• Politique
LOI SPÉCIALE

Jean Charest, Vladimir Poutine même combat ?

Nicolas Humbert

On ne peut tout de même pas comparer le Québec et la Russie ! Et a priori Jean Charest, premier ministre du Québec n’a pas grand chose à voir avec Vladimir Poutine, président de la Russie. Pourtant le premier vient de faire voter une loi restreignant considérablement le droit de manifester et le second s’apprête à le faire la semaine prochaine.

Le parti Russie unie, qui soutient le président Vladimir Poutine et qui est majoritaire à la Douma (parlement russe) a déposé un projet de loi prévoyant des amendes allant jusqu’à un million de roubles (33 000 CAN$) pour les organisateurs et les participants actifs à des manifestations illégales. Cette loi sera soumise au vote le mardi 29 mai.

La loi spéciale qui a été votée aujourd’hui au Québec par les députés du Parti libéral et les députés de la Coalition avenir Québec rappelle étrangement le projet russe puisqu’elle prévoit des amendes allant de 1000$ et 125 000$ pour les contrevenants.

Toutefois, à la différence de la loi russe, la loi 78 est limitée dans le temps puisqu’elle ne s’applique que jusqu’au 1er juillet 2013 et elle ne vise à anéantir que l’opposition étudiante. Vladimir Poutine réserve également parfois la prison à ses opposants, sort épargné aux contestataires de la hausse des coûts de scolarité. Donc, comparaison n’est pas raison, mais il arrive que la raison appelle la comparaison.

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.