• Loisir
Polyvalente Hyacinthe-Delorme

Retrouvailles des finissants de '93 pour bientôt

Claude Mercier

Au hasard de la vie, vous avez perdu de vue des amis d'enfance que vous aimeriez bien retrouver? Vous êtes curieux de savoir ce que sont devenus vos anciens collègues de classe et Facebook ne vous suffit pas? Vous voulez savoir qui a pris du poids, perdu des cheveux, eu 14 enfants? Eh bien, votre curiosité pourra bientôt être rassasiée.

 

Un groupe de valeureux nostalgiques a décidé d'organiser une soirée de retrouvailles pour celles et ceux qui ont terminé leurs études à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme en 1993. Malgré tous leurs efforts, ils n'ont malheureusement pas réussi à retrouver tout le monde et le temps presse. Si vous êtes vous-même finissante ou finissant de '93, si ce n'est déjà fait, entrez en contact avec les organisateurs (les coordonnées sont plus bas dans ce texte). Si votre frère, votre sœur, votre père, votre mère, votre Roméo, votre Dulcinée, votre fille, votre fils, votre oncle ou votre tante, votre voisin, votre voisine, votre patron(ne), votre employé(e), ou une vague connaissance fait partie du lot, envoyez-lui cet article (dans le meilleur des cas) ou informez-vous si cette personne est au courant des prochaines retrouvailles, elle pourrait vous en remercier. Bien sûr, cette personne doit entrer en contact avec les organisateurs de l'événement, pour, éventuellement, connaître le prix d'entrée (qui n'a pas encore été dévoilé) et réserver sa place.

Pour l'instant, peu de détails ont filtré sur la soirée. Ce sera le samedi 1er juin 2013, à la Salle Théâtre La Scène (l'ancienne église Christ-Roi, 300, avenue de la Concorde Nord).

On peut contacter les organisateurs de plusieurs façons :

Le groupe facebook (où vous retrouverez, entre autres, la liste des personnes qui n'ont pas encore été retrouvées) : https://www.facebook.com/FinissantsPHD93

Par courriel : finissantsphd93@hotmail.com

Ou, par téléphone : Cynthia : 450-773-9307 poste 223 (Expo de St-Hyacinthe) Nadia : 514-466-8211

Bien sûr, j'y serai. J'étais un des leurs, un des nôtres.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire