• Culture
Livres

De jeunes lecteurs s’initient au pouvoir des mots

Anne-Marie Aubin

En visite dans la classe de 2e année de Madame Sylvie à l’école Bois-Joli de Saint-Hyacinthe, j’ai lu quatre textes d’albums où les mots étaient à l’honneur. Tous les élèves ont par la suite observé les albums en équipe et m’ont livré leurs commentaires à tour de rôle. J’ai inséré l’essentiel de leurs propos dans mon article. Une belle expérience pour donner le goût de lire aux jeunes!

Le collectionneur de mots : un vocabulaire infini

Beaucoup de gens font des collections : certains collectionnent des timbres, des roches ou des insectes. Dans ce livre, Jérome collectionne des mots : ceux qu’il entend, ceux qu’il voit, ceux qu’il lit…Il les inscrit sur des petits papiers qu’il range par catégories dans des cahiers jusqu’au jour où, en trébuchant, il échappe toute sa collection de mots. À partir de ce jour, tout va changer pour lui. Il combine des mots de différentes catégories, les lance dans les airs et les enfants se précipitent pour les ramasser : « Jérôme ne trouve pas de mots pour exprimer son bonheur. »

Cet album fourmille de mots et nous donne envie d’imaginer diverses activités pour enrichir le vocabulaire des jeunes tout en s’amusant.

Loin d’être didactique, Peter H. Reynolds est plutôt inspirant.  Pourquoi ne pas faire comme Jérôme et collectionner les mots nouveaux? En faire un album, créer des illustrations, des phrases … Bref, cet album s’avère incontournable pour l’apprentissage de la lecture!

Coralie, Milan, Delphine Hans-Aimé, Adeline et Massim m’ont confié avoir appris beaucoup de mots au fil des pages. Ils ont « adoré ce livre parce que tous ces mots expriment des choses et aussi des émotions, ça fait réfléchir. »

Au cœur des mots : la force des mots

Un enfant et un petit chat racontent l’impact des mots qu’on prononce, d’où l’importance de bien les choisir : « Tu vois les mots qui parviennent à tes oreilles… peuvent avoir un effet sur ton cœur! Tu sais, la petite partie de toi qui te rend unique! » Les phrases courtes, le graphisme soigné, la mise page sobre, rendent le message de façon efficace, qu’il soit positif ou négatif : 

« Parfois les mots peuvent être comme une flèche meurtrière qui transperce le cœur des gens. »

Cet album est excellent pour sensibiliser les lecteurs à l’intimidation, à la force des mots. Ceux que l’on dit et ceux que l’on écrit également.

Louis Léopold, Angela, Noha, Lucas, Olivia et Zakaël ont apprécié l’humour des illustrations et le texte les a touchés : « Quand on a mal parfois des mots font qu’on peut se sentir bien. »

« C’est cha qui est chat! » : avec humour et poésie

Philippe Béha a créé et illustré différents textes autour du son « cha ». Poésie, expressions, rimettes, proverbes et humour sont réunis dans un peu plus de vingt textes. Certains font sourire les jeunes, d’autres s’adressent aux grands. Des références à des lieux, des textes, des personnages permettent d’aller plus loin avec le jeune lecteur : Chagall, Chaperon rouge, marathon de Boston…  Dans tous les cas, ils sont inspirants et font sourire :

« Pourquoi l’ours blanc chasse sur et sous la glace? Parce qu’il est bipolaire. Pourquoi personne ne sort à la tombée du jour? Parce qu’il n’y a pas un chat entre chien et loup. »

Les illustrations colorées parfois truffées d’onomatopées, ajoutent    beaucoup d’expression et d’humour aux textes.

« D’origine perse, tante Aïcha habite Percé. Elle a beaucoup d’oreille, mais surtout une voix perçante qui casse les oreilles à tout Percé. Avec une oreille percée et l’autre bouchée, mon oncle Chapuis l’a épousée… »

Album superbe pour s’amuser à jouer avec les mots, pour aborder la poésie ou les exercices de diction.

Alexis, Béatrice, Guillaume, Beyza, Uldovic et Anaïs ont trouvé les illustrations très drôles et ont apprécié les textes en rimes : « c’est une bonne idée et c’est rigolo. Les illustrations de chats sont drôles aussi. »

Les livres de Madame Sacoche : plaisir et lecture

Madame Sacoche, c’est un personnage créé par Andrée Racine, animatrice qui sillonne les routes des écoles et les bibliothèques depuis des années. En hommage à cette grande dame de la lecture et à tous ceux et celles qui œuvrent à donner le goût de lire aux jeunes, Angèle Delaunois a créé cet album.  

Madame Sacoche dort sur un lit de livres, elle lit des livres en mangeant et range ses livres dans une douzaine de sacoches afin d’aller les raconter dans les écoles :

« Pour raconter ses histoires de sacoche, elle fait de grands gestes. Elle invente tout un cinéma dans sa tête, et elle nous emporte avec elle. Elle nous répète souvent que ceux qui savent rêver ne sont jamais seuls. »

Caroline Merola, une autre passionnée, a créé l’univers de l’héroïne dans une palette de rouge, couleur de la voiture et de la robe de Madame Sacoche.  Des couleurs vives dépeignent les mondes imaginaires suscités par les histoires en opposition aux pages plus sobres de la route à suivre pour se rendre à l’école.

Voilà un album qui fait plaisir à lire et qui incite à animer la lecture autour de nous. Bravo!

Abby, Ahmed, Danahé et Emryk ont beaucoup aimé ce personnage qui lit beaucoup, tout le temps et partout. L’album est facile à lire selon eux à cause des gros caractères du texte et des illustrations aux belles couleurs. Comme les élèves de l’école, ils étaient tristes de voir partir Madame Sacoche!

 

**********************

Philippe Béha. C’est cha qui est chat! Soulières éditeur, 2018, 56 p.

Angèle Delaunois. Les livres de Madame Sacoche. Illustrations de Caroline Mérola. Éditions de l’Isatis, 2018, 32 p. (Collection Tourne-pierre)

Kate Jane Neal. Au cœur des mots.  Texte français d’Isabelle Montagnier. Éditions Sholastic, 2019, 32 p.

Peter H. Reynolds. Le collectionneur de mots. Texte français d’Isabelle Montagnier. Éditions Sholastic, 2018, 40 p.

 

 

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire