• Culture
Livre

Bénédiction : Une saison dans la vie de Will James

Anne-Marie Aubin

Olivier Dufault, jeune auteur qui a grandi à Acton Vale, vient de publier aux Éditions Marchand de feuilles son premier roman, Bénédiction. Il s’agit d’un récit inspiré de la vie d’Ernest Dufault, son ancêtre lointain. Ce premier roman promet beaucoup : captivant, il se dévore tout seul.

Le légendaire personnage de Saint-Nazaire

Ernest Dufault naît en 1892 à Saint-Nazaire et suit sa famille qui s’installe à Montréal au début du XXe siècle. En 1907, assoiffé de liberté, il quitte la ville, sa famille et ses études pour filer vers l’ouest où il rêve de devenir cowboy. Il est alors âgé de 15 ans.

Le rêve fou d’Ernest Dufault

Maîtrisant à peine l’anglais et très peu expérimenté en matière équestre, il surmonte de nombreuses difficultés sur sa route. Comme plusieurs Québécois partis à l’aventure, il change d’identité et devient Will James, un cowboy intrépide qui voyage pour dompter de jeunes chevaux fougueux.

Habile conteur, Ernest renie son passé et s’invente une vie d’orphelin élevé   entre l'Alberta et le Montana par un trappeur canadien-français qui lui a tout appris, d’où son étrange accent.

Le vol d’un troupeau de bêtes le conduit à la prison fédérale du Nevada où il est fiché sous le nom de William Roderick James. Le cowboy voleur ne peut plus reculer et doit assumer sa nouvelle identité américaine. Son grand talent artistique lui permet de mieux vivre son séjour en prison en produisant des dessins érotiques pour les prisonniers et quelques gardiens. Ce cowboy séduisant et talentueux joue habilement avec le mensonge et se crée une double vie. Ainsi débute la légende de Will James qui deviendra auteur, illustrateur, puis cascadeur au cinéma avant de mourir à l’âge de 50 ans. 

Olivier Dufault : un auteur prolifique de grand talent

Le père d’Olivier, natif de Saint-Nazaire, lui a très souvent parlé de son ancêtre Ernest Dufault : « Depuis que je suis tout petit ! J’ai toujours su que je voudrais écrire un jour un livre sur cet homme, et j’exagère à peine. C’est un personnage taillé sur mesure pour le roman. »

Nourri des récits légendaires de ce cowboy mythique, Olivier Dufault en esquisse le portrait au fil des ans. Il approfondit ses connaissances, notamment en lisant l’œuvre romanesque de Will James et en menant des recherches aux archives de l’Université du Nevada, à Reno.

Tel son ancêtre, Olivier Dufault excelle dans l’art de raconter les aventures de ce mystérieux cowboy : sa vie au ranch, le vol des bêtes, son emprisonnement et sa libération. Au fil des chapitres, il relate le périple de Will James entre 1914 et 1916, ses états d’âme, ses angoisses, dans un récit tissé serré avec quelques retours dans le passé et projections dans l’avenir.

Dans une langue riche et poétique défilent sous nos yeux les paysages, la chaleur du désert, l’odeur des chevaux, le bruit des tavernes, la nourriture peu appétissante des cantines et le milieu sombre de la prison. C’est l’ambiance du far-west, avec des hommes ivres qui se battent, des traitres et la séduisante madame Riordan… tout y est, comme dans un film !

Le récit s’inscrit dans le temps et insère habilement des informations véridiques sur la vie d’Ernest Dufault, mais peu nous importe de démêler le vrai du faux, l’intrigue nous habite et ne nous quitte plus.

« La correspondance entre Will et sa famille […], durerait jusqu’à la mort du cowboy imposteur. […] Dans les années 1920 et 1930, au plus fort de sa gloire américaine, il irait même jusqu’à ordonner à ses destinataires – en plus de leur demander de brûler toute photo de sa jeunesse, toute preuve susceptible de le relier à sa véritable identité – de détruire, aussitôt lue, toute lettre qu’il leur envoyait, sous peine de ne plus en envoyer du tout. »

Ces bribes d’informations annoncent peut-être une suite racontant d’autres fragments de la vie de Will James : sa carrière d’écrivain d’illustrateur, son mariage et la fin tragique de sa vie.

*************************

Olivier Dufault, Bénédiction. Éditions Marchand de feuilles, Montréal, 2017, 447 pages.

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.