• Culture
journée internationale de la femme

Célébrons les femmes en BD!

Anne-Marie Aubin

En cette Journée Internationale de la Femme, je vous présente deux jeunes auteures qui travaillent dans un domaine longtemps majoritairement masculin : la bande dessinée. Ces deux titres très amusants racontent les vacances de deux adolescentes à la veille de leur entrée au secondaire, vacances qui ne se déroulent pas tout à fait comme prévu. Tout peut alors devenir pénible, excessivement difficile et prendre des proportions démesurées dans la tête de ces jeunes ados à l’imagination fertile.  Ces deux jeunes auteures illustratrices se sont inspirées de leur vécu pour créer leur récit publié aux éditions Scholastic.

Jessie Elliot a peur de son ombre

 Élise Gravel, auteure illustratrice québécoise bien connue pour ses albums irrévérencieux destinés à la jeunesse, propose cette fois-ci un récit abondamment illustré qui s’adresse au grand public. Nous suivons, au jour le jour, les aventures de Jessie Elliot et sa meilleure amie Julie. Ce livre non paginé se divise en six chapitres chronologiques illustrés entièrement en couleur. À la lecture de ce texte rédigé à la manière d’un journal personnel, nous découvrons les joies, les questions existentielles, les angoisses, les complexes et les peurs de Jessie Elliot pendant ce dernier été avant son entrée à l’école secondaire.

Sourires garantis

Les textes brefs, illustrés avec humour, racontent avec authenticité le vécu de Jessie, sa complicité avec Julie, ses préjugés sur les jeunes du secondaires qui se pensent «cool», sa passion pour le dessin et la lecture, mais aussi son penchant pour Ben. Différents éléments du dessin ou du texte nous permettent d’identifier une époque et un quartier de Montréal.  Tous se régaleront et rigoleront à la lecture des planches d’Élise Gravel.

Sœurs

Raina Telgemeir, illustratrice américaine de talent, raconte dans cette bande dessinée autobiographique l’évolution de sa relation avec sa sœur. Depuis sa toute petite enfance, Raina  réclamait une sœur à ses parents car elle veut une sœur pour jouer avec elle.  Le jour de la naissance de sa petite sœur Amara, son rêve s’évanouit.  Ce bébé-sœur n’agit pas du tout comme prévu.  Les deux sœurs passeront leur enfance à se chamailler, s’obstiner… comme font les enfants!

Ah! Les vacances en famille!

Le récit débute alors que la famille part en camionnette de la Californie au Colorado visiter tante Marie. Raina n’a pas vu ses cousins depuis 10 ans, alors elle se demande comment s’habiller pour être «cool», devant eux.  Tout au long de la lecture, des retours dans le passé, imprimés sur un papier un peu plus jaune, racontent différents épisodes épiques de l’enfance de Raina et sa Amara.

 

Ce voyage à travers le Nevada, l’Utah et le Colorado est rempli de péripéties, de taquineries, de caprices et de crises de nerfs…  Le scénario réaliste, touchant par moments et rempli d’humour, nous tient en haleine jusqu’à la fin.

Élise Gravel. Jessie Elliot a peur de son ombre, Scholastic, 2014, 184 p.

Raina Telgemeir. Sœurs, Scholastic, 2014, 197 p.

 

 

 

Écrire un commentaire >

  • soeur

    cette critique est bonne.ce livre doit être drôle et joyeux.j'ai jamais vue une personne demmander une petite soeur.

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.