• Loisir

Chouette de petit bijou à découvrir !

Roger Lafrance

Saint-Hyacinthe est une grande dame qui cache bien ses attraits. Chouette à voir ! fait partie de ceux-là. Sur le plan touristique, le centre d’interprétation des oiseaux de proie est certainement l’un des beaux joyaux de la région maskoutaine. Le site est magnifique, niché pas trop loin du village de Saint-Jude, sur les abords escarpés de la rivière Salvail.

Au kiosque d’interprétation, on peut en apprendre davantage sur les oiseaux de proie du Québec. Puis, deux fois par jour, à 11 h et 14 h, c’est le spectacle extérieur où deux guides nous présentent une dizaine d’oiseaux de proie : crécerelle d’Amérique, buse, faucon pèlerin, grand-duc d’Amérique et urubu, cet oiseau étrange qui se nourrit de carcasses d’animaux.

Assis sur un talus, nous voyons donc ces oiseaux voler au-dessus de nous, parfois même jusqu’à nous frôler de leurs ailes. La plupart se sont imprégnés à l’humain. Il faut voir l’urubu noir marcher parmi les spectateurs, parfois presque sur eux !

Deux sentiers nous mènent aux volières extérieures où l’on peut admirer les chouettes, le harfang des neiges ou l’aigle à tête blanche. On peut aussi visiter le complexe de réhabilitation où les oiseaux se remettent de leurs blessures avant d’être relâchés dans la nature.

Chouette à voir ! est une initiative de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), organisme lié à la Faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe. Chaque année, l’UQROP reçoit plus de 350 oiseaux blessés ou mal en point pour les soigner.

L’organisme fait aussi de l’éducation et de la sensibilisation face à ces espèces menacées par les activités humaines. Heureusement, la situation semble s’être grandement améliorée au cours des dernières années, apprend-on. D’ailleurs, pour qui circule souvent sur nos routes, les oiseaux de proie sont souvent visibles, planant au-dessus des champs ou installés sur les fils électriques.

L’UQROP est tenue à bout de bras par des passionnés. L’organisme ne reçoit pas de financement récurrent des deux paliers de gouvernement, mais les dernières coupes dans le secteur de l’éducation pourraient aussi assombrir son avenir.

Alors, profitons de sa présence dans la région et supportons-le. C’est un petit joyau dont on se doit d’être fier. Chouette à voir ! est ouvert les fins de semaine, et ce, jusqu’à fin septembre. Prendre note que le site est fermé les lundis et mardis.

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire