• Culture

Rock in Time : pour le plaisir de la musique

Gabrielle Brassard-Lecours

Des amis, une passion commune pour la musique et une envie de contribuer à la communauté : voilà ce qui unit le groupe Rock in Time. Les musiciens ont décidé de faire une différence dans la région maskoutaine, depuis un peu plus de cinq ans, et préparent un autre spectacle-bénéfice en mai prochain.

Les trois membres fondateurs, Maryse Dubé, Stéphane Tessier et Jean-Denis Major, avaient à l’origine pour but de faire de la musique ensemble et d’en faire profiter leurs amis. Ils ne se doutaient pas que leur loisir prendrait une telle ampleur.

Peu après ses débuts — quelques spectacles devant des proches —, Rock in Time a donné une première prestation d’envergure devant plus de 350 spectateurs. Depuis, le groupe présente quelques concerts intimes par année et, surtout, un grand spectacle annuel dont les profits sont versés à un organisme de la région.

Rock n Time c'est : Maryse Dubé, Annie Messier, Richard Bourret, Pierre Denoncourt, Patrick Lajoie, Jean-Denis Major et Stéphane Tessier. photo : Patrick Roger

Les musiciens, qui sont tous des gens d’affaires du coin, ont versé plus de 125 000 $ à des organismes locaux. En échange, l’organisme bénéficiaire appuie Rock in Time dans l’organisation logistique et la préparation du spectacle, par exemple, pour l’impression ou l’envoi des billets.

L’importance de la cause

« Nous sommes tous des gens d’affaires et nous faisons vraiment ça pour le plaisir. C’était donc important pour nous de redonner à la communauté », explique Maryse Dubé, cofondatrice du groupe, également avocate en droit commercial. De trois membres au départ, Rock in Time en compte maintenant sept.

Au fil des années, le groupe a donné ses recettes à divers organismes, dont Le Petit Pont, le Camp de santé de Saint-Hyacinthe, la Fondation Aline-Letendre et Grands Frères Grandes Sœurs de Saint-Hyacinthe. Le groupe participe également à des événements comme les Rendez-vous urbains ou le Festival du maïs, « mais nous ne serons jamais un groupe corporatif », précise Maryse Dubé. Malgré les nombreuses demandes que le groupe reçoit en ce sens, ses membres tiennent à ce que l’ambition de Rock in Time demeure le plaisir et la contribution à des causes locales.

Une aventure d’amitié avant tout

Le groupe revisite des chansons rock de toutes les époques, d’où son nom qui signifie « le rock dans le temps ». « Nous sommes trois générations dans le groupe. Quand on choisit une chanson que tout le monde autour de la table connaît, on se dit qu’elle est assez populaire pour qu’on la fasse », indique Maryse Dubé. Le public du groupe ? Des amis, des gens qui viennent pour la cause, d’autres qui aiment la musique.

Rock in Time est avant tout une aventure née d’amitiés fortes et du désir de s’amuser ensemble. « Pour nous, faire de la musique, c’est un plaisir hebdomadaire. Ça nous fait vraiment du bien. C’est un bon moment de travail, de bonheur et de fous rires », confie Maryse Dubé.

Cette année, c’est à Centraide et à la Fondation Aline-Letendre que le groupe donnera les profits de la vente de billets des deux spectacles qui auront lieu les 22 et 23 mai prochains au Centre des arts Juliette-Lassonde. Rock in Time s’y produit depuis plusieurs années en faisant toujours salle comble. « Notre paye, c’est de voir les gens debout dans la salle qui chantent et qui dansent avec nous », conclut Maryse Dubé.

Écrire un commentaire >

  • Belle histoire...

    Belle histoire...

  • Ajouter un commentaire