• Culture

Des biographies pour tous les âges

Anne-Marie Aubin

Les biographies sont populaires. Les gens aiment connaître le vécu des anciens comme des contemporains. L'authenticité, le côté « récit vécu » atteint parfois les non-lecteurs et pique leur curiosité. Je vous propose des récits biographiques pour petits et plus grands.

Découvrir l’enfance difficile d’Oscar Peterson

 Sous la forme d’un album illustré, Bonnie Farmer raconte l’enfance du jeune garçon qui allait devenir le grand Oscar Peterson, le célèbre jazzman montréalais. Marie Lafrance, illustratrice québécoise, a su recréer avec poésie et réalisme le décor de la Petite Bourgogne, les rues de nuit et de jour, les commerces et les vêtements de l’époque. Les parents qui ont grandi ou vécu à Saint-Henri reconnaîtront les rues, la voie ferrée.

Bonnie Farmer, qui habite à Montréal, raconte les difficultés qu’a affrontées le grand pianiste pendant sa jeunesse. On apprend qu’il a d’abord joué de la trompette mais âgé de 7 ans, atteint de tuberculose, s’impose un repos d’une année complète. Ses poumons affaiblis par la maladie, il troque la trompette pour le piano. Il travaille, répète, pratique sans relâche avant de devenir le musicien que nous connaissons.

L’auteure a imaginé une amitié avec sa voisine et raconte avec beaucoup d’humanité l’enfance de ce grand pianiste qui a accompagné des grandes chanteuses telles que Billie Holiday et Ella Fitzgerald. Un superbe album pour faire connaitre ce grand musicien de chez nous.

 

La femme la plus forte du monde et autres sportives

 Voilà un recueil de cinq récits de vie fort intéressant. Emmanuelle Bergeron, qui a déjà publié sur les scientifiques, revient avec des femmes, des sportives qui se distinguent par leurs exploits et leur vécu hors de l’ordinaire.   

Comme plusieurs familles canadiennes-françaises, Marie-Louise Sirois, née en 1867 à La Pocatière a suivi ses parents aux États-Unis en 1882 pour travailler dans les usines de textile.  Toute la journée, elle repasse des cols de chemises. Bientôt elle se marie avec Henri Cloutier et va vivre à Salem au Massachusetts. Dans une salle d’entraînement, Marie-Louise lève des poids et surprend tout le monde par sa force digne de Louis Cyr. Avec une charrette et un cheval, le couple participe à des soirées de démonstration de force. Récit étonnant et fascinant. On apprend que la femme la plus forte du monde a vécu avec son mari et ses deux filles à Roxton Pond, tout près d’ici.

Myrtle Cook, jeune coureuse de Toronto, participe aux olympiques, elle s’entraine avec son amie. Elle est déterminée à gagner malgré les propos étonnants de son médecin : « Courir et sauter n’est pas bon pour le corps des femmes (…) cela peut t’empêcher d’avoir des enfants plus tard. Aussi, je ne suis pas certain que les garçons te trouveront très attirante… tu pourrais te retrouver seule et sans mari. »  Précisons que cette athlète a grandi au début du XXe siècle.

Membre de l’équipe canadienne d’athlétisme aux Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928, Myrtle participera à de nombreuses compétitions et fera la fierté de Toronto. Heureusement les temps changent et les femmes ont maintenant leur place dans toutes les disciplines sportives.

On y trouve également le récit des sœurs Sharon et Shirley Firth nées dans les années 1950. Les skieuses d’Aklavik dans le Grand Nord  participeront aux Olympiques et consacreront leur vie au sport. Finalement, on trouve aussi le récit de Nadia Comaneci, jeune gymnaste de Roumanie qui a impressionné le monde entier aux Olympiques de 1976 à Montréal. 

Voilà un recueil rempli de belles découvertes sur les femmes et le sport.

Bonnie Farmer. Mon voisin Oscar. Illustrations de Marie Lafrance. Éditions Scholastic, 2015, 32 p.

Emmanuelle Bergeron. Cinq sportives de talent. Illustrations de Caroline Mérola. Soulières éditeur, 2015, 93 p.

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire