• Culture
13 décembre

Les documentaires, pour la curiosité et pour apprendre

Anne-Marie Aubin

Afin d’amener des lecteurs rébarbatifs aux livres, le documentaire s’avère parfois un  bon déclencheur.  Citons parmi les livres abondamment illustrés qui risquent de plaire aux jeunes ou aux moins jeunes :  les grandes inventions,  le livre des records, les quiz, le guide de l’auto, les animaux sauvages, la biographie d’une vedette de la chanson, l’album illustré d’un film, les images d’un coin de pays, l’histoire du club de hockey Canadien…

Pour aider et encourager les jeunes à lire par plaisir, il ne faut pas hésiter à les amener fureter en librairie, à la bibliothèque et à s’intéresser à  leurs choix de lectures. Prendre plaisir à lire régulièrement avec eux  et  lire soi-même un  journal, une revue, une BD… lire n’importe quoi, de tout et de rien, peu importe le support : papier ou tablette. 

Je vous propose donc aujourd'hui trois documentaires québécois.

Bonjour l’histoire

Parfois les documentaires permettent de compléter le travail scolaire ou d’aiguiser la curiosité. Les éditions de l’Isatis l’ont bien compris et proposent une collection de biographies destinée aux jeunes. Chaque texte est signé par un auteur jeunesse donc  très accessible, abondamment illustré, divisé en chapitres chronologiques et accompagné d’un glossaire. De plus, pour enrichir la collection, un dossier est annexé à chaque titre ajoutant des éléments de compréhension lié au texte ou le complétant. 

Parmi les titres déjà publiés dans cette collection, on retrouve Michel Sarrazin,  Marie Rollet, Marie Guyart, Madeleine de Verchères et  Jacques Cartier.

La collection est jolie, le graphisme soigné et pour créer une unité toutes les pages couvertures sont signées Sybiline, portraitiste de grande réputation.

Cécile Gagnon et sa fille Emmanuelle Bergeron (biologiste) signent la biographie de Michel Sarrazin, (1659-1734) médecin et botaniste à l’époque de la Nouvelle-France. Ce savant s’est intéressé aux plantes, aux insectes, il a étudié la médecine et a vécu à Québec. On y apprend beaucoup de choses fascinantes, comme sa découverte de la Sarracénie pourpre, une plante insectivore assez singulière de la flore québécoise qui porte son nom.

 

Cécile Gagnon et Emmanuelle Bergeron. Michel Sarrazin, médecin et botaniste en Nouvelle-France. Éditions de l’Isatis, collection «Bonjour l’histoire».

 

Les grands z’inventeurs

Alain Raimbault, passionné d’histoire, raconte avec humour 29 grands inventeurs d’hier à aujourd’hui. De Gutemberg aux frères Wright, on trouve aussi des hommes moins connus tels Christian Huygens, inventeur de l’horloge à pendule, Eugène-René Poubelle (devinez ce qu'il a inventé!) et un inventeur québécois bien connu, Joseph Armand Bombardier.

Classés chronologiquement, les inventeurs sont présentés dans un texte qui rime et fait sourire, accompagnés des illustrations de Caroline Merola.  Certaines inventions sont rigolotes comme celle de John Pemberton, cet Américain qui a créé le Coca-Cola, ou l’hélice, créée par Frédéric Sauvage. Très belle idée ces z’inventeurs. À quand les grandes z’inventrices?

Alain Raimbault. Les grands z’inventeurs. Illustrations de Caroline Merola. Soulières Éditeur. Collection «Ma petite vache a mal aux pattes»

 

Mille et un métiers

Les éditions Pierre Tisseyre proposent une collection pour les premiers lecteurs sur les différents métiers. Sous la forme d’un récit, l’auteur raconte une histoire tout en donnant des informations sur le métier en question.

Mélanie Perreault signe Mia et le concepteur de jeux vidéo. Les enfants Mia, Jazz et Théo sont invités chez leur oncle Alex, concepteur de jeux vidéo. Ils iront ensemble visiter son bureau de travail chez UBIDOUX et découvriront les différents aspects de ce travail. La génération de passionnés des jeux vidéo ne sera pas dépaysée, car les illustrations d’Anne Harrisson s’apparentent à cet univers.  Plusieurs allusions aux jeux sont présentes et le vocabulaire du métier est bien expliqué.

La collection offre 26 titres sur différents métiers plus ou moins traditionnels : pâtissier, coiffeuse, pompiers, vétérinaire, comédien,  chanteuse, bibliothécaire, réalisateur, chef cuisinier et paléontologue…

Mélanie Perreault, Mia et le concepteur de jeux video. Illustrations de Anne Harrisson. Éditions Pierre Tisseyre. Collection «mille et un métiers».

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.