• Culture

Intenses en Torvis!

Denyse Bégin

Produit avec « Les Moyens du bord », l’album dont c’est le titre n’a pourtant rien de bâclé. On y entend un band qui a du coffre, des musiciens qui visiblement s’éclatent et un chanteur qui a un fun noir à interpréter des histoires et historiettes qui lui collent à la peau. Bienvenue dans l’univers de Marco et les Torvis qui, le 27 novembre, lanceront leur 2e album lors d’un 5 à 7« gratuit et ouvert à tous », au Lion d’Or, à Montréal!


« On s’est « pogné » une maison à Saint-Paul-d’Abbotsford, on a installé nos instruments de musique, acheté de la bouffe et de quoi boire, et on a joué. On s’est donné du trouble, comme à l’époque », raconte en rigolant Marco Bouchard, l’âme de ce band, connu à Saint-Hyacinthe comme Barabbas dans la Passion.


Et ce « trouble », inspirant et inspiré, a été « masterisé » par Larry DeVivo, de Silverstone Mastering, à New-York. Voilà pour « Les Moyens du bord »!


« Il y en a pour tous les goûts sur cet album, mais c’est notre son, celui qui est propre au band, précise le chanteur, un peu tanné des comparaisons qui parfois pimentent les textes de certains critiques musicales. Mon inspiration, je l’ai depuis que je suis « flot » et on est sept musiciens dans le band alors, chacun apporte sa touche et c’est normal. Ça peut aller du country à du traditionnel, en passant par du rock. En tout cas, c’est festif », dit-il.


La Côte-Nord tatouée sur le cœur


Qu’il parle des filles ou du temps qui passe, son coin de pays n’est jamais bien loin derrière, un petit peu en retrait, mais quand même tout près. Marco Bouchard vient de Forestville et il parle de son monde avec une affection non dissimulée.


C’est toutefois à Saint-Hyacinthe, où il vit depuis quelques années, qu’il  a déniché les fameux Torvis, avec qui il trouve son bonheur sur scène.


Ces Torvis, ce sont Josiane Rouette (trompette), Yanik Garon (guitare, mandoline, voix), David Jolin (saxophone, clarinette et cie), Éric Pothier (batterie, percussions), Dave Hamel (harmonica, accordéon, guitare acoustique, voix) et Olivier Beaudry (basse, voix et percussions). Tous d’excellents musiciens dont Marco n’aime pas trop vanter les mérites, de peur de se les faire voler!


Sur « Les Moyens du bord », on peut également entendre Philippe Bouffard, au saxophone baryton, et Julie Patenaude, au trombone.


Des shows, des shows et encore des shows


Quoi souhaiter à Marco et les Torvis en 2013?


« Mettons que trois shows par semaine, je ne cracherais pas là-dessus, lance Marco, rêveur. Faire des shows et avoir du monde à nos shows, c’est ça qu’on veut, insiste-t-il. Mais ce n’est pas évident dans le milieu. Il faut trouver les bonnes personnes pour nous appuyer et ça, c’est plus difficile qu’on pense », lance-t-il avec une pointe d’amertume, à cause d’une expérience professionnelle désastreuse vécue récemment.


Pour l’instant, l’heure est aux réjouissances et c’est le 27 novembre, au Lion d’Or que ça se passera, ou, le 15 décembre, au Zaricot.
Avis aux intéressés!

 crédit photo : Patrick Roger

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire