• Culture
24 décembre

Lecture pour les vacances

Anne-Marie Aubin

Aujourd’hui s’ouvre la dernière fenêtre  du calendrier de l’Avent. Le 24 décembre signifie pour plusieurs un petit congé, période de festivités,  temps de repos et temps pour lire également.  Je vous propose donc mes deux derniers titres qui sont en fait une collection et un collectif.

Mission accomplie! Je remercie tous les gens qui ont lu et suivi mes chroniques pendant ces 24 jours de sprint de lecture. Merci de vos réactions, vos courriels, vos commentaires. Merci également aux éditeurs qui ont collaboré à la réalisation de ce projet. Finalement merci à l’équipe de Mobiles qui a permis de donner vie à mon projet.  Joyeuses Fêtes et bonne lecture!

 


Livres d’images pour éveiller à la lecture

Pour les tout-petits qui ne savent pas encore lire ou qui en font l’apprentissage, la collection clin d’œil propose  de jolis petits albums pour les petites mains.  Tout en couleur, imprimé sur papier glacé, cette collection offre de petits bijoux.  Angèle  Delaunois signe un texte tout en poésie accompagné de superbes illustrations de Philippe Béha. L’orange pousse sous le soleil et voyage jusqu’à nous : « une odeur qui m’envahit d’un seul zeste ».  Cette orange,  on la sent, on la goûte : « un ruisseau de douceur sur ma langue ».  Chapeau pour cette collection qui conjugue documentaire et poésie! Les illustrations concrétisent  les paroles de l’adulte qui raconte au petit.

Ces beaux petits livres au graphisme soigné sont idéal pour initier à la lecture.  Dans la même collection, Au jourd’hui le ciel raconte les nuages, le vent, la neige… « toutes les branches saluent bien bas, elles sont lourdes de verglas. »

Angèle Delaunois.  Une orange. Illustrations de Philippe Béha.  Éditions de l’Isatis. Collection clin d’œil.
Rhéa Dufresne. Aujourd’hui le ciel. Illustrations de Jacinthe Chevalier. Écitions de l’Isatis. Collection clin d’œil.

 

À voir et à entendre comme au musée

Le musée de la civilisation de Québec a demandé  à sept conteurs  de créer un conte sur un des sept péchés capitaux dans le cadre de l’exposition :  7 péchés. Quand le Musée parle au Diable!  Serge Bouchard  affirme dans sa préface : « Nous avons tué Dieu,  mais nous avons oublié de faire la peau au Diable. » Le Diable est très présent dans nos contes ainsi que les péchés capitaux. Peut-être qu’aujourd’hui plus personne ne saurait les énumérer ?

Pour mieux nous les faire connaître,  on a demandé aux conteurs  de composer et raconter l’un des sept péchés,  dans un  récit d’hier ou d’aujourd’hui .  Anne-Marie Olivier raconte "Ti-Louis et l’avare". Lucie Bisson nous présente "la colère du vieux Stanistas". Yvan Bienvenue raconte une histoire d’envie avec Janvier.  Renée Robitaille a choisi la gourmandise avec "La louche de Baba Ghannouj", Michel Faubert raconte la luxure avec Thérèse, Jocelyn Bérubé raconte le masque d’orgueuil et François Lavallée,  le roi paresseux.

Les textes ont été réunis dans un magnifique livre publié par les éditions Planète Rebelle.  Des photographies couleur de différents objets de la collection du Musée de la civilisation illustrent chacun des contes. On feuillette les pages comme une visite au musée.

Le DVD inclus permet de voir et entendre  les conteurs à l’œuvre.

Collectif. 7 péchés. Quand le musée parle au Diable! Planète Rebelle. (Livre-CD)

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire