• Culture

25e saison de l’Harmonie Vocale : Émotions extrêmes

la Rédaction

Voulant marquer le début d’un nouveau cycle, l’Harmonie Vocale de St-Hyacinthe a organisé une 25e saison loin d’être banale : déménagement au nouveau Centre culturel Humania, soirée « Découvertes », prestations auprès des bénéficiaires de l’Hôtel-Dieu, participation à la Messe du 175e des Sœurs de la Charité. Et maintenant, un concert du printemps avec orchestre! Portés par une belle énergie, les choristes ont investi de précieuses heures de pratique au cours des derniers mois, désirant offrir aux spectateurs un concert mémorable, à la hauteur de ses ambitions.

Le choix du répertoire qui clôt les activités du 25e anniversaire a été motivé par le désir de toucher à toute la gamme d’émotion, de la quiétude du recueillement à la puissance de l’exaltation. Le chœur termine cette année charnière par un concert d’envergure, en programmant une œuvre contemporaine très appréciée du public; le Requiem du compositeur gallois Karl Jenkins.

REQUIEM DE KARL JENKINS

Splendide et grandiose, cette œuvre, écrite en 2005 en mémoire à son défunt père, est empreinte d’une profonde et émouvante spiritualité. Une oreille attentive décèlera à son écoute les multiples sources d’inspiration de ce compositeur de « musique du monde ». Il y a d’abord le texte, tantôt en latin, tantôt en japonais; ainsi s’entremêlent les paroles traditionnelles de la messe des morts aux Haïku, courts poèmes dédiés à l’évanescence des choses. Les influences japonaises sont aussi présentes dans l’instrumentation, entre autres par la présence de la flûte à bec en bambou nommé Shakuhachi et des percussions dans le Dies Irae, dont l’utilisation est un clin d’œil au groupe Kodo. Les mélodies donnent une couleur tout asiatique; souvent pentatoniques (à 5 sons), elles sont d’une belle et touchante simplicité. Dans le Lacrimosa, la voix de la soprano colorature soliste flotte au-dessus du chœur, dans un timbre près de celui d’un synthétiseur, rappelant la modernité technologique du Japon.

Au-delà de l’influence japonaise, on discerne dès les premières mesures les origines celtiques de Jenkins; un mélange de musique de film épique comme Seigneur des Anneaux, mais aussi de RiverDance et de musique vidéo. À de nombreux endroits, les voix sont à l’unisson ce qui teinte l’œuvre d’une certaine gravité. À d’autres moments, on croit entendre le martèlement des pas d’une armée imaginaire ou bien les éclats de soleil symbolisés ici par les notes de la harpe. D’autres sections de l’œuvre, par les nuances des voix et de l’orchestre, forment des vagues sonores évoquant mélancolie et espoir.

SCHUBERT, LE ROMANTIQUE

En première partie de ce concert, l’Harmonie Vocale interprétera la Messe no.2 en sol majeur de Frantz Schubert, œuvre aussi puissante que celle de Jenkins mais d’une tout autre époque. 

Plusieurs disent que cette messe est une des plus belles écrites par le compositeur; le jeune Schubert, qui n’avait alors que dix-huit ans en 1815, composa la même année près de 145 lieder. À cette Messe en sol, nous avons ajouté le Psaume 23 et le magnifique Tantum Ergo du même compositeur; ces œuvres pour chœur nous permettent de renouer avec la force narrative et expressive des œuvres pour voix de Schubert. Un motet de Mendelssohn et un extrait de la Création de Haydn complètent cette première partie.

LES CHORISTES ET LEURS INVITÉS

Pour ce concert, le chœur sera accompagné par dix-huit (18) musiciens de l’orchestre de chambre des Seigneuries et les solistes Raphaëlle Paquette (soprano), Arthur Tanguay-Labrosse (ténor) et Michel Blackburn (basse) sous la direction de James Copland. Afin de souligner l’idée de rassemblement qui est à l’origine de sa fondation, des choristes membres d’autres chœurs de St-Hyacinthe se joindront l’Harmonie Vocale pour ce concert.

L’Harmonie Vocale et ses choristes souffleront, non seulement leurs 25 bougies, mais également de douces mélodies au creux de vos oreilles. Venez vous laisser bercer…

Concert : « PAIX ROMANTIQUE — ÉMOTION CONTEMPORAINE » 

DATE :     23 mai

HEURE :     19 h 30

LIEU :      Cathédrale de Saint-Hyacinthe

Les billets, au prix de 30 $ (adultes)/15 $ (étudiants)/et gratuit pour les enfants de 12 ans et moins, sont en vente chez :

•  Fréquences le Disquaire (502, ave Mondor Saint-Hyacinthe);
•  En ligne à l’adresse www.harmonievocalesaint-hyacinthe.com;
•  Auprès des choristes;
•  À l’entrée la soirée du concert (dans la limite des places disponibles).

Pour plus d’information :
Site web : www.harmonievocalesaint-hyacinthe.com
Page Facebook : www.facebook.com/harmonievocalesainthyacinthe




Marjolaine Béland ou Sonia Chénier :
info@harmonievocalesaint-hyacinthe.com

Écrire un commentaire >

  • Re: 25e saison de l’Harmonie Vocale : Émotions extrêmes

    Un très bel article. Ce chœur est d'un niveau quasi professionnel et cet article souligne à à quel point les choristes et leur chef s'investissent et mettent tout leur cœur pour rendre cette musique belle et accessible pour le public. Bravo!

  • Re: 25e saison de l’Harmonie Vocale : Émotions extrêmes

    Cet article est éloquent et convaincant. Quel programme intéressant ! J'y serai.

  • Ajouter un commentaire