• Environnement

Les mythes face à la voiture électrique

Daniel Breton

Depuis 15 ans, j’écris sur les voitures hybrides et électriques. Je peux donc témoigner de la ténacité de certains mythes. En effet, s’il y a 15 ans je pouvais comprendre que les gens aient certains préjugés face à ces voitures, je suis étonné de lire encore aujourd’hui que les mêmes croyances persistent.

Je vais donc tenter une nouvelle fois d’apaiser certaines de ces idées préconçues.

Une voiture électrique coûte plus de 40 000 $ : FAUX.

Pour environ 20 000 $, deux voitures 100 % électriques sont offertes : la Smart Fortwo Electric Drive et la Mitsubishi I-MIEV. Plusieurs modèles se trouvent sur le marché pour environ 25 000 $ grâce aux rabais gouvernementaux. Mais effectivement, il existe des voitures électriques beaucoup plus chères… Tout comme on peut acheter des modèles à essence beaucoup plus chers.

 

On doit changer la batterie d’une voiture électrique ou hybride après deux ou trois ans : FAUX

Ce mythe, répété par bien des gens, est totalement faux. Les batteries des voitures hybrides et électriques durent bien souvent aussi longtemps que la voiture elle-même. De plus, ces batteries sont en général garanties pour une durée minimum de huit ans et 160 000 kilomètres.

 

Les voitures électriques peinent à démarrer en hiver : FAUX

C’est en fait le contraire. Les voitures électriques démarrent MIEUX en hiver que les voitures à essence, car le moteur électrique est composé de beaucoup moins de pièces mobiles qu’un moteur à essence. Il y a donc moins de friction et de perte d’énergie.

 

Une voiture électrique ne peut parcourir plus de 100 kilomètres avant de devoir être branchée : FAUX

Si certaines voitures électriques ont une autonomie limitée, de plus en plus de voitures électriques ont une autonomie qui dépasse, dans les pires conditions, 150, 200 et même 300 kilomètres. Et cette autonomie progresse à pas de géant avec l’arrivée de nouvelles batteries de plus en plus efficaces et de moins en moins chères.

 

Une voiture électrique est aussi polluante, et même plus, qu’une voiture à essence : FAUX

Sauf dans de très rares endroits en Amérique du Nord où la grande majorité de la production électrique vient toujours de centrales au charbon, une voiture électrique pollue moins qu’une voiture à essence. Or, s’il y a bien un endroit où une voiture électrique vaut la peine, c’est au Québec ! En effet, notre production d’électricité est à 99 % issue de sources renouvelables comme l’hydroélectricité et l’éolien. Notre bilan écologique est ainsi à peu près inégalé sur la planète, sans compter que nous diminuons du coup notre dépendance au pétrole importé, ce qui améliore notre balance commerciale.

 

Une voiture électrique est moins performante qu’une voiture à essence : FAUX

Pendant des années, les gens ont perçu les voitures électriques comme des karts de golf glorifiés. Or, l’arrivée de la compagnie Tesla, avec son modèle S 100 % électrique, a fait voler ce mythe en éclat. C’est une voiture dont les performances et l’accélération déclassent tout modèle exotique à essence et qu’on peut acheter sur la planète à moins de 500 000 $… pour une fraction du prix.

Écrire un commentaire >

  • Re: Les mythes face à la voiture électrique

    Merçi pour tes renseignements ,il semble qu'en Espagne une batterie au graphite serai plus performante que ce que nous connaissons actuellement et une recharge complète en moins de 5 minutes si j'ai bien lu est ce que tu est au courant?.

  • Re: Les mythes face à la voiture électrique

    Très bon article, merci. Que pensez vous de la Mitshubishi outlander avec moteurs electrique et essence qui arrive bientôt au Québec?

  • Ajouter un commentaire