• Environnement

Campagne 2018 de sensibilisation contre l'herbe à poux

la Rédaction

La Ville de Saint-Hyacinthe encourage les Maskoutains à prendre part à l'effort de contrôle de l’herbe à poux. Il est recommandé de l’arracher ou de la couper deux fois par été (à la mi-juillet et à la mi-août) et de répéter cette action chaque année pour réduire sa prolifération.

En collaboration avec La Coop d’initiation à l’entrepreneuriat collectif (CIEC) d’Espace carrière, la Ville de Saint-Hyacinthe, s’active contre l’herbe à poux, dans le cadre de l’initiative « La CIEC, on se l’arrache! ».

Depuis cinq ans, les coopérants, âgés entre 14 et 17 ans, sensibilisent les citoyens et les jeunes dans les camps de jour à la présence de l’herbe à poux et arrachent les plantes dans les espaces publics et en bordure des rues.

« La CIEC, on se l’arrache!» est un projet de sensibilisation à l’importance d’arracher l’herbe à poux, plante nuisible pour la santé, afin de faire prendre conscience aux citoyens, aux dirigeants d’entreprises et aux membres des institutions maskoutaines de l’importance de procéder à son arrachage. Ce fléau étant répandu et affectant gravement plusieurs citoyens.

Le pollen de l’herbe à poux provoque chez les personnes allergiques le rhume des foins et, parfois, la sinusite chronique ou l’asthme. La Ville de Saint-Hyacinthe rappelle que tout propriétaire d’un terrain doit voir à ce que son terrain soit exempt d’herbe à poux, sous peine d'amende.

 Équipe 2018, lors d’une journée d’arrachage de l’herbe à poux.

Écrire un commentaire >

  • Herbe a poux

    Pourquoi ne pas inviter monsieur tout le monde à se regrouper pour arracher l'hetbe a poux. Je serais disponible pour faire ce geste pour l'environnement. A plusieurs, ca ira plus vite.

  • Ajouter un commentaire