• Culture
Livre

Des récits de vie au féminin.

Anne-Marie Aubin

L’année 2018 a fait place à la revendication avec le mouvement « Moi aussi », la volonté de réconciliation avec les Premières Nations, l’inclusion des LGBTQ… Depuis, les femmes ont occupé une place importante dans les publications destinées à la jeunesse, comme si tous les éditeurs avaient voulu rattraper le retard en ce domaine. Voici quatre titres parus récemment qui abordent ce sujet.

Elle a persisté autour du monde : 13 femmes qui ont changé l’histoire. 

Il est important d’apprendre aux jeunes que des femmes avant elles ont tracé la voie en défendant leurs idées devant des adultes aux idées reçues et face aux systèmes présents dans leur pays : « Ce n’est pas toujours facile d’être une fille, peu importe où l’on habite […] il existe des pays où les filles ne peuvent pas aller à l’école et où les femmes ont besoin de la permission de leur mari pour obtenir un passeport ou même pour sortir de la maison. »

Ces textes biographiques de quelques pages proposent des modèles inspirants et incitent les enfants à persévérer pour réaliser leurs projets. Parfois, avec patience et détermination, certaines ont réussi comme Wangari Maathai, première Africaine à recevoir le prix Nobel de la paix pour son implication dans la sauvegarde des arbres. 

Chacune des 13 femmes présentées dans ce livre est issue d’un pays différent. Bien sûr, il y a des noms connus : Marie Curie, Malala Yousafzai et des découvertes comme Juana Inès de la Cruz. Cette écrivaine mexicaine, a écrit des poèmes, des pièces de théâtreet un plaidoyer pour le droit à l’éducation des femmes.

Viola Desmond, notre Rosa Parks canadienne, Aisha Rateb devenue juge en Égypte et la petite « Sissi » du Brésil, championne au soccer… Voilà autant de modèles pour les jeunes d’aujourd’hui. Seul bémol sur ce livre : il aurait été intéressant d’ajouter les dates de naissance et de décès des différentes femmes mises à l’honneur ainsi que des notes sur le contexte historique.

Les illustrations d’Alexandra Boiger sont vivantes et expriment bien comment chacune « a persisté ». L’illustratrice a choisi de mettre en scène des enfants à l’intérieur des décors propres à chacune des héroïnes. À la toute dernière page, le message est clair : « Alors, prends la parole, tiens tête et crois en tes rêves. C’est ce que ces femmes ont fait et bien plus encore. Elles ont persisté, et toi aussi, tu peux le faire. »

Quatre filles de caractère : des femmes déterminées

Dans la même série que ses publications antérieures présentant quatre artistes, quatre sportives et quatre filles de génie, Emmanuelle Bergeron réunit cette fois quatre femmes qui ont eu une vie hors du commun : Thérèse Casgrain, Viola Desmond, Rachel Carson et Agathe de Repentigny. 

Agathe de Repentigny : femme d’affaires en Nouvelle-France.

« L’atelier d’Agathe est la première entreprise de tissage en Nouvelle-France. » Cette étonnante femme d’affaires du XVIIIesiècle fait le commerce de textiles et de produits de l’érable. Amie des Amérindiennes, elle apprend comment utiliser les racines de savoyane et la sanguinaire pour teindre les tissus. Ses terres servent à cultiver le chanvre et le lin pour ensuite le filer. Mère de sept enfants, elle gère un atelier de vingt métiers à tisser et soixante-dix employés. Elle meurt à 91 ans. En 2016, Agathe de Saint-Père de Repentigny est nommée personnage historique du Canada. 

Rachel Carson : alerte aux insecticides

Née en 1907 aux États-Unis, Rachel étudie en sciences et traverse les années difficiles de la crise économique. À l’emploi du département des pêches du gouvernement en Floride et dans le Maine, elle se passionne pour la mer et publie des ouvrages sur la vie autour des océans. De retour à la campagne, Rachel constate que tout a changé : les fermiers aspergent les champs d’insecticides et le DDT perturbe l’équilibre de la nature et celle des humains par conséquent : « Tu ne devrais pas creuser trop loin, lui confie son amie Barbara, ces compagnies sont très puissantes. Elles vont tout faire pour prouver qu’elles ont raison. »

Persévérante, Rachel publie en 1962 Silent Spring, livre qui dénonce les torts causés par les produits chimiques répandus dans la nature. Rachel passe pour une extrémiste, une hystérique qui a exagéré les faits : tous ne veulent pas entendre la vérité. En 1963, John F. Kennedy fait adopter de nouvelles lois pour limiter l’usage des pesticides. Rachel Carson décède en 1964, âgée de 56 ans.

Comme dans le titre précédent, il est question de Viola Desmond qui a lutté contre le racisme et de Thérèse Casgrain, personnalité québécoise, connue pour la défense des droits des femmes. 

Dix filles allumées : un ouvrage résolument moderne!

Les auteures, Laïla Héloua (née à Alexandrie) et Corinne De Vailly (née en France), vivent toutes les deux au Québec et racontent leur parcours personnel. « Plus jamais les autres ne feront de choix à ma place» confie Laïla qui a créé sa propre compagnie en 2004. Depuis, les personnages Mandarine et Kiwi se portent bien. 

Corinne, pour sa part, rêvait d’être auteure dès l’âge de 8 ans. Avec volonté et persévérance, elle a réalisé son rêve. Co-auteure de ce documentaire, elle confie :       « Trop souvent, je croise des jeunes filles qui pensent ne pas pouvoir réaliser leurs rêves parce qu’elles sont des filles, ou parce qu’elles habitent loin des grandes villes, ou parce que leur famille ne les soutient pas beaucoup. »

La sélection des portraits de jeunes filles allumées se veut contemporaine et stimulante. Chacune des dix personnalités canadiennes se raconte au « je » en toute simplicité. Par exemple, Katia Canciani, écrivaine et première femme pilote de brousse au Québec : « Je suis née à Montréal le 16 février 1971. Très jeune, je passe déjà des heures à regarder le ciel en imaginant des aventures. Afin de m’évader de mon petit univers, je lis beaucoup, je dessine et j’écris. »

Mélanie Cambia, née à Dorval, raconte comment elle est devenue policière à la gendarmerie royale du Canada; Aurélie Rivard, atteinte d’une malformation congénitale à la main, devient championne de natation et remporte plusieurs médailles dans des compétitions paralympiques ; Francesca Cicchetti, née à Berthier-sur-mer, devient chercheuse en neuroscience malgré les embûches.

Parmi elles : Catherine Fournier, Florence Gagnon, Safia Nolin, Michelle O’Bonsawin, Roxana Robin et Kim Thúy. En annexe, on a fait place aux pionnières : Marie Gérin-Lajoie, Thérèse Casgrain, Idola Saint-Jean et quelques autres. 

 L’ouvrage est très coloré. On ne trouve aucune photographie de ces femmes pourtant contemporaines : on a préféré des illustrations de Mika. Toutefois le graphisme et la typographie un peu chargés animent la lecture.  

Il était une fois des femmes fabuleuses : 10 récits de vie d’hier à aujourd’hui

Les auteurs racontent que l’idée de ce livre est née un jour où leur fillette, de retour de l’école, leur a demandé : « C’est qui Alexandra David-Néel ? […] On en a parlé à l’école mais j’aimerais mieux connaitre son histoire.» Stimulés par l’intérêt de leur enfant, ils ont choisi de rédiger la biographie de dix femmes qui se distinguent : Rosa Parks, Marie Sklodowska-Curie, Frida Khalo… et d’autres plus contemporaines comme l’écrivaine J. K. Rowling, Malala Yousafzai, militante pour les droits des femmes et l’accès à l’éducation pour tous. 

Chacun des portraits est accompagné d’une photographie dans un petit médaillon, puis enrichi d’une magnifique illustration pleine page en couleurs de Bodil Jane. En une seule page, l’illustratrice a su représenter l’essentiel de la vie de ces femmes hors du commun. 

Des textes de deux à trois pages présentent une mise en contexte et divers éléments importants de la vie de ces femmes. Le frère de Wangari Maathai demande :  « Maman pourquoi je vais à l’école et pas ma sœur? » Malgré le fait que les filles n’allaient pas à l’école à cette époque, Wangari, âgée de 8 ans, entrera en classe.  Douée en sciences, elle consacrera une partie de sa vie à protéger les arbres.

Joséphine Baker lutte contre le racisme en adoptant douze enfants de toutes origines.  Valentina Terechkova, première femme cosmonaute, tire une grande leçon de son aventure : « Vue de l’espace, la Terre n’appartient à personne et les hommes doivent d’abord s’entraider avant de se combattre. » Quelle sagesse!

 

************************

Emmanuelle Bergeron. Quatre filles de caractère. Illustrations de Caroline Merola. Soulières Éditeur, 2018, 97 p. (collection Ma petite vache a mal aux pattes, 152)

Chelsea Clinton. Elle a persisté autour du monde. 13 femmes qui ont changé l’Histoire.Illustrations d’Alexandra Boiger.  Texte français d’Isabelle Allard. Toronto, Éditions Scholastic, 2019, 32 p. 

Laïla Héloua et Corinne de Vailly. Dix filles allumées! Dix parcours inspirants!Illustrations de Mika. Bayard, 2018, 48 p. 

Les époux Von Grüt.  Il était une fois des femmes fabuleuses. Illustrées par Bodil Jane. Paris, Larousse jeunesse, 2018, 48 p. 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire