• Culture
Livres

Histoires de famille

Anne-Marie Aubin

La famille, c’est bien sûr des parents, des frères et sœurs, mais ce peut être aussi une équipe de soccer, une famille élargie, une famille reconstituée ou les voisins du quartier. Voici un choix d’albums abordant cette thématique de façon très variée.

La relation mère-enfant

Anna Pignataro s’adresse au très jeune lectorat dans un album tout carton mettant en vedette Samuel, un petit ourson, et sa maman.  Alors qu’il se promène en forêt, Samuel lui demande: « Maman, m’aimeras-tu toujours? » Pour rassurer son petit, elle répond : « Mon amour pour toi est aussi grand qu’un arbre gigantesque…aussi vaste que l’océan…aussi précieux que toi et moi. » Au fil des saisons, les paysages aux teintes douces témoignent de l’amour inconditionnel d’une mère. À observer et à raconter en câlinant son petit.

Familles atypiques!

Un jour, une enseignante demande aux enfants de réfléchir à ce qui distingue leur famille, de dire en quoi elle est spéciale. À tour de rôle, les élèves se racontent : les enfants de l’un et de l’autre réunis en une famille reconstituée; les enfants de parents divorcés vivant tantôt chez l’un, tantôt chez l’autre; les parents adoptifs, l’homoparentalité… Bref, toutes les familles atypiques s’y retrouvent dans un décor chaleureux et débordant d’amour. La rondeur et la douceur des  illustrations de Qin Leng rendent bien le côté chaleureux des familles présentées par  Sara O’Leary, auteure qui habite Hudson au Québec. Bel album pour aborder la diversité.

Un papa qui n’a pas l’esprit sportif

Maureen Fergus raconte une histoire à l’envers : un fils apprend à son papa comment se comporter au sein d’une équipe sportive. Un jeune joueur de soccer passionné propose à son papa de devenir bénévole pour son équipe. Le papa n’a pas compris qu’il avait pour tâche de distribuer les collations et ne se comporte pas vraiment bien pendant les parties : « Au lieu d’apprécier pleinement la partie de soccer, le voilà qui s’amuse à cueillir des pissenlits, à saluer les parents et à regarder passer les avions […] Alors qu’une joueuse de l’équipe adverse le fait trébucher il pique une crise, l’arbitre l’envoie se calmer sur le banc. » L’entraîneur sait que tout joueur peut avoir l’esprit sportif, être respectueux et s’amuser! Tout est question de patience.

Tous les enfants sportifs aimeront cet album, certains se reconnaîtront sans doute et apprécieront les illustrations très vivantes de Mike Lowery, qui font un peu «cartoon».

Voir grandir son enfant

Une fillette prend soin de son caneton avec beaucoup d’amour. À la manière d’une maman, elle lui prépare un lit, ne dort pas beaucoup la nuit lorsqu’il pleure et déjeune aux aurores, un peu endormie… L’auteure décrit bien le rôle d’une jeune mère à travers ce personnage d’enfant. Être mère, « C’est aussi dormir paisiblement dans un lit douillet deux têtes sur l’oreiller. »

Puis vient un temps où il faut laisser le petit voler de ses propres ailes et voir l’amour grandir. Au début c’est difficile, le vide occupe beaucoup de place, mais l’amour et les souvenirs comblent l’absence. Un très bel album sur les différentes étapes de la vie d’un enfant. Les illustrations aux couleurs vintage de Claire Keane ajoutent beaucoup de mouvement et d’expression au récit.

Mon papa et moi

Voici  deux histoires mettant en scène un papa et son enfant. Xavier est au lit et veut son livre de dinosaures. Il éclate en sanglots quand son père juge qu’il est trop tard :
– Un homme ça ne pleure pas!
– Je ne suis pas un homme, je suis un garçon!  bougonne fiston.


Andrée Poulin aime les histoires qui font réfléchir et excelle à déconstruire les stéréotypes. Cet album de format tête-bêche réunit deux histoires déjà parues : Mon papa ne pleure pas! et Mon papa ne pue pas! 

Il y a un malaise lorsque Margot déclare devant la classe que son papa est éboueur :
« Beurk! Les poubelles, ça pue! » Mais pourtant « L’éboueurs est aussi important que le policier ou le pompier. Sans lui, on serait ensevelis sous les déchets. »  affirme l’enseignante.

Le papa de Margot lui avoue qu’il ne ramasse pas des roses, mais dans son travail d’éboueur, il trouve des trésors qu’il répare et recycle dans son royaume du bric-à-brac. Aussi, il invite toute la classe de Margot à visiter son bric-à-brac : « Aujourd’hui, vous serez des artistes du recyclage. Fouillez dans mes trésors et fabriquez votre œuvre d’art. » Voilà un texte qui valorise le travail de l’éboueur tout en incitant les jeunes au recyclage et à la récupération afin d’éviter le gaspillage.  Les illustrations de Jean Morin ajoutent une pincée d’humour aux textes.   

*******************
Diane Adams. L’amour, c’est... Texte français d’Isabelle Montagnier. Illustrations de Claire Keane. Toronto, Éditions Scholastic, 2018, 32p.

Maureen Fergus. Un papa dans l’équipe de soccer! Texte français d’Isabelle Allard.  Illustrations de Mike Lowery. Toronto, Éditions Scholastic, 2018, 32p.

Sara O’Leary. Une famille c’est une famille. Texte français d’Isabelle Montagnier. Illustrations de Qin Leng. Toronto, Éditions Scholastic, 2018, 32p.

Anna Pignataro. Maman, m’aimeras-tu toujours?  Texte français de Josée Leduc.  Toronto, Éditions Scholastic, 2018, 16p.

Andrée Poulin. Mon papa ne pue pas! /Mon papa ne pleure pas! Illustrations de Jean Morin, Éditions de l’Isatis, 2018, 48p. (Collection Tourne-Pierre)
 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire