• Politique
Élections municipales

Jeannot Caron se représente dans le district Cascades

Paul-Henri Frenière

Comme il l'avait fait quatre ans plus tôt, lorsqu'il s'est présenté pour la première fois, c'est aux abords du marché public que Jeannot Caron a annoncé officiellement sa candidature au poste de conseiller du district Cascades.

Entouré de son équipe de campagne, il a fait part de ses nombreux engagements pour la communauté au cours des dernières années, des engagements et des dossiers qui l'amènent régulièrement à la période de questions des séances du conseil municipal.

Questionné sur le Projet Sélection à l'effet de construire une tour de 15 étages au centre-ville, Jeannot Caron est contre : « Je ne suis pas contre un investissement privé de 50 millions à Saint-Hyacinthe, mais le site qui a été choisi n'a pas d'allure, a-t-il répondu. Dans la pétition de 2530 noms qui s'opposait au projet et qui a été remise au conseil de ville, il y avait au moins 500 signataires qui étaient résidents du quartier. Je suis certain que si l'on demandait l'avis de tout le monde, il y en aurait au moins 80% qui seraient contre, affirme-t-il. Il y a seulement les hommes d'affaire et certains commerçants qui approuvent le projet, mais je les comprends ».

Jeannot Caron, accompagné de Cécile Ménard lors de sa conférence de presse le 25 septembre dernier. Photo : Nelson Dion

Jeannot Caron s'est dit en faveur d'un débat avec les deux autres candidates qui se présentent dans le district Cascades, la conseillère sortante Sylvie Adam et Angelika Gil. « Un vrai débat où l'on confronterait nos visions de l'avenir du centre-ville » a-t-il ajouté.

Redonner la parole aux citoyens

Et des projets d'avenir, il en a beaucoup. Il veut aussi redonner la parole aux résidents et leur offrir des moyens. « Nous devons donner aux citoyens un budget participatif qui leur permettrait de proposer des projets et de les réaliser. C’est ce que je vise : consulter et redonner le pouvoir aux citoyennes et citoyens, affirme-t-il. D’ailleurs, à cet égard, je souhaite échanger avec tous les candidats en lice sur tous ces sujets. Un débat permettra de bien distinguer les propositions les unes des autres, leur faisabilité, et aussi de remettre en selle des projets qui languissent depuis 20 ans. »

« En tant que père et grand-père, j’ai à cœur les familles et les enfants résidant dans mon quartier et c’est pourquoi je m’implique depuis six ans aux loisirs Christ-Roi, a déclaré Jeannot Caron qui était accompagné de sa petite fille et de son fils. Je suis sensible au fait que plusieurs familles immigrantes habitent le centre-ville et qu’elles ont peu d’accès à des espaces de verdure et de jeux pour les petits. J’aimerais pouvoir contribuer à améliorer ces espaces dédiés aux enfants par des installations stimulant les jeux libres. On doit donc avoir des lieux verts, sécuritaires et mieux entretenus. »

Revaloriser le quartier et la ville

Figure bien connue au centre-ville, Jeannot Caron est le cofondateur de la Galerie d'art 1855 située sur la rue Des Cascades. Il est aussi copropriétaire et gestionnaire d’immeubles à logements abordables, hébergeant entre autres, la boutique « Les Trouvailles de l’Abbé Leclerc », chapeautée par le Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe.

« Je suis très fier de dire que je participe ainsi à la réelle mixité sociale de notre milieu, avance-t-il. Cette boutique prône mes valeurs environnementales et sociales de récupération et de réutilisation. Suite aux efforts collectifs de revalorisation de cette partie du quartier, nous devons élaborer collectivement un plan qui s’adapte non seulement au district Cascades, mais à l’ensemble de la Ville de Saint-Hyacinthe. »

Cette année, Jeannot Caron peut compter sur une solide équipe de campagne incluant son agent officiel, André Arpin, un ancien directeur général du Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe. Une Maskoutaine d'adoption, Cécile Ménard, agit comme directrice de campagne et agente de communication. Cette dernière a déjà été conseillère municipale de la Ville de Longueuil durant 11 ans. « Jeannot Caron va apporter un vent de fraîcheur à l'hôtel de ville » a-t-elle commenté.

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire

Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Tapez les caractères que vous voyez dans l'image; si vous ne pouvez pas les lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Pas sensible à la casse.  Passer à la vérification audio.