• Culture
Enfin les vacances

L’Île-aux-Coudres avec grand-père

Anne-Marie Aubin

Depuis qu’il a cinq ans, Jonathan passe deux semaines de vacances avec son grand-père Odilon à l’Île-aux-Coudres.  Chaque année, son grand-père lui cuisine des pâtés croches, des pets-de-sœur et lui raconte les récits légendaires de l’île.

«Il connaissait son île par cœur. Il était né ici. Il me racontait toutes sortes d’histoires sur les moulins, les voitures d’eau, les marsouins. Sur la Roche-Pleureuse et la Roche à Caya aussi.»

Apprivoiser la déficience intellectuelle

   Chaque été, Jonathan retrouve également Florence Harvey, une jeune fille de son âge mais différente. Malgré ses 13 ans, Florence ne parle pas mais file à vélo sur les routes de son île dont elle n’est jamais sortie. Restée dans l’enfance, Florence ne souffre pas, elle dessine des avions et respire le bonheur. Au fil des ans, Jonathan a appris à l’apprécier.

«…chaque année, je reviens à l’île aux Coudres. Pour être avec Papiot, bien sûr… mais également, je l’avoue, pour être témoin des fulgurants bonheurs de Florence Harvey. Sa joie est tellement contagieuse. C’est Odilon qui m’a montré ça.»

La transmission intergénérationnelle

Depuis la mort de son amoureuse, Odilon passe beaucoup de temps dans son garage à frotter sa belle Pontiac rouge 1948 et à créer différentes inventions farfelues pour oublier… et pour amuser sa filleule Florence. Dans ce fameux garage, Jonathan et son grand-père bricolent ensemble dans une belle complicité.

Hommage aux insulaires et à la différence

Reynald Cantin aime l’Île-aux-Coudres, ses habitants, ses légendes, ses voitures d’eau, ses moulins et en témoigne habilement dans ce récit drôle et touchant. Ses héros, Jonathan et son grand-père, vivent une relation harmonieuse et conjuguent leurs efforts pour émerveiller Florence, une jeune fille différente qui vit librement dans ce décor enchanteur. 

Reynald Cantin. Mon grand-père est gentil mais… tellement flyé! Québec, Éditions FouLire, 2015, 158 p.

 

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire