• Le plus+

Kia Telluride 2020 : plus qu’un autre gros VUS

Collaboration Spéciale

PUBLIREPORTAGE

 

Kia Canada fête ses 20 ans. Pour l’occasion, l’entreprise nous propose un nouveau véhicule qui démontre à quel point elle a accompli un boulot remarquable au cours des deux dernières décennies.

S’il était facile de rire des produits de la marque à ses débuts, force est d’admettre que la chose est maintenant impossible. Kia, tout comme sa maison-soeur Hyundai, avance des modèles qui étonnent en matière de raffinement. La dernière recrue en lice, le Telluride, en est un parfait exemple.

Le plus gros

Le Telluride est le plus imposant des véhicules jamais proposés par la firme coréenne. Lui et son cousin, le Hyundai Palisade, ont été pensés et conçus pour le marché nord-américain. Cependant, on ne s’est pas ici contenté d’imiter la concurrence ; on s’est assuré d’arriver avec une proposition distincte, complète et de grande qualité. Ce produit démontre à quel point l’entreprise voit… gros.

Trois rangées

Avec une telle taille, son intérieur dispose, sans surprise, d’une configuration à trois rangées de sièges. En fait, deux des trois variantes proposent cet arrangement, soit les modèles EX et SX. Avec la livrée SX Limited, on retrouve sept places, car des sièges de type capitaine occupent la deuxième rangée. Ces derniers sont même chauffants et ventilés.

Cela nous amène à noter tout le luxe avancé par ce véhicule. Même la version de base suggère un niveau d’équipement impressionnant qui comprend un régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de collision frontale et l’assistance au maintien dans la voie, notamment. Ajoutez à cela des phares à DEL, un hayon électrique, des sièges avant et arrière ainsi qu’un volant chauffant. Bref, vous voyez le topo.

Et plus on grimpe dans la gamme, plus la dotation s’enrichit, tout cela à des prix qui défient ceux de la concurrence.

Le cœur

À l’animation, on retrouve un moteur V6 de 3,8 litres à Cycle Atkinson. Avec une écurie de 291 chevaux et un couple maximal de 262 livres-pieds à son service, celui ou celle qui se trouvera derrière le volant ne sera jamais en reste. La mécanique retenue travaille de concert avec une boîte automatique à huit rapports, laquelle fait un travail admirable pour proposer des déplacements tout en souplesse. La traction intégrale est livrée de série et on retrouve même différents modes de conduite qui permettent d’ajuster les paramètres du véhicule selon les conditions. Ajoutez à cela une cabine dotée d’un niveau d’insonorisation impressionnant et vous aurez l’impression d’être coupé du monde extérieur au volant du Telluride.

À la pompe, on s’en tire très bien avec des cotes annoncées de 12,5 litres aux 100 kilomètres pour la conduite urbaine, et de 9,6 pour celle sur autoroute.

Conclusion

À tout point de vue, le Telluride permet à Kia de frapper un coup de circuit. Ce véhicule vient compléter à merveille sa gamme, mais aussi prouver que les prétentions de la marque en matière de luxe et de qualité ne sont pas de la frime.

Kia s’inscrit comme un joueur majeur dans l’industrie et le Telluride en est une preuve patente.

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire