• Culture

Club de lecture jeunesse

semaine 14 novembre 2016
Anne-Marie Aubin

J’invite tous les lecteurs et lectrices à participer à ce tout nouveau club de lecture virtuel du journal MOBILES.

Dans les prochaines semaines, je vais proposer une série de lectures du lundi au vendredi.

Les textes seront variés : albums, romans, documentaires, bandes dessinées. Vous êtes invités à lire les chroniques et les livres dont il est question.

Par la suite, vous pouvez rédiger un commentaire au bas de la page en spécifiant de quel titre il s’agit.

Au plaisir de vous lire, 

- Anne-Marie Aubin

 

Jours de pluie (18 novembre 2016)

En ce temps gris d’automne, je vous présente deux albums qui traitent différemment de journées pluvieuses. Certains n’aiment pas les jours gris et la pluie les rend malheureux alors que d’autres l’attendent avec impatience et se réjouissent de la voir tomber.

Par ici, la pluie!

Nous sommes en ville, au cœur de l’été. Il n’a pas plu depuis trois semaines, les jardins ont besoin d’eau, les fleurs sont fanées, le temps est lourd, le soleil plombe, les gens ont du mal à respirer tant ils ont chaud. Le gramophone de Madame Grimard ne joue plus. Dans un silence de mort, on attend impatiemment la pluie.

Une petite fille sert du thé glacé à sa maman pour la rafraîchir. Puis soudain, un grondement, des nuages… il va pleuvoir. Les fillettes sortent dans la rue en maillot de bain : «Par ici, la pluie!»

Les premiers grains de pluie tombent. Une musique se fait entendre sous la fenêtre de Madame Grimard. «Trempées de la tête aux pieds, nous pataugeons dans la rue en poussant des cris de joie» Les mamans rejoignent bientôt les filles dans la rue. Ensemble, elles dansent sous la pluie. C’est la fête, l’air est meilleur, tout semble revivre.

Les aquarelles de Muth dépeignent en douceur la chaleur et la lourdeur accablantes avant que l’averse survienne.

Alors, le rythme change, les personnages amorphes reprennent vie, la pluie inonde de joie les fillettes qui dansent pour célébrer avec leur mère ce jour heureux.

Sous le parapluie

Il fait froid et gris. La tête enfouie sous son parapluie, un homme avance parmi la foule. Il semble pressé, hargneux. Son parapluie noir, ses habits gris et sa tête rouge de colère tranchent dans la foule colorée. Tout près, sous une lueur jaune comme le beurre, le miel, un petit garçon rêve à l’abri de la pluie sous la marquise d’une pâtisserie. «Tandis que le vent souffle en tempête, le petit garçon lit les étiquettes. Il mémorise les noms : religieuse, opéra, macaron…» Soudain, un coup de vent fait voler le parapluie noir aux pieds du petit garçon qui l’attrape.

À ce moment, tout change, tous deux sont éblouis : «Je n’ai jamais rien vu d’aussi joli, murmure l’enfant conquis.» Le temps s’arrête, l’homme n’est plus pressé, il sourit à l’enfant. Sous le parapluie devenu rose fushia, on devine le bonheur des deux personnages qui se régalent. Une belle histoire de partage et de plaisir.

Marion Arbona exprime bien la poésie du texte – tout en rimes - de Catherine Buquet. Elle joue avec les couleurs lumineuses et le gris. Les lignes obliques et sombres de la pluie assaillent les piétons. La couleur jaune réchauffe, ensoleille, réconforte et réjouit. Un album à lire et relire pour apprécier tous les petits détails.

 

 

Catherine Buquet. Sous le parapluie. Illustrations de Marion Arbona. Éditions 400 coups. 2016, 32p.

Karen Hesse. Par ici, la pluie. Illustrations de John J. Muth. Éditions Scholastic. 2016, 32p.

 

 

L’environnement est l’affaire de tous (17 novembre 2016)

Soucieux de protéger nos rivières, nos forêts, la faune, la flore, les insectes… nous devons agir avec diligence tous les jours. Voici des titres qui nous sensibilisent, nous informent et nous font sourire.

L’invention de M. Monsieur

M. Monsieur n’aime pas les chenilles qui attaquent ses belles fleurs odorantes. Il invente alors un chasse-chenille, machine bruyante et polluante. Ses amis courent derrière lui pour l’arrêter, mais sa machine est si bruyante qu’il ne les entend pas.

Pourquoi chasser les chenilles alors qu’elles deviendront de beaux papillons qui butineront et voleront permettant ainsi à d’autres fleurs de pousser? M. Monsieur regrette son geste, il démonte la machine pour créer une autre invention : le ventifleur.

Le château de M. Monsieur traite d’un sujet semblable. En construisant son château énorme, M. Monsieur n’a pas pensé aux conséquences. Que sont devenus les arbres, la colline, la pelouse ? demandent les amis inquiets. M. Monsieur devra changer ses projets.

 

 

 

Le grand voyage de Monsieur Papier

À la façon d’une visite guidée dans l’univers du recyclage du papier, Angèle Delaunois et BelleBrute nous entrainent dans le circuit du recyclage. Depuis le bac de recyclage de la maison déposé à la rue jusqu’à l’usine où on fera le tri et le déchiquetage… on se rend jusqu’à la renaissance du papier.

Cet album informe avec humour sur toutes les étapes nécessaires pour recycler ce que nous consommons au quotidien. Tout ce trajet est fastidieux, long et coûteux. Ce texte nous fait réfléchir et nous incite à ralentir notre consommation.

 

Tarzanette et le roi du petit déjeuner

La méchante petite poulette Tarzanette s’inquiète de l’arrivée d’une camionnette inconnue à la ferme. À bord, Jacquot Phaneuf, propriétaire des restaurants «Le roi du petit déjeuner» veut changer la vie au poulailler : «J’ai besoin d’œufs, beaucoup d’œufs!» déclare-t-il. « Il me faut des poules pondeuses, pas des poules heureuses!» Il offre des liasses de billets pour que les fermiers construisent un poulailler géant. Fini le grand air, le plaisir de caqueter en liberté.

La méchante petite poulette ne laissera pas aller les choses ainsi. Pas question de nous obliger à pondre sans relâche emprisonnées toute la journée. Rusée, elle jouera un bon tour à ce Jacquot Phaneuf pendant son sommeil. Au matin, notre vilain capitaliste trouve des œufs dans ses chaussures, dans les poches de son veston, sur sa chaise… partout. Cela rappellera aux plus grands les vilains tours d’Amélie Poulain.

Notre roi du petit déjeuner assiste le lendemain à l’inauguration du nouveau poulailler mais Tarzannette n’a pas dit son dernier mot ou plutôt son dernier cri?

Cet album fait réfléchir sur la surproduction, les dangers du capitalisme et du profit, l’exploitation des animaux en agriculture, et ce, avec beaucoup d’humour tant au niveau du texte que de l’illustration. Les nombreux jeux de mots sur les cocos, les situations cocasses, les personnages loufoques, les illustrations expressives de la méchante poulette (pas si vilaine au fond), tout y est! Sourires assurés!

 

Geneviève Côté. L’invention de M. Monsieur. Éditions Scholastic, 2016, 32 p.

Le château de M. Monsieur. Éditions Scholastic, 2013, 32 p.

Angèle Delaunois. Le grand voyage de monsieur Papier. Illustrations de BelleBrute, 2013, 24 p.

Pierrette Dubé. Tarzanette et le roi du petit déjeuner. Illustrations de Marie-Eve Tremblay. Éditions 400 coups. 2016, 32 p. (collection grimace)  

 

 

 

Vaincre la peur du noir (16 novembre 2016)

Qui n’a pas eu peur de la nuit noire, des bruits étranges en forêt, des ombres inquiétantes qui se dessinent et nous insécurisent? C’est là quelque chose de naturel.  Voici des récits où les personnages affrontent leurs peurs. 

Bonne nuit, toi!

