• Culture
Livres

Histoire d’hiver

Anne-Marie Aubin

Alors que nos voisins du Nouveau-Brunswick se sortent à peine d’une tempête de verglas voici un récit qui fait penser à leur situation et qui n’est pas sans rappeler la crise du verglas de 1998 gravée dans nos mémoires.

Nuit de tempête

Quand la nature se déchaîne, nos arbres en subissent les assauts. Ainsi débute ce texte de Mireille Messier. Une petite fille n’arrive pas à dormir : « à cause du bruit de la pluie glacée qui tombe sur ma fenêtre. Tic! Tic! Tic! Tic! » Sur cette double page, Pierre Pratt a dessiné une petite fille assise dans son lit, ses petits yeux ouverts sur la fenêtre de sa chambre. Au cœur de la fenêtre se dresse un arbre grand et fort. En face, on voit deux fenêtres lumineuses au  pignon des maisons comme deux yeux qui observent la tempête.  Superbe!

Verglas au réveil

La petite fille finit par s’endormir et rêve : « Mon arbre est mon château. Ma branche est mon trône. Je suis la reine de la tempête. » Au matin, un bruit la réveille en sursaut : « Cric! Crac! Crash! Boum! » Tout le paysage est recouvert de glace et au pied de son arbre se trouve sa branche préférée, cassée sous le poids de la glace. La lumière inonde les maisons : « On dirait que mon quartier est enveloppé dans une lourde couverture de diamants ».

La petite héroïne court dehors au pied de son arbre, en pyjama et pantoufles. Ce qui apparaît pour sa mère comme une simple branche cassée s’avère très précieux pour cet enfant qui veut garder sa branche dans la maison pour toujours.

Monsieur Félix

Tous les gens du quartier s’activent à ramasser les branches cassées. Le voisin, Monsieur Félix, sorti avec sa scie mécanique, aperçoit la fillette et comprend tout de suite. Ce voisin a du temps et des outils : « chaque morceau peut être transformé en quelque chose de merveilleux! » L’atelier de Monsieur Félix a quelque chose de magique : « une odeur sucrée, comme un bon déjeuner du dimanche. » Les deux complices donneront une deuxième vie à cette branche cassée.

Les saisons passent

C’est à travers des cercles que Pierre Pratt expose les différentes étapes de la métamorphose, comme si nous observions la scène avec une lunette. Au fil des bulles illustrées, le temps passe, les saisons aussi. Avec patience et persévérance, la petite et son nouvel ami concrétiseront un beau projet.  

Voilà un beau texte poétique de Mireille Messier qui fait honneur à l’amitié intergénérationnelle, à l’imagination et à la récupération. Les illustrations de Pierre Pratt ajoutent au décor poétique, des personnages sympathiques et attachants. D’abord paru en anglais, The branch a été finaliste au prix littéraire du Gouverneur général, dans la catégorie littérature jeunesse - livres illustrés, en 2016.

 

 

Post-Scriptum: 

Mireille Messier. Ma branche préférée. Illustrations de Pierre Pratt. Éditions Scholastic, 2017, 32 p.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.