• Politique

Projet Fridöm Groupe Sélection : Des citoyens passent à l'offensive

Sylvain Laforest

Les trois entités impliquées dans l'impasse du projet du promoteur Groupe Sélection visant à construire un bloc de huit étages au centre-ville de St-Hyacinthe s'embourbent dans une guerre de tranchées, alors que la saga a désormais étendu son gaz moutarde jusque dans les pages d'un quotidien de la métropole.

Chacune des parties de ce triangle non-amoureux se retranche de plus en plus dans ses positions, alors que le promoteur accentue ses pressions sur les locataires à travers les propriétaires actuels des immeubles du bout de la rue, que l'indignation du maire Corbeil gronde devant l'ampleur médiatique qui effiloche la réputation de l'administration de la Ville, pendant que les résidents sortent de leurs tranchées et lancent une nouvelle offensive.

Debout !

L'échange de coups résonne si fort que l'éviction des quelques locataires de la rue St-François, qui apparaissait inévitable il y a quelques semaines, s'entoure maintenant d'une aura d'incertitude avec l'accumulation des bâtons que les citoyens et organismes communautaires  mettent dans les roues du projet. Dernier en lice, l'ex-contremaitre de chantier de construction et résident du centre-ville Richard Mongrain, qui vient de lancer une levée de fonds pour amasser les 40 000$ nécessaires pour financer une injonction contre le promoteur immobilier, ce qui retarderait le projet jusqu'aux prochaines élections municipales, avec l'intention manifeste d'en faire un enjeu électoral.

L'ex-contremaitre de chantier de construction et résident du centre-ville Richard Mongrain, au moment du lancement de la campagne «Saint-Hyacinthe debout!». Photo Nelson Dion

«En changeant le zonage, la Ville a contourné l'option référendaire d'acceptabilité des projets, mais on a d'autres moyens de se faire entendre!» de dire monsieur Mongrain. Il fait donc appel à la population pour des dons de 10 dollars et plus, en souhaitant amasser suffisamment de sous pour entraver le projet. Il se garde bien de vouloir transformer la situation en affrontement entre l'administration de la Ville et les citoyens.

Richard Mongrain vient juste de remporter une première bataille contre la Ville qui affirmait qu'on ne pourrait pas la poursuivre en cour, avec la confirmation que son injonction serait recevable. Il a décidé d'amplifier l'offensive en fondant «St-Hyacinthe Debout», une organisation citoyenne dont l'objectif plus global serait de mettre un frein définitif aux possibles plans de construire 7 tours de 6 à 8 étages au centre-ville, dévoilés maladroitement par le biais d'un diaporama lors de la soirée de consultation sur la Promenade Gérard-Côté en novembre 2018.  «C'est une attaque de la zone urbaine! Le Conseil de ville est en passe de défigurer le quartier du centre-ville qui va perdre tout son cachet, en favorisant des projets d'immeubles trop massifs dans le but de densifier dans la zone», d'ajouter monsieur Mongrain.

Jurisprudence

«Pour moi, cette cause dépasse St-Hyacinthe, et pourrait devenir un exemple de ce que les citoyens peuvent faire pour se battre contre des projets qui ne vont pas dans leur intérêt. Groupe Sélection a déjà été bloqué ailleurs au Québec, et à Mont-Saint-Hilaire, des citoyens ont réussi à bloquer un promoteur privé similaire» L'idéateur de «St-Hyacinthe Debout» est par ailleurs soulagé que Groupe Sélection ne puisse pas faire grand-chose de concret avant juillet 2020, lui laissant un certain délai pour amasser des fonds. Comme il le dit lui-même, «ceux qui veulent se battre avec nous ne sont pas les plus riches, et ça prendra beaucoup de 10 dollars avant de pouvoir se payer une injonction.»

À moins qu'un mécène ne se pointe, son initiative risque de vivre plusieurs émotions d'ici l'été prochain, avant de savoir s'il pourra engager son offensive et aller de l’avant avec l’injonction.

http://haricot.ca/project/saint-hyacinthedebout

https://www.facebook.com/Saint.Hyacinthe.Debout/

Écrire un commentaire >

  • Saint-Hyacinthe debout

    Structurez-vous en OBNL et donnez des reçus d'impôt et je mets 100$

  • Comment peut-on contribuer en ligne et se tenir au courant?

    Avez-vous un site internet ou une page Facebook pour mobiliser les gens? Sortons Corbeil et sa gang de Libéraux à la prochaine élection.

  • tours de babel centre ville

    je suis vraiment contre. gardons le centre ville tel qui est. deja que beaucoup de gens d un age certain ont leur racines, leurs vies ici. deja qu ils y a beaucoup de commerces vides a cause de quoi, prix abordables que signifie ces mots pourcles futurs logements... et en passant si je vais sur la promenade c est pour me reconnectercavec la nature. si je veux du bitume je vais aller sur la cascades, venez chez moi et vous verrez combien de travailleurs pendant l heure du lunch viennent y fairecune pause. je suis de tout coeur avec les combattants.

  • Ajouter un commentaire