Ces deux amis vont camper ensemble et ils passent la nuit sous la tente pour la première fois. Il s’avère que le lapin a peur des ombres, qu’il imagine peuplées de monstres. Heureusement, son ami dédramatise les situations : « Crie plus fort que lui, donne-lui des biscuits…» 

Lorsque Lapin découvre que son ami le cochon a peur du noir, il lui apprend à observer les étoiles qui illuminent la nuit. Ensemble ils surmontent leurs peurs. Les illustrations tout en rondeurs aux couleurs douces ont un effet rassurant. Les animaux de Geneviève Côté ressemblent à des peluches réconfortantes. Un bel album pour apprivoiser les peurs. 

En exergue au texte, l’auteur cite Mark Twain: « Le courage est la résistance à la peur, la maîtrise de la peur, non pas l’absence de peur.»  

 

Le secret de Batman

Bruce adore les sorties au cinéma avec ses parents. Ce soir, le héros du film porte une cape, un masque et une épée. Il combat le mal et il gagne. Bruce décide qu’il fera tout pour lui ressembler. Sur le chemin du retour, Bruce s’avance dans une ruelle très noire. Une fois de retour dans la rue, ses parents sont disparus de mystérieuse façon. Devenu orphelin, seul dans sa grande maison, il craint le noir et demande au majordome d’illuminer la chambre, les couloirs, la bibliothèque… toute la maison. 

Le jour, Bruce s’amuse dehors. Un après-midi, alors qu’il a fait la sieste un peu trop longtemps,  il s’éveille affolé car le jour tombe déjà. À toutes jambes, il rentre chez lui dans la pénombre naissante et ne voit pas le trou sous ses pieds. Sous terre, terrorisé, il se relève et affronte une énorme chauve-souris qui se jette sur lui, l’air menaçant. Dès lors, Bruce va combattre le crime vêtu d’une cape et d’un masque. Batman vient de naître.  

 

Plus noir que la nuit 

Quand il était tout petit, Chris Hadfield rêvait de devenir astronaute, mais la noirceur l’effrayait terriblement.  

Alors qu’il était enfant,  Chris  passait tous ses étés avec sa famille à Stag Island, dans le sud de l’Ontario. Le soir, il n’arrivait pas à dormir, convaincu que le noir de la nuit attirait les extraterrestres. Lorsqu’il finissait par s’endormir, il rêvait qu’il volait vers la lune dans son vaisseau spatial. Le 20 juillet 1969, Chris, sa famille et quelques amis sont réunis chez un voisin, autour de la seule télévision de l’île pour voir Neil Armstrong mettre le pied sur la lune. Comme bien des gens ce soir-là, Chris assiste à l’alunissage d’Apollo 11. 

Nos rêves plus forts que nos peurs

Ses craintes se transforment alors en rêves : «Il constate combien il fait noir là-haut. L’espace est plus noir que la nuit… Il contemple la puissance, le mystère et la beauté veloutée de la noirceur.» 

Son désir de devenir astronaute devient possible. Le noir ne fait plus peur mais éveille sa curiosité, sa soif de découvertes : «On n’est jamais seul, là-haut. Nos rêves sont toujours avec nous, en attente. Ces rêves de ce que nous désirons devenir.» En 1992, Chris Hadfield devient astronaute pour la toute nouvelle Agence Spatiale Canadienne et il sera le premier Canadien à voyager dans l’espace.  

Les illustrations de ce magnifique album témoignent de l’atmosphère de frayeur de l’enfant, de l’immensité de l’espace et de la luminosité de la lune.  À la fin du livre, l’auteur signe une courte biographie agrémentée de photographies personnelles. À lire et à admirer!

 

Geneviève Côté. Bonne nuit, toi! Éditions Scholastic. 2014, 32 p. 

Kelley Puckett. Le secret de Batman. Illustrations de Jon J. Muth. Texte français de Louise Binette. Éditions Scholastic. 2016, 32 p. 

Chris Hadfield. Plus noir que la nuit. Illustrations de Terry et Eric Fan.  Scholastic. 2016, 40 p.

 

 

 

Des monstres pour tous les goûts (15 novembre 2016)

Aujourd’hui je vous propose un choix de livres sur les monstres. Vous les trouverez peut-être dégoûtants, effrayants, amusants ou simplement sympathiques.  À chacun son monstre!  

Le monstrueux secret des légumes

Ce secret nous est révélé dès la première page : les légumes sont des monstres!  «Chez les légumes, les apparences ne sont pas trompeuses. Elles sont monstrueuses. » Les choux ont une maladie de peau, les patates s’enlaidissent à vue d’œil : « Des excroissances de toutes les couleurs poussent sur leur dos! On dirait des petits doigts… toujours prêts à nous chatouiller!» Album très original au niveau du propos de Jeanne Painchaud qui s’adresse autant aux parents qu’aux enfants.  Les illustrations de PisHier font rigoler et permettent de voir les légumes autrement. À la fin du livre, une recette de piscine-trempette toute simple est proposée.  

 

Je veux un monstre!

Winnie veut un monstre. Elle insiste, car tous ses amis en ont un. Bien sûr, elle promet de s’en occuper, de le promener, de le nourrir… Son papa l’amène faire son choix à la Monstrerie. Devant la panoplie de monstres, ils choisissent finalement un Ougly-Womp qu’ils vont appeler Gus. La petite Winnie n’est pas au bout de ses peines, car le monstre n’est pas discipliné et il fait de nombreuses bêtises. Humour garanti et en bonus l’auteure vous explique comment créer un monstre en cinq étapes! 

Élise Gravel, illustratrice de bestioles de tout genre,  raconte ici une situation commune à bien des petites familles qui adoptent un chat ou un chien. Ils sont si mignons à l’animalerie! Les enfants promettent de s’en occuper. Toutefois, ces petites bêtes grandissent…  et changent.  Album amusant pour les petits comme pour les grands. 

Élise Gravel a aussi publié pour les plus grands : Jessie Elliot a peur de son ombre

http://journalmobiles.com/culture/celebrons-les-femmes-en-bd

Ainsi que La clé à molette

http://journalmobiles.com/culture/les-albums-pour-les-plus-vieux

 

Le petit magasin des monstres

En ouvrant l’album, vous  voilà sur une rue commerciale, en pleine ville. Parmi les boutiques et les restaurants se trouve le Petit magasin des monstres dont la vitrine expose un choix de bestioles effrayantes. Une fois à l’intérieur, vous déambulez en examinant les différents monstres. Ils sont énormes poilus, malodorants, gluants, collants… certains bavent, grognent. Les jumeaux visqueux Berk et Beurk aiment bien se taquiner, Pinceur et Pincette s’amusent à se pincer la pince et le ronfleur-veilleur envahit la chambre des enfants. 

Au petit magasin des monstres ce n’est pas l’enfant qui choisit son monstre comme à l’animalerie, mais bien le monstre qui choisit son enfant!

Robert  Lawrence Stine aime les histoires effrayantes. Il a écrit entre autre la série Chair de poule, best-seller mondial adapté au cinéma et à la télévision. Les illustrations très expressives de Marc Brown ne laisseront personne indifférent. 

Dans le même thème, pour les plus grands…

Une série dont j’ai déjà parlé, la série Destination Monstroville. Moche café et le Laidorama aux éditions Druide. 

http://journalmobiles.com/culture/des-monstres-et-des-poux

 

Jeanne Painchaud. Le monstrueux secret des légumes. Illustrations de PisHier. Éditions Les 400 coups, 2013, 24 p. 

Élise Gravel.  Je veux un monstre. Éditions Scholastic. 2016, 40 p. 

R. L. Stine et Marc Brown.  Le petit magasin des monstres. Texte français d’isabelle Allard. Éditions Scholastic. 2015, 40 p. 

 

 

 

Des lectures pour être heureux! (14 novembre 2016)

En ce mois de novembre gris, je vous propose trois titres réjouissants et réconfortants. Il est question de bonheur, de bien-être, de passion et d’émerveillement. Des textes brefs,  réconfortants et inspirants,  à lire et relire au fil des jours.

100 petits bonheurs en un seul livre

Voilà un livre à conserver tout près de soi, à consulter une page à la fois. Robert Holdent dans l’avant-propos  nous dit que ce que les gens désirent le plus dans le monde entier, c’est le bonheur. Selon lui, tout le monde veut être heureux, mais  trop de gens hélas attendent et cherchent inutilement le bonheur en dehors de soi : «Rien de ce qui s’achète ou se possède n’apporte le bonheur comme par magie : être heureux c’est un état d’esprit qu’on a déjà en soi.»
Quel est le secret du bonheur? Il faut faire ce qui nous rend heureux. Comment y arriver?  Ce livre peut vous guider vers le bonheur à l’aide de conseils, capsules d’informations, citations, blagues et exercices… Un index permet d’accéder plus rapidement à vos intérêts. L’auteure conseille d’organiser notre vie afin de consacrer du temps à nos passions, à bouger, s’exprimer, apprendre…
«Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre…Ne laissez pas l’opinion de quelqu’un d’autre  étouffer votre voix intérieure. Et surtout ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition.»  Steve Jobs.

 

La vie selon Pat

«Astuces d’un chat super cool pour une vie formidable». Voilà le sous-titre de ce nouvel album de la série « Pat ». À partir de citations de gens célèbres aussi variés qu’Emily Dickinson, Platon, Henry Ford, Picasso, etc., Pat le chat réagit, livrant ainsi à sa façon sa vision du monde. Cet album rempli d’optimisme et d’humour fera sourire petits et grands.  Pat revisite ces propos philosophiques de façon à les simplifier pour les jeunes lecteurs.  
À ces propos de Confucius : «La vie est vraiment simple, mais nous nous entêtons à la rendre compliquée», Pat répond : «Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?»
Face à cette citation de Wayne Gretzky : «Si tu ne fais aucun lancer, tu n’as aucune chance de compter», Pat lance : «Vas-y! Fonce!»
Album à lire pour ses propos sont motivants et ses illustrations expressives et humoristiques.

 

 

Souffles de souhaits

À chaque double page de cet album on peut lire un souhait, lequel est illustré avec humour pour rendre les propos plus accessibles aux jeunes lecteurs. Il est question d’amitié :
«Je te souhaite plus de «tous ensemble» que de «tout seul».
Les couleurs et les rondeurs des illustrations de Tom Lichtenheld, ses petits personnages réalistes et amusants ajoutent aux souhaits de l’auteure.  
Des messages d’amour, de bien-être et de rêve!
«Je te souhaite plus de moments de rêverie que de moments de frénésie»

 

 

Amy Krouse Rosenthal.  Souffles de souhaits. Illustrations de Tom Lichtenheld. Éditions Scholastic. 2016, 40 p.
Kimberley Dean. La vie selon Pat. Illustrations de James Dean. Éditions Scholastic. 2016, 48 p. (série « Pat le chat »)
Lisa M. Gerry. 100 petits bonheurs. Éditions Scholastic. 2016, 216p. (National Geographic Kids)

Écrire un commentaire >

  • 100 petits bonheur, un coup de coeur!

    Tout le monde est attiré par la couverture, elle est diversifiée et vive. De plus, qui n'a pas envie d'être heureux? Nous, en tout cas, ça nous tente! Nous avons envie de sourire et d'avoir de belles suggestions de petits bonheurs au quotidien. Ce sera sûrement un achat pour la classe! Ceci dit, l'humour annoncé dans Pat le chat a piqué notre curiosité. Nous connaissons et aimons déjà Chester le chat gribouilleur, Pat mérite sûrement qu'on prenne le temps de faire sa connaissance!

  • Souffle de souhaits

    J'ai aimé cette critique, puisque j'ai le gout d'être plein de bonheur.

  • souffle de souhaits

    Le livre concerne le thème de l’amitié. On peut remarquer que toutes les phrases commencent de la même façon et qu’elles sont positives. Nous trouvons que c’est un livre ayant peu de phrases. Elles représentent des petits commentaires gentils envers un ami. Il n’y a donc pas d’histoire. On met beaucoup d’importance sur les images pour bien comprendre le texte.

  • le petit magasindes monstres

    je trouve que le livre est bon parce que les cochons me ressemble.

  • je veux un monstre

    j'ai aimer ce livre parce qu'il y a de belle illustration et il est tres drôle

  • Je veux un monstre!

    J'aime la critique car sa me donne le goût de lire le livre.

  • Je veux un monstre

    J'ai aimé ce livre car sa parlait de monstre et la page de couverture est un peut loufoque.

  • La vie selon Pat

    Je n'ai jamais lu ce livre, mais la critique m'a donner envie de le lire. Ce livre a l'air inspirant avec toute ces citations célèbres!

  • je veux un monstre!

    Aujourd'hui vous m'avez donnez le goût de lire le livre je veux un monstre car il a l'air plein d'humour et coloré. Se livre me donne beaucoup d'imagination et selon moi chaque monstres remplace plusieurs animaux domestique.

  • je veux un monstres!

    J' aime le style de ce livre parce que elle me fais penser À moi je veux pleins d'animeaux À la maison .

  • le montrueux secret des legumes

    j'ai déjà lu ce livre et je l' est adoré, car il était drôle, les illustrations était superbe et on peut voir les légumes d'une autres façons.

  • Le monstrueux secret des légumes

    L'idée de transformer les légumes en monstres en a charmé plusieurs! Peu importe qu'il s'adresse à un publique plus jeune, le goût de le lire est commun à plus de la moitié de la classe. Pour l'autre moitié, le petit magasin des monstres à la faveur. L'envie d'avoir des frissons ou une petite peur due à l'imprévu donne envie de parcourir ce livre.

  • commentiaire 2R1

    Nous avons aimé l'histoire car nous avons trouvé les légumes bizarres alors cela nous a fait rire. Les légumes font la fête donc nous avons trouvé cela amusant. Le livre nous enlève le goût de manger des légumes car ce sont des monstres qui se grattent, ils ont des formes bizarres, certains sont pourris et dégoutants. Les illustrations font un peu peur (à cause des monstres!) et sont très humoristiques!

  • le monstrueux secret des légumes.

    J'ai beaucoup aimé le livre le monstrueux secret des légumes parce que moi jaime les légumes

  • pat le chat

    je n'est pas encore lu ce livre mais avec la critique je le gout de le lire

  • le monstrueux secret des légume

    je trouve les images drôle et ça me donne le goût de le lire.

  • J'ai aimé ce livre car, il

    J'ai aimé ce livre car, il avait beaucoup d'illustration . J'ai aimé que le livre car, il n'avait pas beacoup de mot par phrase et on comprend bien les mots écris.

  • Je veux un monstre

    j'ai aimer car les ilustration son bien choisi

  • Je veux un monstre

    J'ai bien aimer se livre car, le nom de la fille était très drôle et le nom du monstre était aussi très drôle.

  • Plus noir que la nuit!

    C'est unanime! Celui-là, nous souhaitons tous le lire! D'abord la couverture accrocheuse avec les yeux dans les arbres, ensuite parce qu'il est question de rêve réalisé, d'une personne qui a vécu pour vrai et bien sûr, de la peur qu'il a surmontée. C'est décidé, nous l'achèterons!

  • Batman

    J'adore depuis longtemps Batman que je considère comme un personnage iconique. Malheureusement, à la télé et au cinéma nous nous sommes éloignés de son essence. Dans ce livre aux dessins magnifiques, on revient au début et on comprend pourquoi ce personnage nous "hante" depuis plus de 75 ans!

  • Plus noir que la nuit

    J'ai beaucoup aimer le résumé parce que moi et ma famille on est déja été dans le sud et j'aime beaucoup les astronnote dans l'espace

  • Plus noir que la nuit

    Sa me donne le goût de lire se livre car j'aime les histoires de montres et aussi sa nous parle d'astronomie

  • Plus noir que la nuit

    C'est clair je veux lire ce livre! D'abord la page couverture est accrocheuse et l'histoire a l'aire inspirante car c'est un astronaute qui a réussis à vaincre ses peurs.

  • plus noir que la nuit

    j'ai aimer cette critique car elle ma donner le gout de le lire.

  • Plus noire que la nuit

    Je suis attirer par ce livre car ses mon genre de livre . J'aime aussi les illustration de ce livre.

  • plus noirs que la nuit

    il ma donner le goût de le lire

  • plus noir que la nuit

    je n'ais pas lu ce livre mais la critique me donne envie de le lire. Dans l'histoire Neil amstrong a insiter un petit garçon à vivre son plus grand rêve , je trouve la critique passionante.

  • Je veux un monstre

    j'ai beaucoub aimé cette critique, car c'est vrai que les monstre doivent être amusants à avoir à la maison, pour moi ça représente un peu un animal domestique donc j'adore ça.

  • Le secret de Batman

    La page couverture de ce livre à attiré mon regard car, les illustrations son bien fait. De plus en Lisant sa critique il m'avait l'air très intéressant à lire.

  • Plus noir que la nuit

    je n'ai pas commencer a lire cette critique, mais la couverture et le titre fait en sorte qu'on a vraiment le goût de lire ce livre qui a l'air si intéressant.

  • le grand voyage de Monsieur papier

    jai n'est jaimais vu ce livre mais, la crittique me donne le gout de le livre.

  • 100 PETITS BONHEURS en un seul livre

    Vous m'avez donner le gout de lire le livre! Je sais pas pourquoi, mais vous m'avez donner le gout de le lire pareil!

  • Pat le chat, la vie selon Pat

    Pat répond toujours aux citations avec des propos drôles et des répliques simples. Les jeunes lecteurs peuvent comprendre facilement le sens des petites pensées. Nous avons bien aimé lire ce livre car nous avons appris de célèbres citations. Ce livre est très original. Nous trouvons que le livre s'adresse à tous les âges et il nous apprend des choses de la vie. Les couleurs sont vives et les illustrations sont drôles. Nous vous recommandons de lire ce livre amusant et passionnant.

  • Plus noir que la nuit

    J`ai vraiment aimé le livre Plus noir que la nuit ! C`est vraiment un beau livre. Les illustrations sont vraiment magnifiques et le jeune Chris ressemble beaucoup au Chris dans le livre .Ce livre inspire beaucoup à suivre ses rêves. J'ai aussi aimé son chien Albert. Je le conseille aux jeunes qui ont des rêves. Émile 11 ans

  • Je veux un monstre!

    Ce livre est très original. Les illustrations sont très belles, les monstres sont très bien faits et les couleurs sont très vives. Les noms des monstre sont très drôles. Nous conseillons ce livre pour les jeunes enfant parce que ce livre est humoristiques. Charles et Loïc

  • Par ici, la pluie!

    Nous avons bien aimé lire ce livre. Nous avons l impression que cette histoire s`est réellement passée car c'est très réaliste. Les illustrations sont bien faites et très originales. Nous vous proposons fortement de lire ce livre. Florence D. et Maïka D.

  • Souffle de shouaits

    Cette critique la a l'air vraiment jolie et joyeuse, juste à voir l'immage sur la première de couverture me fait quasiment rêver. J'ai apène commencer a lire certe critique et juste à la débuter je savais que ça allait être une bonne critique ou bien certainement un bon livre.

  • bonne nuit, toi

    La critique était tre mignonne et un peu drôle, j'ai beaucoup aimé.

  • 100 petit bonheurs

    Ce livre donne plusieurs idées de choses à faire pour être heureux et nous apprend des choses ou encore nous donne des trucs. Bref, je vous recommande de lire ce livre rempli de tout et de rien car je l`ai bien aimé. Florence, 10 ans

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.