• Culture
COURSE MONTÉRÉGIE EST

LE FILM SUR VARACALLI RAFLE LE 1ER PRIX

Paul-Henri Frenière

La remise des prix pour la Course Montérégie Est a eu lieu mercredi dernier et la présentation des courts-métrages, au Centre des arts Juliette-Lassonde, revêtait une importance particulière pour un artiste maskoutain. En effet, Victor Varacalli était le sujet d’un documentaire. Entouré d’un groupe d’amis à l’arrière de la salle Rona, le peintre ne semblait pas trop nerveux : « De toute façon, je ne peux rien y changer ». Mais il n’avait pas à s’inquiéter puisque le film réalisé par Audrey F. Laurencelle a raflé le 1er prix du jury en plus de recevoir le prix du public devant une foule de 300 personnes.

Audrey F. Laurencelle et Victor Varacalli. (Photo: Paul-Henri Frenière)


Dans ce court-métrage, on le voit travailler dans son atelier et son jeune fils Malcolm est très présent dans le documentaire qui a été tourné l’été dernier. Victor Varacalli y explique sa conception de l’art et de ses tableaux qui représentent, notamment, des villes et des foules.

« Je n’aurais pas pu faire ce film si je n’avais pas aimé le travail de Victor » a expliqué la jeune cinéaste Audrey F. Laurencelle dans une entrevue accordée à MOBILES.

Elle a pourtant éprouvé de la difficulté à réaliser ce court-métrage. « Ce n’est pas à cause du sujet, mais c’est surtout en raison du montage que je devais faire par la suite. Il y avait tellement d’images que nous avions tournées en deux jours. Il fallait donner un sens, une direction à tout cela » a-t-elle avoué.

Or, si l’on se fie à la réaction du jury et à celle du public, la jeune réalisatrice a réussi à capter l’attention, notamment par l’utilisation judicieuse des séquences où l’on voit le jeune Malcolm avec son père.

Un jumelage réussi

Originaire de Varennes, Audrey F. Laurencelle étudie présentement en communications (spécialisation télévision) à l’UQAM. Comment s’est-elle retrouvée à Saint-Hyacinthe pour tourner ce film?

Le concept de la Course Montérégie Est veut que chaque participant cinéaste soit jumelé à une MRC du territoire. Pour Audrey, le sort a voulu que ce soit la MRC des Maskoutains.

Mais encore fallait-il trouver le sujet du reportage. Pour réaliser ce projet, l’organisation avait prévu que chacune des MRC aurait un « contact » pour guider les participants.

À Saint-Hyacinthe, c’est Caroline Lavoie, conseillère en emploi du CJE des Maskoutains, qui a joué ce rôle. Elle a présenté un certain nombre de sujets possibles à Audrey et cette dernière a choisi Victor Varacalli. « Il faut dire que j’ai déjà étudié en arts plastiques, ce qui explique que ce sujet m’a intéressée particulièrement, dès le départ ».

Des prix et des bourses

 

Audrey F. Laurencelle. (Photo: CME)

Pour le prix du jury, la jeune femme a reçu une bourse de 1 000 $ du Forum jeunesse Montérégie Est (FJME) ainsi qu’un prix de 1 000 $ offert par l’Institut national de l'image et du son (INIS) valable pour des formations à la carte.

Pour le prix du public, on lui a donné une bourse de 500 $ du FJME et de la Conférence régionale des élus (CRÉ) Montérégie Est, un prix de 250 $ offert par Les locations de caméras vidéo Lou-Cam, ainsi qu’un forfait séjour comprenant le transport, l’hébergement et le passeport pour assister au prochain festival Regard sur le court-métrage au Saguenay.

Quant au prix de la meilleure fiction, il est revenu à Ève Panneton, jumelée à la MRC Vallée-du-Richelieu, pour son film « Fleur Sauvage ». La jeune résidente de Bromont s’est vu remettre une bourse de 1 000 $ de la CRÉ ainsi qu’un prix de 2 000 $ offert par Locations Michel Trudel valable pour la location d’équipements et de studios.

Une deuxième vie à TV COGECO

Au cours des prochains jours, il sera possible de visionner l’ensemble des courts-métrages réalisés dans le cadre de l’édition 2012 sur le site officiel de la Course Montérégie Est (www.coursemonteregie-est.org).

De plus, la Course Montérégie Est est s’associe, pour une deuxième année, à TV COGECO Saint-Hyacinthe. Afin de donner une deuxième vie aux œuvres des cinéastes, TV COGECO présentera les courts-métrages des cinéastes dès janvier prochain.

Initiée par le Forum jeunesse Montérégie Est (FJME), la Course Montérégie Est est un concours de courts-métrages qui regroupe neuf cinéastes émergents âgés entre 18 et 35 ans.

Au cours de l’été dernier, les participants et les participantes ont vécu une expérience cinématographique se rapprochant sensiblement des conditions du milieu professionnel. En effet, chacun d’eux disposait d’un budget de 2 000 $ pour réaliser deux courts-métrages en deux mois, soit un documentaire et une fiction. Avant de débuter le tournage de leurs films, les cinéastes ont bénéficié d’une formation spécialisée de 100 heures, offerte par INIS.

Rappelons que la Course Montérégie Est a pour mission de mettre à la disposition des jeunes cinéastes des moyens de formation, de production, de diffusion et de distribution afin de promouvoir la relève cinématographique.

La Course souhaite aussi contribuer à faire découvrir la région de la Montérégie Est et à favoriser le développement d’un sentiment d’appartenance régionale.

Écrire un commentaire >

  • Re: LE FILM SUR VARACALLI RAFLE LE 1ER PRIX

    Voici le video: http://vimeo.com/51743410#at=0

  • Ajouter un commentaire