• Culture

Expression célèbre ses 30 ans

Paul-Henri Frenière

En 1985, un petit groupe de passionnés d'art visuel décide d'ouvrir une galerie au Cégep de Saint-Hyacinthe. Le projet évolue et, 30 ans plus tard, le Centre d'exposition Expression – situé depuis 1988 au deuxième étage du marché public – est reconnu comme l'un des plus beaux sites au Québec et s'est inscrit brillamment dans le réseau national de l'art contemporain.

 

Marcel Blouin, Roxane Chamberland, Geneviève Barrette et Jean-Marie Pelletier. Photo : Paul-Henri FrenièrePour souligner ces trois décennies de remarquables réalisations, l'institution maskoutaine organise une soirée que l'on qualifie déjà « d'étincelante ». Le samedi 29 octobre, dès 18 heures, Expression ouvre ses portes à la population pour une activité qui s'annonce festive.

 

On aura droit à une performance du collectif TouVA composé notamment de Sylvie Tourangeau qui fut l'une des commissaires de Orange, l'événement d'art actuel présenté l'année dernière au centre-ville de Saint-Hyacinthe. Les autres performeuses seront Victoria Stanton et Anne Bérubé.

 

L'ambiance musicale sera assurée par La Bête, un outil de diffusion créé par l'équipe du Festival Agrirock. « Et l'on vous réserve des surprises » promet Roxane Chamberland, organisatrice de l'événement. L'entrée est gratuite et un léger goûter sera servi. Par contre, le service de bar sera payant.

 

Un encan d'oeuvres d'art

 

Au cours de la soirée, on assistera à la clôture d'un encan de 14 œuvres offertes par des artistes qui ont déjà exposé ou qui ont un lien avec le Centre Expression. « Ce sont des œuvres importantes réalisées par des artistes reconnus, dont le sculpteur Claude Millette. En plus du plaisir que l'acheteur aura à les posséder, il s'agit aussi d'un placement financier puisqu'elles vont prendre de la valeur avec les temps » a commenté Marcel Blouin, le directeur général d'Expression.

 

Les œuvres sont déjà en ligne sur cette page :

http://www.expression.qc.ca/anniversaire/encan.html

 

Les mises de départ varient entre 450$ et 2400$. « Nous avons déjà reçu des appels. Les gens ont commencé à miser » commente Geneviève Barrette qui s'occupe d'enregistrer les mises. On peut la contacter au 450.773.4209, entre 10 h et 17 h, du mardi au vendredi. La fin des mises par téléphone a été fixée au jeudi 27 octobre, à 17 h, mais il sera possible de miser sur place durant la soirée du 29 octobre.

 

Vers un Musée régional

 

On n'a pas fixé d'objectif précis, mais les profits réalisés serviront à financer les activités périphériques du Centre Expression, notamment le projet de Musée régional de Saint-Hyacinthe. Le président du conseil d'administration, Jean-Marie Pelletier, avait d'ailleurs de bonnes nouvelles à partager sur le sujet.

 

L'annonce du gouvernement fédéral à l'effet d'investir dans les infrastructures des petites collectivités (Fonds Chantier Canada-Québec) a ouvert une fenêtre d'opportunité pour ce projet, estime Jean-Marie Pelletier. Le Musée régional ferait partie intégrante d'un futur Complexe culturel maskoutain regroupant le Centre d'histoire, la Médiathèque et Expression.

 

Des démarches auprès des autorités municipales sont déjà amorcées et l'on s'attend à ce que la Ville endosse et défende le projet auprès des gouvernements. La facture serait divisée en trois, contrairement au financement du centre des congrès déjà en chantier.

 

Galerie

  • Emprise inhérente, Bronze, 2015, Claude Millette.
  • Là-bas, 2016, Acrylique sur gesso (sur panneau de bois), Patrick Foisy.
  • Plantation 2, 2012 Encre sur papier, Dominique Gaucher.
  • La circulation des vents, 2010-2016 Encre, acrylique, crayon sur papier chiffon, marouflé sur toile, Massimo Guerrera.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire