• Environnement

Mortalité de poissons dans la rivière Yamaska

la Rédaction

Les analyses et observations réalisées aujourd’hui aux abords de la rivière Yamaska, après que des poissons morts aient été remarqués en grand nombre, démontrent que les causes pourraient être multiples, mais sans danger pour la population ou l’environnement.

Rivière Yamaska. photo : Nelson Dion Des employés des services du Génie, des Travaux publics et de la Sécurité Incendie de la Ville, en collaboration avec Urgence-environnement Québec, ont effectué une surveillance étroite et de nombreuses analyses sur les cours d’eau du territoire tout au long de la journée. Les résultats obtenus montrent qu’aucun déversement chimique ne serait impliqué dans la mortalité des poissons. Des facteurs naturels et notamment un niveau d’eau et un débit exceptionnellement bas pourraient avoir entraîné une oxygénation insuffisante pour certaines espèces de poissons. À titre indicatif, lors des crues printanières le débit de la rivière est de 700 à 1 000 mètres3 par seconde alors qu’il est actuellement d’environ 10 mètres3 par seconde, ce qui est nettement inférieur au débit habituel à cette période-ci de l’année.

De façon préventive, les analyses se poursuivront au cours des prochains jours et la Ville demeurera en contact étroit avec le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec afin d’assurer le suivi de cette situation.

Par ailleurs, les autorités municipales tiennent à rassurer la population. Il n’y a aucune inquiétude à avoir concernant la qualité de l’eau potable distribuée par la Ville. 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.