• Culture

L’estime de soi, le respect de la différence vus par les jeunes

Anne-Marie Aubin

En visite dans la classe de 2e année de Madame Cynthia à l’école Bois-Joli de Saint-Hyacinthe, j’ai lu quatre textes d’albums ayant pour thème l’estime de soi. Tous les élèves ont par la suite observé chacun des albums en équipe et j’ai recueilli leurs commentaires, lesquels sont insérés dans mon article. En prime, je vous propose un album supplémentaire sur le sujet!

Joyeux rêveur : être soi-même et rêver!

Peter H. Reynolds fait place dans cet album à la créativité, à la différence et surtout il encourage les enfants à rêver et à rester eux-mêmes. Dans une typographie colorée, variée et très expressive, un jeune héros raconte ses états d’esprit à différents moments de sa vie.

« Parfois, j’ai tellement de rêves dans ma tête que c’est la pagaille, un chaos créatif. L’ordre me prive de mes trésors. Si tu m’y obliges, je rangerai, mais alors je cacherai aussi une partie de moi-même. »

Sur deux double-pages à la fin de l’album, l’auteur propose aux enfants une panoplie de plaisirs et de rêves illustrés de façon humoristique. Les lecteurs de tous les âges s’y attardent avec plaisir.  

Sara, Grace, Samuel, Clara et Jyliane s’interrogent à savoir si les illustrations sont réalisées à l’aquarelle ou au crayon. Ils pensent que l’enfant doit dormir à l’école car il rêve beaucoup. Il rêve qu’il vole, qu’il sème des étoiles brillantes… c’est une histoire très énergique.

Pour leur part, Alice, Karim, Alejandro et Egemen et Jean Sébastien qualifient cet album de feu d’artifice! À la lecture, ils ont appris des choses. Le texte est partout dans les pages : « il y a beaucoup d’informations sur les rêves dans les pages qui se déplient. »

Patate pourrie : le légume le plus mignon du monde!

Déjà le titre fait sourire! Et encore plus quand on apprend que ce légume défraîchi veut participer au concours du « plus mignon du monde ». Son assurance faiblit un peu lorsqu’il fait la connaissance de ses adversaires : un petit-petit lapin, un mini-mini chaton et une jolie méduse rose. Rires garantis.

Papate Pourrie ne se laisse pas intimider par les remarques blessantes de ses adversaires. Elle pense à changer son allure mais comprend très vite qu’il vaut mieux être soi-même. Un album qui donne confiance en soi, dénonce l’intimidation et remet en question les standards de beauté.

Marc-André, Olivia et Mohamed ont apprécié les illustrations réalistes qui montrent que la patate n’a rien de mignon. Olivia note que si Patate Pourrie gagne le concours c’est parce que les juges sont des fruits pourris. Observation très juste.

Mais je t’aime déjà! Histoire d’amitié

Bruno l’ours et Blanco le canard, les héros de Jory John et Benji Davies, sont deux voisins et amis. De petits détails dans les illustrations témoignent des caractères opposés des deux amis. Bruno, installé confortablement dans son fauteuil avec une tasse de thé, la radio et une pile de livres dit : « Ahhhhh! C’est parfait. J’ai tout ce qu’il me faut pour passer une belle journée tranquille. » Mais à la page de gauche, Blanco a le projet de faire une randonnée avec Bruno. Ce voisin et ami envahissant brime Bruno qui a envie d’avoir la paix.

« – Je veux seulement que tu m’aimes, Bruno.
– Mais je t’aime déjà! J’aime aussi passer du temps seul, tu sais. »

Voilà une belle histoire d’amitié et de confiance en soi.

Zachary, Maëlie, Majd et Silvestre ont beaucoup aimé l’idée de flâner la fin de semaine et ils comprennent que Bruno aimerait parfois être seul… Mais Blanco le canard l’aime beaucoup et a un peu trop besoin d’être avec lui.

Sois toi-même! Ouverture et respect de l’autre.

Sois toi-même est un album qui attire l’attention par ses couleurs vives et contrastantes. L’auteur illustrateur Todd Parr signe un album qui aborde l’importance d’être soi-même, de s’accepter et d’accepter les autres également de s’aimer tel que l’on est car nous sommes uniques! En avant-propos, il confie : « Je me suis toujours senti à part. Je n’avais aucun intérêt pour les sports… Je passais le plus clair de mes journées à essayer de m’intégrer et de ressembler à tout le monde. J’ai mis longtemps à me rendre compte qu’il était bien plus simple et bien plus agréable D’ÊTRE MOI-MÊME. »

Èva, Ziad, Émile, Isabella et Dylan remarquent que les illustrations ressemblent à des caricatures et que le livre aux couleurs vives est joyeux.

« Ça parle de plein de choses, même des différentes émotions du chien, très drôle! »

Thelma la licorne : La vie de star!

Thelma, petite poney ordinaire, est triste et démoralisée car elle ne s’aime pas. Son ami Otis a beau lui dire qu’elle est parfaite, Thelma rêve d’être une licorne! « Je ne suis qu’une petite ponette. » Avec une carotte sur la tête, brillants et peinture rose sur le corps, Thelma ressemble vraiment à une licorne.

Du jour au lendemain elle devient une célébrité, on la réclame partout!  Elle croit rêver : « Mais elle découvre bien vite qu’il y a un prix à payer… »  Pas facile la célébrité! Pourchassée par ses admirateurs, elle s’impatiente, reçoit des messages haineux et se sent très seule. Elle retrouve son fidèle ami Otis et lui déclare : « Je préfère être moi-même, ça c’est sûr! »

Aaron Blabey raconte avec beaucoup d’humour un récit sur le manque d’estime de soi et le factice de la célébrité. Récit qui colle à une réalité contemporaine de la soif de célébrité.

*************
Aaron Blabey. Thelma la licorne. Texte français d’Isabelle Montagnier. Éditions Scholastic, 2018, 28 p.
Jori John. Mais je t’aime déjà! Texte français de Louise Binette.  Illustrations de Benji Davies. Scholastic. 2017, 32 p.
Parr, Todd. Sois toi-même! Texte français de Fanny Thuillier. Éditions Scholastic, 2018, 32 p.
Peter H. Reynolds. Joyeux rêveur. Texte français d’Isabelle Montagnier. Éditions Scholastic. 2017, 32 p.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire