprès de producteurs situés à Upton et à Saint-Ours-sur-Richelieu.

« L’huile de tournesol est un bon corps gras, explique-t-elle. Souvent, les gens l’utilisent en ajout à leur ingrédient de base, mais moi, j’en ai fait l’ingrédient principal. »

Elle y incorpore des huiles essentielles, de la cire d’abeille et des extraits de plantes ou de fleurs, dont certaines sont cultivées sur sa propriété. Sinon, elle choisit ses fournisseurs avec soin, sélectionnant ceux qui font preuve de responsabilité environnementale et de respect de la nature, car c’est aussi une valeur qui lui est chère.

Tout est fait maison. Pour la fabrication, sa cuisine se transforme en laboratoire. Elle emballe ses produits un à un. Ses enfants ont conçu son logo et ses étiquettes. Et, évidemment, elle prend plaisir à vendre ses produits et à en expliquer les bienfaits aux acheteurs.

« Prendre soin des autres fait un peu partie de moi, rappelle celle qui travaille à temps plein au Centre périnatal Le Berceau, à Belœil, un organisme communautaire qui œuvre auprès des jeunes parents. Le contact avec les gens est important pour moi. Et j’aime beaucoup faire un produit du début à la fin. »

Pour la vente de ses produits, elle participe à quelques marchés locaux. Sinon, ses produits sont aussi disponibles au Centre périnatal Le Berceau et à la Ferme St-Ours.

À l’entendre, son petit à-côté ne deviendra jamais grand. Mais n’est-ce pas dans les petits pots qu’on trouve les meilleurs onguents ?

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire