• Environnement
Salon du véhicule électrique

Saint-Hyacinthe deviendra un important pôle en électrification des transports

la Rédaction

Des acteurs de la communauté d’affaires de Saint- Hyacinthe se mobilisent afin d’engager le milieu maskoutain dans un mouvement qui permettra de positionner la région comme un pôle québécois important en matière d’électrification des transports. Ainsi, l’Association des concessionnaires automobiles de Saint-Hyacinthe, Saint- Hyacinthe Technopole de même que la Chambre de commerce de la grande région de Saint- Hyacinthe ont annoncé l’union de leurs forces en faveur de ce virage qui visera, dans un premier temps, de faire de Saint-Hyacinthe l’une des principales destinations pour la vente de véhicules électriques.

De gauche à droite : M. Guy Lussier, Association des concessionnaires automobiles de Saint-Hyacinthe et organisateur du salon, M. Daniel Breton, consultant en énergie et électrification des transports et organisateur du salon, Mme Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe, M. Claude Corbeil, Maire de Saint-Hyacinthe, M. André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, Pierre Rhéaume Chambre de commerce de la Grande région de Saint-Hyacinthe. photo : Guillaume MousseauCette importante mobilisation fait suite aux démarches entamées par l’Association des concessionnaires automobiles de Saint-Hyacinthe et à l’initiative de M. Daniel Breton, consultant en énergie et électrification des transports, qui ont jugé que Saint-Hyacinthe avait la capacité de jouer un rôle de leader en cette matière et de profiter des opportunités que présentent ces créneaux en termes économiques, d’image de marque et de développement durable. « Ce créneau en est un d’avenir et nous sommes persuadés de pouvoir tirer notre épingle du jeu », a affirmé M. Guy Lussier, président de l’Association des concessionnaires automobiles de Saint-Hyacinthe. Ce dernier a rappelé qu’en empruntant une telle avenue, Saint-Hyacinthe serait, à ce jour, la première ville au Québec à se positionner comme destination pour les consommateurs à la recherche d’un véhicule électrique.

Dans cette foulée, plusieurs actions et événements structurants seront réalisés à court et moyen terme. Ces projets contribueront significativement à l’économie du secteur et favoriseront la création d’emplois dans la région. « Je suis très fier en tant que Maskoutain de pouvoir contribuer à l’engagement de la ville dans le secteur d’avenir qu’est l’électrification des transports. Non seulement contribuerons-nous à diminuer la pollution atmosphérique et les GES, mais nous favoriserons également l’équilibre de notre balance commerciale québécoise en diminuant nos importations pétrolières et en utilisant notre richesse collective : notre électricité. En faisant preuve de leadership, nous créerons des emplois et une expertise reconnue à Saint-Hyacinthe, tout comme nous le voyons en agroalimentaire et en biométhanisation », affirme M. Breton.

Le premier engagement de l’Association des concessionnaires et de ses partenaires, Saint- Hyacinthe Technopole et la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, vise la tenue, cet automne, du Salon du véhicule électrique de Saint-Hyacinthe au nouveau Centre de congrès.

Saint-Hyacinthe Technopole entend aussi jouer un rôle actif dans ce processus. L’organisme est déjà engagé dans différentes démarches auprès de sa clientèle manufacturière et commerciale, notamment afin de favoriser l’installation de bornes de recharge sur le domaine privé. Au-delà de cette implantation, nous entendons aussi être attentifs aux meilleures pratiques en la matière afin de déployer de nouvelles initiatives en ce sens.

« Grâce aux efforts des autorités municipales, Saint-Hyacinthe est devenue un leader incontestable en matière de production et d’utilisation d’énergies renouvelables. Ce positionnement a eu des retombées importantes pour notre milieu en termes économique et d’image. En s’engageant dans cette nouvelle démarche, nous espérons être en mesure de profiter encore davantage des opportunités que représente la transition énergétique pour nos industries, nos commerces, mais aussi pour le secteur touristique », a conclu le directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, M. André Barnabé.

L’avenir se branche à Saint-Hyacinthe ! 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.