• Culture

Documentaire « Mémoires Rochvilloises, un patrimoine à préserver »

la Rédaction

Ce projet aura été une belle initiative pour notre communauté. Il n'existait jusqu’alors aucun projet qui permette aux aînés de partager leur vécu avec des jeunes. Nous souhaitions que des jeunes de la municipalité, principalement ceux de la Maison des Jeunes, réalisent des entrevues auprès de nos aînés afin de connaître leur vécu, leur histoire. Il était intéressant que les jeunes soient au courant de la contribution des aînés, car leurs actions et leurs initiatives ont façonné ce milieu de vie qu’ils connaissent aujourd’hui.

Le maire de la municipalité de Saint-Jude, M. Yves de Bellefeuille, souligne fièrement que ce projet de documentaire intitulé « Mémoires Rochvilloises : un patrimoine à préserver ! » qui a reçu l’approbation des membres du conseil municipal de la municipalité de Saint-Jude fut une idée originale de la directrice générale, Mme Nancy Carvalho et que celui-ci a été piloté par l’agente de développement local, Mme Ève-Mary Thaï Thi Lac.

Ce projet assure la transmission de connaissances envers une autre génération de Rochvillois et Rochvilloises qui seront les bâtisseurs de demain! « Nous n'avions aucun programme de préservation de notre patrimoine "vivant." Ce projet a été l'occasion parfaite pour mettre de l'avant deux valeurs chères à notre communauté, soit de conserver la mémoire de nos aînés et de favoriser les rapprochements intergénérationnels » ajoute M. de Belleufeuille.

L’agente de développement local, Mme Ève-Mary Thaï Thi Lac et le maire de la municipalité de Saint-Jude, M. Yves de Bellefeuille.

La population visée par ce projet a été celle des aînés et des jeunes de la municipalité de Saint-Jude. Nous avons également fait appel à différents organismes œuvrant dans la municipalité. Les aînés membres de ces organismes ont été chargés d'identifier les personnes appelées à témoigner de leur vécu.

Par le fait même, nous avons par ce projet assuré la transmission de notre patrimoine vers la génération montante et favorisé du même coup des échanges intergénérationnels de qualité. 18 jeunes et 28 aînés ont participé au projet.

Nous souhaitons également que le projet ait comme répercussion que les jeunes développent une empathie et un respect envers les aînés qu’ils rencontrent. Également, nous espérons que ce projet contribue à développer le désir chez les jeunes de s'impliquer dans la vie communautaire de notre village par le bénévolat.

« Nous croyons que ce projet a eu pour effet de briser certains préjugés des jeunes envers les aînés et des aînés envers lesadolescentsd’aujourd’hui. Parailleurs, nous avons constaté que ces rencontres ont modifié pour la majorité des jeunes leur perception sur les aînés. » souligne la directrice de la maison des jeunes des 4 vents Mme Annick Corbeil.

Lorsque les témoignages ont été complétés, un montage vidéo a été fait afin de regrouper les anecdotes ou moments les plus marquants dans le documentaire qui a été présenté à la population dans le cadre de « la Semaine québécoise intergénérationnelle » qui se tient du 20 au 26 mai 2018. La soirée fut brillamment animée par René Bourgault et Lili-Rose Houle Beaudoin.

Des copies du documentaire seront disponibles au bureau municipal de Saint-Jude et seront vendue au coût de 10$ pour les citoyens souhaitant le conserver. Ai les familles immédiates de ces aînés et jeunes auront un souvenir tangible à chérir pour les années futures. Les participants recevront une copie gratuite du DVD.

Documentaire finaliste

Depuis 2012, le 25 mai a officiellement été décrété « Journée québécoise l’amitié n’a pas d’âge » par l’Assemblée Nationale du Québec. Elle a pour but de promouvoir l’engagement de tous les professionnels et bénévoles dans le rapprochement entre les générations. C’est pourquoi la Semaine québécoise intergénérationnelle se tiendra la troisième semaine du mois de mai de chaque année.

La première édition de la Semaine québécoise intergénérationnelle se tiendra du 20 au 26 mai 2018 chapeauté par l’organisme « Intergénérations Québec » a comme mission de créer des rapprochements entre les générations, et dans le cadre son concours pour valoriser les initiatives qui rapprochent des générations a organisé un concours afin de valoriser les initiatives qui rapprochent des générations. Nous avons soumis la candidature de la Municipalité avec notre projet de documentaire intergénérationnel. Notre candidature a été retenue parmi les finalistes.

Le gagnant de ce concours national a été dévoilé lors du forum du vendredi 25 mai prochain qui s’est tenue à Montréal.

Nous étions dans la catégorie « Activité de transmission », les 3 projets finalistes en lice dans cette catégorie étaient :

- « Mentorat pour entrepreneurs » par la Cellule de Mentorat du Haut-Richelieu (L'Effet M);


- « Échange avec les porteurs de notre identité » par le Centre de santé Tshukuminu Kanani;

- « Mémoires Rochvilloises » par la Municipalité de Saint-Jude.

Bien que notre documentaire n’ait pas été choisi comme récipiendaire de ce concours, nous avons une grande fierté que notre projet se soit qualifié parmi les finalistes nationaux. Nous félicitons les récipiendaires l’organisme autochtone de la communauté des Cris - le Centre de santé Tshukuminu Kanani avec leur projet - « Échange avec les porteurs de notre identité ».

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire