• Politique
BILAN DE FIN DE SESSION

Émilien Pelletier très fier de ses actions

la Rédaction

Saint-Hyacinthe, le 22 juin 2012 – À l’annonce de son bilan de fin de session qu’il qualifie de bien remplie, le député de Saint-Hyacinthe, Émilien Pelletier, se dit très fier de son bilan de l’année 2011-2012 dans Saint-Hyacinthe, même si la dernière session a été somme toute très tourmentée.

Sur la scène parlementaire, le député de Saint-Hyacinthe et porte-parole pour les personnes handicapées s’est beaucoup préoccupé de la situation des personnes handicapées, mais aussi de celles de tous les autres, qui seront directement touchés par les coupures dans les soins à domicile. Il s’est également penché sur le rapport accablant de la Protectrice du citoyen qui dénonce l’augmentation des délais d’attente, l’ajout de critères d’exclusion et la diminution des heures de services en imposant des plafonds quant au nombre d’heures dispensées. À la période de questions et réponses orales, il a questionné plusieurs fois la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien et a réussi à obtenir un engagement de cette dernière.

Côté législatif, le député a, entre autres, participé au projet de loi 31, « Loi modifiant diverses dispositions concernant l’organisation des services policiers », qui garantit la desserte policière de la ville de Saint-Hyacinthe par la Sûreté du Québec, ainsi qu’au projet de loi 212, « Loi concernant la transformation de La Survivance, compagnie mutuelle d’assurance vie », soutenant ainsi l’essor d’une société maskoutaine et québécoise en pleine croissance. Il a aussi assisté activement aux auditions de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles concernant le Livre vert pour une politique bioalimentaire pour lequel pas moins de 200 mémoires ont été déposés. La poursuite de ces auditions est prévue pour la fin du mois d’août.

Le député a aussi accueilli à l’Assemblée nationale de nombreux récipiendaires de la circonscription, venus recevoir des reconnaissances de haut niveau, ainsi que divers groupes de citoyens et d’élèves. « Sur ce plan, je fais l’envie de plusieurs de mes collègues. Ces reconnaissances témoignent du dynamisme et de l’engagement de mes concitoyennes et concitoyens et j’en suis très fier », a lancé le député de Saint-Hyacinthe.

Dans la circonscription, Émilien Pelletier a participé à une tournée sur le thème de la famille en compagnie de sa collègue Marie Bouillé, députée d’Iberville, qui s’est arrêté à Saint-Hyacinthe pour prendre le pouls de la population. Lors de cette rencontre avec des représentants du CÉGEP, des CPE de la région et de la Commission permanente de la famille de la MRC des Maskoutains, il a été question du manque de places en services de garde. En effet, malgré les promesses libérales de créer 15 000 nouvelles places en services de garde en 2008, force est de constater qu’il manque encore 2290 places sur le territoire de la MRC des Maskoutains.

Partisan d’un Québec qui favorise un développement durable, Émilien Pelletier a collaboré avec le Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain (CCCPEM) dans la lutte contre l’exploration, l’exploitation et la fracturation hydraulique des gaz de schiste.

JPEG - 240.5 ko
Émilien Pelletier, se dit très fier de son bilan de l’année 2011-2012

Le député suit également plusieurs dossiers de près, tels celui du Comité SOS Pauvreté, qui vise à comprendre, à mesurer et à agir sur la question de la pauvreté dans notre région, celui du Comité de l’industrie du meuble, qui suit avec attention la situation dans cette industrie et veille à ce que les politiques gouvernementales soient adaptées le mieux possible à ses besoins, et celui du Comité de travail sur les déplacements intermunicipaux en transport adapté afin de fournir aux utilisateurs du transport adapté la possibilité de se déplacer d’une MRC à l’autre, un service qui n’existe pas pour l’instant.

Bilan gouvernemental

On ne peut parler de la dernière session sans aborder le sujet de la hausse des droits de scolarité, et de toute la crise sociale qui en découle, qui a littéralement monopolisé les débats à l’Assemblée nationale. Émilien Pelletier déplore que toute cette saga soit une conséquence des manoeuvres douteuses du premier ministre lui-même. « Un bon premier ministre aurait rencontré les étudiants beaucoup plus tôt, aurait négocié et surtout, aurait trouvé une solution acceptable pour les deux parties », a déclaré Émilien Pelletier. « Mais quand on connaît la stratégie libérale, on comprend mieux pourquoi il a laissé perdurer le conflit et qu’il ait fait de la désinformation avec le carré rouge et ses publicités trompeuses. Quand on a un bilan si déplorable et un taux d’insatisfaction aussi important, on tente de créer une diversion ! », a poursuivi le député.

En effet, le bilan gouvernemental n’est guère reluisant :

• Conflit étudiant et division de la population sur le sujet

• Corruption

• Vente à rabais de nos ressources naturelles

• Hausse de nombreux tarifs

• Taux d’insatisfaction record

• Déclin du français

• Soumission devant le gouvernement fédéral

• Michelle Courchesne blâmée deux fois par le vérificateur général

• Démission de deux vices premières ministres

• Coupure de budget et de services dans les commissions scolaires

On ne s’étonne guère que Jean Charest veuille déclencher des élections à la fin de l’été, car à ce piètre bilan pourrait bien s’ajouter des situations embarrassantes qui seront sans doute dévoilées par la commission Charbonneau.

Élections générales

À la mi-session, les militantes et les militants du Parti Québécois de Saint-Hyacinthe ont confirmé la candidature d’Émilien Pelletier afin de représenter le Parti Québécois aux prochaines élections générales pour la circonscription de Saint-Hyacinthe, qui comprendra dorénavant Saint-Pie et La Présentation.

« Les Québécois ne doivent pas se laisser manipuler par Jean Charest. Lors de la prochaine campagne électorale, il cherchera de nouveau à berner la population. Au Parti Québécois, nous proposons de changer de direction. Nous souhaitons rassembler les Québécois plutôt que de les diviser. Nous souhaitons l’enrichissement collectif plutôt que l’enrichissement de quelques-uns seulement. Nous voulons aider les familles de la classe moyenne en abolissant la taxe santé, leur permettant ainsi de récupérer 400 dollars par année. Nous voulons assainir nos moeurs politiques afin que cesse la corruption et qu’on retrouve confiance dans nos institutions. Nous voulons que le Québec se tienne debout devant Ottawa. Nous voulons aussi protéger notre langue en adoptant une nouvelle loi 101 », a conclu Émilien Pelletier.

 

Écrire un commentaire >

  • Re: Émilien Pelletier très fier de ses actions

    Bravo pour vos actions ! Comment peut-on devenir bénévole pour le parti québécois ? Isabelle Gagné isabellegagne@cgoclable.ca

  • Ajouter un commentaire