• Politique

Le communautaire en guerre contre la misère

la Rédaction

St-Jean-sur-Richelieu, le 31 octobre 2014 – Les organismes communautaires autonomes de la Montérégie sont aujourd’hui en guerre : en guerre contre la misère. Les politiques d’austérité du gouvernement Couillard font craindre le pire aux organismes communautaires. L’État se désengageant, les besoins des communautés sont sans cesse grandissant. Les organismes communautaires ne seront pas en mesure d’absorber les conséquences des coupures de services, des diverses compressions et des hausses de tarifs. C’est la misère qui les attend.

En ce jour d’Halloween, les organismes communautaires autonomes de la Montérégie dénoncent les mesures d’austérité qui les appauvrissent et qui surtout, appauvrissent les personnes qui les fréquentent. C’est pourquoi ils participeront en très grand nombre à la manifestation monstre contre les mesures d’austérité qui se déroule aujourd’hui à Montréal, une initiative de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Ils prendront part au grand contingent « Je soutiens le communautaire », qui regroupera les organismes communautaires de tout le Québec. La Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC-Montérégie) offre du transport collectif de partout en Montérégie pour se joindre à cette grande mobilisation. Ce sont 14 autobus et plus de 650 personnes de la Montérégie qui dénonceront aujourd’hui les mesures d’austérité du gouvernement Couillard et qui souhaitent passer le message que l’austérité n’est pas une fatalité! 

« L’austérité ça ne marche pas, elle nous appauvrit !» explique madame Danielle Goulet, présidente de la TROC-Montérégie, «C’est un retour en arrière pour les femmes, une attaque pour les plus démunis, un abandon pour les familles… et la non reconnaissance des organismes communautaires autonomes».

« Le gouvernement Couillard doit permettre aux organismes communautaires autonomes de remplir leur mission en les finançant adéquatement et il doit cesser de créer des besoins dans la communauté par ses mesures d’austérité. » ajoute Johanne Nasstrom, directrice de la TROC-Montérégie.

Le gouvernement doit cesser les compressions, coupures et les hausses de tarifs et doit financer adéquatement la mission des organismes communautaires : les organismes communautaires de la Montérégie ne lâcheront pas le morceau, d’autres actions sont prévues très bientôt. Le communautaire est en colère, et il fera la guerre à la misère!

Écrire un commentaire >

Ajouter un commentaire