• Culture

Des monstres et des poux

Anne-Marie Aubin

Les jeunes sont attirés par tout ce qui est dégoûtant et monstrueux.   Sophie Rondeau et Nadine Descheneaux deux auteures prolifiques de la Montérégie le savent et elles sauront à coup sûr  réjouir les jeunes lecteurs  avec leur série : "Destination Monstroville".

Tome 1 : Moche café

Des enfants, Zia, Hubert et Édouard,  se font garder chez leur grand-mère et  ils ont envie de cuisiner un gâteau «dégueu». Les observant du coin de l’œil, leur gardienne juge qu’ils sont mûrs pour Monstroville où justement se déroule un concours de recettes qui risque de leur plaire. Comment  s’y rendre? À bord d’une poubelle, par un passage secret. Aussitôt dit, aussitôt fait.  Ils atterrissent tout près du Moche café où l’on sert« des mets dégoûtants en tout temps» et où a lieu le concours. Ils trouveront là le chef Macadamus qui a besoin d’aide juste avant le concours. Les enfants partent donc en quête d’ingrédients les plus dégoûtants. Zia, sur sa route, trouve une bague ornée d’une pierre bleue. À l’intérieur est gravé le nom de sa grand-mère : Azédora.  Une surprise de taille les attend et ils n'auront bientôt qu’une seule idée en tête : quitter Monstroville.

« Nous vous brancherons sur le «dégoûtomètre» pour égaluer votre degré de répulsion (…) On mesure mieux le dégoût paraît-il. C’est plus perceptible dans les yeux, à la commissure des lèvres… On évalue mieux l’intensité des haut-le-cœur, la qualité du vomi et l’originalité des grimaces. »

Tome 2 : Le salon de décoiffure

 Zia rentre de l’école avec des poux. Voilà que la grand-mère Azédora  a une  solution : le salon de décoiffure de Brossolu à Monstroville. Pourquoi pas?  Elle  leur confie une vieille carte de la ville et voilà nos trois aventuriers en  route.  Une fois au salon,  Brossolu leur apprend que tous les habitants    souhaitent  adopter un pou comme animal de compagnie,  mais les poux se  font rares car  ils ne se multiplient pas sur la tête des monstres.  Devant cette  tête remplie  de lentes, le coiffeur voit là une occasion de faire des affaires  d’or. Il faut voir  Zia sous le dôme… ce qu’elle  ne sait pas c’est que le  décoiffeur lui rasera la  tête complètement pour recueillir les poux.  Heureusement Brossolu a aussi  une potion pour venir en aide à Zia.

 Les deux premiers titres de cette série se lisent rapidement,  imprimés  en  gros caractères encourageant les lecteurs débutants auxquels elle se  destine. Le texte découpé en courts chapitres contribue au rythme de  l’intrigue.  

Du côté des illustrations, nous aurions aimé voir le grand fauteuil pivotant dont le pied est un vrai pied  et dommage que la carte  de Monstroville ne nous indique pas où se trouvent les jeunes dans les différents épisodes de la série.

"Maman, j’ai des poux"…  Mieux vaut en rire!

Toutes les mamans ont reçu un jour un avis de la garderie ou de l’école concernant une épidémie de poux. Quelle mauvaise nouvelle!!! David Shannon réussit un tour de force en mariant l’humour et le documentaire pour traiter de ce sujet pour le moins humiliant.

Un enfant raconte naïvement : «Un jour, maman a fait tune découverte absolument épouvantable... DES POUX!» Nous voyons alors une maman épouvantée… puis des poux qui s’installent pour rester leur valise à la main. D’une page à l’autre nous alternons entre les informations et le récit vécu de cette petite victime. Ces microscopiques petites bêtes sont extrêmement grossies, drôles et expressives sous le pinceau de l’auteur illustrateur David Shannon. Avec beaucoup d’humour, il illustre les poux qui dansent, jouent de la musique, envahissent l’espace et  sucent le sang!

Le narrateur enfant nous apprend d’où viennent les poux,  comment ils se propagent et surtout comment s’en défaire : « Maman a lu beaucoup de livres et de magazines et elle s’est dotée d’armes anti-poux éprouvées.»

Chapeau à l’auteur qui par l’humour réussit à dédramatiser la désagréable nouvelle.  À mettre entre toutes les mains, petites et grandes!

 

Descheneaux, Nadine et Rondeau Sophie. Moche Café. Illustrations de Jessica Lindsay. Éditions Druide, 2013, 124p. Destination Monstroville tome 1.


Descheneaux, Nadine et Rondeau Sophie. Le salon de décoiffure. Illustrations de Jessica Lindsay. Éditions Druide, 2014, 124p. Destination Monstroville tome 2.

Shannon, David. Des poux plein la tête. Scholastic, 2014.

Écrire un commentaire >

  • moche café

    j'ai aimé la critique car elle donnait le goût de lire le livre

  • tome 1: moche café

    Vous m'avez donner le gout de lire le livre, parce que j'aimerais savoir comment ils veulent quitter monstroville.

  • Ajouter un commentaire

    Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.