• Culture
9 décembre

L’humour toujours gagnant

Anne-Marie Aubin

Parfois on se demande comment  transmettre le goût de lire à un non-lecteur. L’humour, les jeux de mots, les devinettes, les blagues, les cocasseries, humour irrévérencieux… voilà une belle façon de séduire les lecteurs. Les situations cocasses tiennent les jeunes en haleine et les voilà qui veulent poursuivre leur lecture.

Je vous suggère douze titres : trois albums incontournables en matière d’humour, quatre contes à l’envers et cinq récits amusants. 

Quatre albums qui font sourire les petits

Les animaux en situations cocasses

L’illustration de la page couverture dit tout!  À chaque page, un texte et une illustration loufoque présentant un animal dans une situation cocasse. Un album à observer, à lire et à relire! Éclats de rire garantis.  Pour les 3 ans et plus.

Judi et Ron Barrett.  Il ne faut pas habiller les animaux. École des Loisirs.

 

Album géant

Le luxe d’un grand classique format à l’italienne : on ouvre les pages et c’est un théâtre immense qui s’ouvre devant nous.  Claude Ponti a créé cet album pour sa fille Adèle, mais tous les jeunes de 3 ans et plus s’y reconnaîtront. Les pages ouvertes fourmillent de mouvement et de petits détails amusants. Superbe album, un classique incontournable.

Claude Ponti. Adèle s’en mêle. École des Loisirs.

 

Enquête scatologique

La petite taupe a reçu un caca sur la tête et est bien décidée à trouver le coupable. À la façon d’une enquête, elle va voir les animaux à tour de rôle afin de trouver qui lui a fait sur la tête. Rires et délire garantis chez les petits.

Werner Holzwarth, Wolf Erlbruch. De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête.  Milan Jeunesse.

 

 

Quatre contes à l’envers

Les contes de fées ont souvent présenté des princesses alanguies attendant le prince charmant enfermée dans leur tour, ou encore des princesses promises en mariage à celui qui saurait impressionner le roi… quelques auteures féministes ont voulu recréer des héroïnes de contes plus réalistes t débrouillardes.

Un chaperon rouge en manteau de loup

Roald Dahl est mon idole en matière d’humour irrévérencieux, il touche tous les sujets et les traite férocement.  Il s’amuse follement avec Un conte peut en cacher un autre. Les contes classiques passent sous sa plume et s’en trouvent drôlement transformé. Écrits en vers, ils se récitent à merveille. Plaisir pour tous.

Roald Dahl. Un conte peut en cacher un autre. Gallimard.

 

 

 

La laide au bois dormant

Grégoire Solotareff s’est amusé à parodier les contes classiques. Le Chaperon vert, La Bergère qui mangeait ses moutons et La Laide au bois dormant vous feront sourire. Des illustrations près de la caricature présentent les héros des contes classiques dans des situations renversées et renversantes. Tant les images que le texte sont à lire, le tout est très, très drôle!

Grégoire Solotareff. La laide au bois dormant. École des Loisirs.

 

Contes refaits pour les plus grands

Quand le politiquement correct vient s’ingérer dans les contes, le panier de chaperon rouge ne contient plus de beurre mais des fruits et de l’eau minérale.  Les contes classiques passent au peigne fin de la rectitude politique. Amusant, pour les grands.

James Finn Garner. Politiquement correct, contes d’autrefois pour lecteurs d’aujourd’hui. Grasset.

 

 

 

 

 

Une princesse qui ne veut pas se marier

La Princesse Finemouche est de celles-là. Ses parents lui font sentir qu’elle devrait se marier et invitent les princes au royaume. Mais la princesse mettra en place une série d’épreuves à réussir… les princes n’ont qu’à bien se tenir.

Babette Cole. Princesse Finemouche. Seuil.

 

 

 

Cinq récits humoristiques et trois enquêtes loufoques

Robert Soulières aime jouer avec les mots et faire des blagues. Il a écrit une série qui a tout pour plaire aux lecteurs, même aux plus récalcitrants. Les romans de la série Cadavres sont truffés d’effets spéciaux à lire, voir, toucher, sentir…  On sent que l’auteur a joué toutes les cartes possibles afin de séduire ses lecteurs.  Une série qui se veut une enquête mais qui délire en humour. Son dernier titre Un cadavre au dessert, oui comme le film!

Robert Soulières.  Un cadavre stupéfiant. Illustrations de Caroline Merola. Soulières éditeur. 
Robert Soulières.  Un cadavre de luxe. Illustrations de Caroline Merola. Soulières éditeur. 
Robert Soulières.  Un cadavre pour dessert. Illustrations de Caroline Merola. Soulières éditeur. 

 

Deux incontournables de Roald Dahl 

En matière d’humour, nous ne pouvons ignorer Roald Dahl, auteur du pays de Galles à l’humour grinçant. J’ai adoré Matilda, ses parents stupides qui mangent des mets surgelés en regardant la télévision et l’affreuse directrice d’école, digne d'Hitler. Que dire de la délicieuse Mademoiselle Candy qui affrontera tous les dangers pour sauver Matilda? Du bonbon! Les plus grand apprécieront l’humour de ce récit moins connu : Le rétrovicaire de Nibbleswicke, ce vicaire qui dit des énormités en souriant, mais qui est en fait dyslexique et inconscient des gaffes qu’il prononce.  Simplement tordant.

Roald Dahl. Matilda. Gallimard.
Roald Dahl. Le rétrovicaire de Nibbleswicke. Gallimard.

Écrire un commentaire >

  • Re: L’humour toujours gagnant

    Bon choix mes petits enfants les ont presque tous lus et relus

  • avatar

    Re: L’humour toujours gagnant

    Mes filles (2 et 4 ans) aiment beaucoup "Il ne faut pas habiller les animaux" et "De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête." Ces deux récits originaux et spirituels sont très drôles, même pour les adultes.

  • Ajouter un commentaire