• Environnement

La rivière Yamaska, secteur centre-ville

Serge Caya

La rivière Yamaska a manqué d'amour pendant des décennies. Mais savez-vous que, grâce aux actions citoyennes et aux efforts des différents paliers gouvernementaux, sa condition s'est améliorée au fil des ans? Les espèces d'oiseaux s'avèrent plus nombreuses et  la nature a repris une partie de ses droits.

 La rivière Yamaska, secteur centre-ville, est bordée par la promenade Gérard-Côté  et la piste cyclable adjacente partant de la descente près de la rue Pratte jusqu'au belvédère de la centrale électrique T.-D. Bouchard. Trois ponts enjambent également ce cours d'eau et permettent aux citoyens  d'y observer  les oiseaux. Et, en certains endroits, on peut même se rendre directement sur la rive.

Le petit chevalier  mesure entre 23 et 28 centimètres. Il a le plumage grisâtre et les pattes jaune vif. Photo : Serge Caya

Prenons comme première section celle située entre le pont T.-D. Bouchard et le pont Morison. Arbres et arbustes poussent le long de la piste cyclable et abritent entre autres des quiscales bronzés, des étourneaux sansonnets et des bruants chanteurs. Par contre, les oiseaux aquatiques comme les grands hérons, les canards colverts et les petits chevaliers sont quasi absents entre ces deux ponts, l'environnement et la qualité de l'eau ne  convenant pas à leurs besoins.

Ensuite, du pont Morison jusqu'au belvédère du barrage de la centrale électrique T.-D. Bouchard, près du pont Barsalou,  l'eau y est beaucoup plus oxygénée. Certaines fosses peu profondes accueillent plusieurs espèces de poissons comme des achigans à petite bouche, des dorés et des perchaudes. Ces poissons figurent au menu des balbuzards pêcheurs qui capturent leurs proies avec leurs serres et des grands hérons qui arpentent minutieusement le lit de la rivière en quête de poissons et de grenouilles.

Le grand héron possède un corps gris bleu et une envergure qui peut atteindre les 2 mètres. Photo : Serge Caya

Parmi  d'autres espèces d'oiseaux qu'on y retrouve, notons les bécasseaux semipalmés, les petits chevaliers, les cormorans à aigrettes, les pluviers kildirs et quelques bihoreaux gris.

La rivière Yamaska, secteur centre-ville, est habituellement à son niveau le plus bas durant l'été et quelques îlots de verdure se sont formés. Ils fournissent d'excellents sites de nidification pour plusieurs oiseaux. Quant aux petits prédateurs présents, on peut apercevoir parfois un vison, un raton laveur ou même un chat domestique qui s'y mettent à l'affût pour capturer leurs repas!

 Finalement, la rivière Yamaska, secteur centre-ville, est vraiment intéressante. Partez à sa découverte et prenez tout votre temps!

Écrire un commentaire >

  • Tres beau reportage

    Tres beau reportage

  • Ajouter un commentaire