• Culture

IMPRO: La LAIT renaît le 3 octobre

Paul-Henri Frenière

L'improvisation a déjà connu ses heures de gloire à Saint-Hyacinthe, notamment avec la LAIT (Ligue d'amateurs d'improvisation théâtrale). Et voilà qu'un petit groupe de passionnés a décidé de faire revivre cet engouement aux jeunes Maskoutains... et aux moins jeunes aussi.

La LAIT: Saison 1994-95. (Photo: Courtoisie)

En levée de rideau, quoi de mieux qu'un match des « anciens » pour raviver la flamme. Il aura lieu le samedi 3 octobre, à 20 heures, au nouveau Centre culturel Humania.

Les organisateurs ont retrouvé pas moins d'une quinzaine de joueurs et de joueuses qui ont su faire rire (ou émouvoir) les spectateurs au cours des 30 dernières années.

« On estime qu'environ 250 jeunes ont participé à la LAIT depuis sa fondation à la fin des années 80. Plusieurs se sont illustrés par la suite soit au théâtre ou dans des disciplines connexes » raconte Renée Laroche, de Production Les trois coups, qui est à l'origine de cette aventure.

Et pour bien marquer cette relance, le samedi 17 octobre, la LAIT affrontera une équipe de France en tournée au Québec. La GIFLE (Groupement d'improvisation francophone et ligue expérimentale) a été fondée à Louviers par un Maskoutain d'origine, Martin-James Vanasse, le frère du zapartiste Christian Vanasse.

Pour que d'autres vivent l'expérience

Claude Mercier a gardé de très bons souvenirs de son passage à la LAIT et il voudrait que d'autres vivent la même expérience. « L'idée de faire renaître la LAIT germe depuis un certain temps, explique-t-il. Mais le déclencheur a été cette soirée commémorant l'Histoire du théâtre à Saint-Hyacinthe organisée par le Centre Expression. Des anciens de la LAIT nous ont faire revivre tout le plaisir que l'on peut retirer de cette expérience théâtrale ».

Patrick Dozois et Robert Gravel. (Photo: Courtoisie) Un vétéran de la Ligue, Patrick Dozois, est aussi l'un de ceux qui veulent redonner vie à la LAIT. Il improvise depuis l'école primaire et n'a jamais cessé depuis. Encore récemment, il donnait des ateliers « Place à l'impro » à la galerie 1855 sur la rue des Cascades. Au cours de sa carrière d'improvisateur, il a eu l'occasion de jouer avec le créateur de la LNI, le regretté Robert Gravel, lors d'un passage à Saint-Hyacinthe en 1994.

« Je veux recréer l'ambiance et la mentalité qui existaient au début de l'impro au Québec, explique-t-il. Pas seulement des jokes et des punchs. Il faut apprendre à construire des histoires. Les joueurs ne sont pas en compétition, mais font preuve de générosité et de connivence les uns envers les autres » explique-t-il.

Renée Laroche témoigne qu'il y a un aspect pédagogique à l'impro. « Mine de rien, tout en s'amusant, les jeunes apprennent la discipline, le contrôle et l'affirmation de soi : des qualités qui vont leur servir toute leur vie ».

Et la bonne nouvelle, c'est qu'il y aura des camps d'entraînement, un samedi soir sur deux, toujours au Centre culturel Humania. Les ados sont invités (15 ans et plus), mais aussi les adultes avec ou sans expérience en improvisation. On recherche aussi des bénévoles. Pour plus d'informations, on peut contacter Renée Laroche : 450-799-3577 atelierslaroche@guevremont.net

Enfin, la saison régulière de la LAIT débutera le samedi 24 octobre. On annonce le retour de plusieurs improvisateurs chevronnés et de nombreuses recrues talentueuses.

Les matchs auront toujours lieu au Centre culturel Humania, le samedi soir, une semaine sur deux.

Patrick Dozois, l'arbitre Claude Mercier et la juge de ligne Constance Courtemanche entourent Renée Laroche de Production Les trois coups. (Photo: Paul-Henri Frenière)

Match des anciens de la LAIT

Samedi le 3 octobre 2015

20 heures

Centre culturel Humania

1675, rue Saint-Pierre Ouest

Saint-Hyacinthe

Entrée : 2$

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.