• Loisir

Activités hivernales à faire avec son chien

Alain Charpentier

Souvent, l’hiver nous incite à rester à l’intérieur. On préfère rester bien au chaud à regarder la neige tomber. Pourtant, été comme hiver, notre chien a besoin de bouger. Pourquoi ne pas en profiter pour découvrir de nouvelles activités hivernales à faire avec lui ? Voici quelques idées pour vous permettre de garder la forme tout en ayant du plaisir avec votre chien.

Le ski joëring

Ce sport nous vient de Norvège. Le ski joëring (qui signifie littéralement « ski-conduire ») désigne toute forme de traction exercée par un animal (cheval ou chien le plus souvent) sur un skieur. C’est un peu comme le traîneau à chiens, mais sans le traîneau.

Au moyen d’un harnais, le chien tire sur une corde qui est attachée à la ceinture du skieur. C’est un effort commun du chien et du maître qui rend cette activité si bénéfique pour les deux. À la base, tous les chiens peuvent faire du ski joëring — qu’ils soient petits ou grands —, mais on s’entend pour dire qu’il faut un chien d’un poids minimal de 30 livres. Certaines races présentent des prédispositions naturelles pour ce genre de sport : les huskies et malamutes bien sûr (tirer est inscrit dans leur ADN !), mais toutes les races de chiens aimant courir sur de longues distances et qui aiment la neige sont de bonnes candidates. Pour les autres races, une période de conditionnement peut être nécessaire au début, surtout si le chien a été dressé pour marcher au pied. On peut commencer par s’entraîner sans ski, en joggant avec le chien avec une corde plus courte, seulement pour lui faire comprendre qu’il doit passer devant et tirer.

Un équipement simple

L’équipement n’est pas très coûteux ni compliqué à se procurer. Pour les skis, n’importe quelle sorte de skis de fond ou de skis de randonnée peut faire l’affaire. Il faut éviter cependant les skis alpins et les skis aux bords coupants conçus pour le hors-piste : ils pourraient blesser le chien. On peut conserver la technique de ski de fond avec laquelle on a été habitué (style classique ou patin), mais il faut une bonne technique, car l’attelage peut aller assez vite !

L’attelage comme tel se compose de trois pièces : le harnais, la corde et la ceinture. Le harnais doit être ajusté à la taille du chien. Pour ce qui est de la corde, il est important de prendre une corde à ski joëring. D’une longueur d’environ sept pieds, elle comporte une section élastique (style corde à benji, de l’anglais « bungee ») pour prévenir les à-coups. Pour le baudrier, une ceinture assez large (au moins 10 cm), légèrement rembourrée et ajustable conviendra parfaitement. Tout cet équipement peut se trouver dans des boutiques spécialisées (par exemple, la Maison de la Course à Mont-Saint-Hilaire, La Cordée, etc.) ou boutiques en ligne sur le Web. Enfin, le port du casque peut être recommandé si vous faites du ski dans un endroit accidenté. Pour 100 $ à 200 $ (si on exclut les skis), on est équipé.

Où pratiquer le ski joëring

Le ski joëring pourrait théoriquement se pratiquer en n’importe quel endroit où l’on fait du ski. Seulement, les chiens ne sont pas acceptés dans tous les parcs. À Saint-Hyacinthe, cela réduit les possibilités. Il reste tout de même la rivière Yamaska (lorsqu’elle est gelée, c’est un superbe endroit pour cette activité) et le Boisé de la Crête Saint-Dominique (il y a des pistes réservées au ski de fond et les chiens en laisse sont admis). On peut aussi aller en campagne si on connaît quelqu’un qui nous laisse libre accès à son terrain. En ville, la Promenade Gérard-Côté (le trottoir du bas) ferait un magnifique endroit pour le ski de fond et le ski joëring ; hélas, la Ville a la fâcheuse habitude de le gratter jusqu’à l’asphalte dès qu’il neige. Si on y laissait la neige, ça ferait une très belle piste de ski de fond en plein centre-ville.

La santé du chien

Si on fait des activités hivernales avec son chien, il faut veiller sur sa santé. Apporter de l’eau pour le chien lui évite d’avoir à manger de la neige (il existe des bols en plastique rétractables qui entrent dans la poche d’un manteau). Il faut aussi demeurer attentif aux pattes : certains chiens sont vulnérables au fendillement des coussinets. L’application d’une bonne crème peut aider. Sinon, il faudra songer à munir le chien de bottines. On peut demander conseil au vétérinaire si ce problème se présente.

En attendant la neige

Même si la neige n’est pas encore tombée, on peut déjà commencer à s’exercer avec son chien en faisant du « vélo-joëring » ou du « canicross » afin de se remettre en forme et d’habituer son chien à courir devant soi. On peut aussi aller faire une randonnée au parc de la Seigneurie-de-Ramezay, à Saint-Hugues. Le parc canin de Saint-Hyacinthe est également un bon endroit pour permettre à son chien de faire de l’exercice et de socialiser avec d’autres congénères, parce qu’il y a des moments dans la journée où un chien doit redevenir un chien !

Quelques conseils en terminant

Respectez les limites de votre chien ; respectez la propriété d’autrui (demandez un droit de passage en terrain privé) ; respectez les autres randonneurs : ce n’est pas tout le monde qui aime les chiens et il y a même des gens qui les craignent. Il faut respecter cette réalité. Donc, lorsqu’on croise quelqu’un, on ralentit et on raccourcit la laisse au plus court.

Post-Scriptum: 

Infos :

Sports Canins Attelés Québec (SCAQ)

http://www.scaquebec.com/Home/APropos

Nahak Sports

https://www.nahaksports.com/

Boisé de la Crête Saint-Dominique

http://www.boisedelacrete.sitew.ca/#Accueil.A

Parc canin de Saint-Hyacinthe

http://ampc.cc/ampc/Accueil.html

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.