• Politique
Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe

Bilan des 100 premiers jours

Paul-Henri Frenière

Chantal Soucy semblait tout à fait à l'aise dans son nouveau rôle de députée. MOBILES l'a rencontrée pour faire le bilan de ses 100 premiers jours comme représentante de la circonscription de Saint-Hyacinthe à l'Assemblée nationale.

Chantal Soucy. (Photo: Paul-Henri Frenière)« Dès que je suis entrée en poste, je me suis dit que ma principale fonction serait de défendre les intérêts des citoyens du comté de Saint-Hyacinthe à Québec », lance-t-elle d'entrée de jeu. Mais pour ce faire, elle a dû apprendre les rouages de l'appareil gouvernemental et établir des contacts.

La veille de notre rencontre, elle avait reçu la visite du ministre des Transports, Robert Poëti, pour discuter du passage de la voie ferrée sur l'autoroute 20, au nord de la ville. « Monsieur Poëti s'est engagé à rencontrer les responsables du Canadien National et les représentants de Transport Canada, affirme Chantal Soucy. Il a promis de le faire avant la fin de l'année ».

Il a été aussi question de l'étude de faisabilité du fameux train de banlieue qui tarde à venir. Encore là, les résultats devraient être connus bientôt. Ses contacts avec l'Agence métropolitaine des transports laisseraient entendre que l'annonce pourraient être faite dès cet automne.

Au cours de la session, la députée caquiste a interpellé le ministre de la Santé, Gaëtan Barrette, au sujet de l'agrandissement de l'urgence du centre hospitalier Honoré-Mercier. Même si le dossier ne semble pas figurer au sommet des priorités du ministre (il n'était même pas au courant), Chantal Soucy a bon espoir que les travaux de mise aux normes seront effectués avant la fin de son mandat.

Quant à l'épineux dossier de l'Hôtel des Seigneurs (qui lui avait valu des reproches du syndicat lors de la campagne électorale), la nouvelle députée de Saint-Hyacinthe a tenté de renouer avec les représentants syndicaux en offrant son aide. Elle a également tenté de contacter le nouveau propriétaire, Marc Bibeau, mais celui-ci n'a pas retourné ses appels. Notons qu'à titre de porte-parole en matière de tourisme pour la CAQ, Chantal Soucy entend suivre ce dossier de près.

Des mentors et du support

Somme toute, Chantal Soucy se dit satisfaite du bilan de ses 100 premiers jours comme députée. Dès son entrée au parlement, elle a pu bénéficier du support de deux députés de sa formation politique ayant davantage d'expérience. Nathalie Roy (Montarville) et François Bonnardel (Granby) l'ont guidée dans le dédale parlementaire.

Alexandre Lahaie. (Photo: PHF)Dans la circonscription, elle a pu compter dès le départ sur l'appui indéfectible d'une ancienne collègue de travail à Hydro-Québec, Geneviève Lemay, qui a pris en charge le bureau de comté. À Québec, la CAQ lui a adjoint un recherchiste, Samuel Poulin.

Plus récemment, s'est joint à l'équipe un ancien journaliste qui conseillera la députée tout en étant responsable des communications. Alexandre Lahaie compte une dizaine d'années d'expérience pour le groupe TVA et pour Radio-Canada où il travaillait au pupitre de RDI.

Dès septembre, Karine Daigneault (une Maskoutaine « pure laine » tient à préciser Chantal Soucy) sera chargée de l’accueil des commettants au bureau de comté et vaquera à diverses tâches administratives.

Suite à son élection, le 7 avril dernier, la députée avait occupé les bureaux de son prédécesseur, Émilien Pelletier. Mais depuis le début du mois de juin, elle s'est installée au 1970, rue Des Cascades, soit dans le même édifice que son homologue fédérale, la députée du NPD Marie-Claude Morin.

Ironie du sort, non seulement est-ce la première fois que Saint-Hyacinthe est représentée simultanément par deux femmes, à Québec et à Ottawa, mais c'est aussi la première fois que les bureaux de ses représentants, au provincial et au fédéral, sont pratiquement voisins. Un signe des temps?

 

Écrire un commentaire >

  • Re: Bilan des 100 premiers jours

    Ce qui me frappe grandement, c'est de lire que le bon docteur Barrette ne connaissait même pas les besoins criants de l'urgence. Une autre preuve de l'ordre de priorités qu'il entretient, et ce depuis bien avant qu'il soit ministre!

  • Ajouter un commentaire