• Politique
élections municipales

Jeannot Caron : Candidat district Cascades

Lettre ouverte

Chères concitoyennes, concitoyens, si vous ne me connaissez pas encore, je me présente à vous : Jeannot Caron, candidat pour le district Cascades. Ça fait plus de 8 ans que je me prépare à occuper ce poste dans ce quartier où je réside, où je m’implique, et où je travaille. 

Je suis présent et actif au cœur de notre beau centre-ville depuis des années. J’oeuvre à titre de bénévole dans plusieurs organismes communautaires en tant qu’administrateur, ainsi que comme membre de comités citoyens. J’ai siégé pendant 5 ans sur le Comité des citoyens et des citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain, démontrant l’importance que j’accorde à notre environnement. 

Je suis également administrateur depuis 6 ans de Contact Richelieu-Yamaska qui se consacre à la prévention du suicide et de l’itinérance. De plus, je suis président d’honneur de l’événement « Déguste ton don » qui aura lieu le 8 novembre, au Château Fontaine. Cette activité de financement est au profit de Satellite qui oeuvre à la prévention des dépendances de toutes sortes. 

En tant que père et grand-père, j’ai à cœur les familles et enfants résidant dans mon quartier et c’est pourquoi je m’implique depuis 6 ans aux loisirs Christ-Roi. Créer un sentiment d’appartenance entre tous les Maskoutains en favorisant la présence de l’humain avant tout est un de mes objectifs. Par exemple, un des moyens que je propose pour y arriver serait que chaque mois, un quartier différent fasse une fête, et invite le reste de la ville à y assister. 

Je suis aussi sensible au fait que plusieurs familles immigrantes habitent le centre-ville et qu’elles ont peu d’accès à des espaces de verdure et de jeux pour les petits. J’aimerais pouvoir contribuer à améliorer ces espaces dédiés aux enfants par des installations stimulant les jeux libres. On doit donc avoir des lieux verts, sécuritaires, et mieux entretenus que ne le sont actuellement les lieux du Christ-Roi et de l’école Lafontaine, qui sont pour le moins vieillis et désuets. 

Je souhaite également qu’un accent soit mis pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite dans notre centre-ville, ainsi que partout ailleurs en Ville. Je prône un transport collectif gratuit pour toutes et tous. Rappelons qu’un transport collectif n’est pas une dépense, mais un investissement, comme l’ont constaté d’autres villes au Québec telles que Chambly, Ste-Julie et Beauharnois qui s’en servent comme levier économique. Cette mesure a en effet favorisé l’arrivée de nouveaux résidents, augmentant les revenus fonciers perçus. 

D’autre part, enlever les horodateurs et revoir le plan de mobilité urbaine de la Ville fait partie de mes priorités. Ces deux mesures contribueront à enlever la pression sur les stationnements.

Je propose que la réfection de la promenade Gérard-Côté et du parc Casimir-Dessaulles soit prise en charge par nos experts locaux en utilisant les compétences des étudiantes et étudiants de l’Institut de technologie agro-alimentaire et de l’École professionnelle, et favoriser l’emploi de personnes via des programmes de réinsertion à l’emploi. 

Au plan économique, je suis également un acteur important de notre centre-ville en ayant co-créé la Galerie d’art 1855, en m’inspirant du programme particulier d’urbanisme qui aurait grand besoin d’être mis à jour. Je suis aussi propriétaire-gestionnaire d’immeubles à logements abordables, hébergeant entre autres, la boutique « Les Trouvailles de l’Abbé Leclerc », chapeauté par le Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe. Je suis très fier de dire que je participe ainsi à la réelle mixité sociale de notre milieu. Les trouvailles prône mes valeurs environnementales et sociales de récupération et de réutilisation. 

Suite aux efforts collectifs de revalorisation de cette partie du quartier, nous devons élaborer collectivement un plan qui s’adapte non seulement au quartier Cascades, mais à l’ensemble de la Ville de Saint-Hyacinthe dans une perspective d’environnement global. Nous devons dépasser la seule amélioration cosmétique des façades, préserver les logements abordables. 

Notre centre-ville patrimonial ne doit pas être défiguré par une tour de 15 étages : voilà le message que m’ont livré les résidentes et résidents du quartier lors de mon porte-à-porte. 

 

Pour plus d’information, vous pouvez me faire une demande d’amitié sur facebook  Jeannot Caron ou aimez ma page Votez Jeannot Caron 

 

 

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.