• Culture

Le drapeau de Carillon flotte désormais au mât de la MRC des Maskoutains

la Rédaction

Le drapeau de Carillon flotte au mât de la MRC des Maskoutains depuis le 12 juillet. À la séance du 8 février, le conseil a décidé qu’une reproduction du drapeau historique serait installée en permanence devant les bureaux de la MRC, au 805, avenue du Palais, à Saint-Hyacinthe. L’objectif de cette démarche est de promouvoir et faire connaître l’histoire du drapeau de Carillon.

De gauche à droite, Virginie Brault-Lafleur, représentante de Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, Sylvain Rochon, député de Richelieu, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot et Yves de Bellefeuille, maire de Saint-Jude. photo : Denyse BéginCréé à Saint-Jude, où il a été hissé au mât du presbytère pour la première fois en 1902, le drapeau de Carillon est l’ancêtre direct du fleurdelisé, qui est devenu le drapeau officiel du Québec en 1948, avec comme unique différence le redressement des fleurs de lys.

« C’est avec énormément de fierté que la MRC des Maskoutains, en respect de l’histoire de notre emblème national et de celle de notre région, désire commémorer ce moment historique de la création du drapeau du Québec qui a vu le jour sur notre territoire, dans la municipalité de Saint-Jude », a indiqué Mme Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, lors du dévoilement.

La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux inviteés qui ont également pu prendre connaissance d’une plaque commémorative divulguée pour l’occasion. Celle-ci retrace l’histoire du drapeau et le rôle de son céateur, l’abbé Elphège-Prime Filiatrault, curé de Saint-Jude de 1900 à 1916. Elle renferme aussi quelques lignes à propos de sa source d’inspiration, la bannière utilisée par le lieutenant-général Louis-Joseph de Montcalm, marquis de Montcalm, lors de la victoire de la Bataille du Fort Carillon, en 1758.

« La Municipalité de Saint-Jude a entrepris un processus visant à faire classer le drapeau de Carillon par le ministère de la Culture et des Communications et un avis d’intention de classement a été signé le 21 janvier 2017, jour du drapeau, à Saint-Jude, par le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin », a rappelé le maire de Saint-Jude, M. Yves de Bellefeuille.

Le drapeau de Carillon, objet de la demande de classement, a été retrouvé au presbytère de Saint-Jude, en 1955, par M. Raymond Girouard. Il serait le seul exemplaire connu fabriqué par son concepteur, l’abbé Filiatrault. Depuis 1996, le drapeau est entreposé au Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe qui en assure la conservation. Il était exceptionnellement exposé lors de l’événement.

Dans l’ordre habituel, Yves de Bellefeuille, maire de Saint-Jude, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains et Robert Mayrand, chargé de projet en patrimoine. photo : Denyse Bégin

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.