• Politique

Promenade Gérard-Côté : Un beau projet, mais...

Paul-Henri Frenière

Les quelque 250 personnes qui ont assisté à la présentation du projet de réfection de la promenade Gérard-Côté, le 7 novembre dernier au Centre des arts Juliette-Lassonde, étaient quasiment unanimes : c'est un très beau projet. Un seul bémol : une participante à la période de question s'est inquiétée de la construction d'un édifice de 4 à 6 étages à l'extrémité ouest de la promenade. Elle avait été échaudée par la controverse engendrée par le projet d'une tour de 15 étages présenté quelques mois plus tôt par Réseau Sélection.

L'urbaniste Réal Lestage l'a alors rassurée en affirmant que l'immeuble aurait un toit vert et un stationnement souterrain. Or, à la séance du conseil municipal du 3 décembre dernier, on a appris une autre réalité bien plus préoccupante.

Une série d'immeubles de 8 étages

En fait, on projette la construction d'une série d'immeubles, comportant de 6 à 8 étages, plus à l'est en bordure de la rivière. C'est Françoise Désautels, du Comité de citoyens et de citoyennes pour la protection de l'environnement maskoutain, qui a soulevé la question.

Le maire Claude Corbeil lors de la présentation du projet de réfection de la promenade Gérard-Côté, le 7 novembre dernier au Centre des arts Juliette-Lassonde

« Telle ne fut pas notre surprise, cette semaine, en prenant connaissance de deux avis publics où la ville souhaite densifier le secteur visé par de nouvelles affectations en permettant des immeubles dont la hauteur pourra varier entre 6 à 8 étages pour les nouvelles zones résidentielles, ce qui représente une grande partie de la bordure de la rivière. Est-ce qu’il y a une erreur dans cet avis public » s'est interrogée la citoyenne puisque lors de la présentation du projet, il n'était nullement question de ce développement.

Après que la greffière eut confirmé qu'il n'y avait pas d'erreur et que le conseil municipal avait bel et bien voté pour ce changement, le directeur général, Louis Bilodeau, a affirmé : « Probablement que M. Lestage, dû à la nervosité, a glissé sur ce détail... ».

Un « détail » qui change foncièrement le projet

Or, ce « détail » change foncièrement la nature du projet de réfection de la promenade Gérard-Côté et transformera la configuration et la vocation de tout ce secteur. « La proposition est venue de la firme Daoust Lestage et le conseil l'a entérinée, a ajouté Louis Bilodeau. Les promoteurs auront cependant des obligations, à savoir d'aménager un stationnement intérieur équivalent à 60% .»

La modélisation soumise par la firme Daoust Lestage présente une série d'immeubles comportant 8 étages, chaque bâtiment pouvant abriter au moins 50 logements, apparemment. Ce large secteur se situe entre les avenues Brodeur et Sainte-Anne et il y aura, invariablement, la destruction de plusieurs autres logements abordables déjà existants.

La modélisation soumise par la firme Daoust Lestage présente une série d'immeubles comportant 8 étages

« Avant d’adopter ces règlements, est-ce que la ville a réalisé des études d’impact sur la circulation automobile, sur les infrastructures sanitaires, la luminosité, etc. a demandé Françoise Désautels. C'est évident qu'une densification de la population en si forte proportion va avoir des impacts importants. Ce n'est pas après les travaux qu'il faut le faire, mais avant. »

À cela, le directeur général a répondu qu'une démarche va bientôt être entreprise pour revoir le plan particulier d'urbanisation. À noter que les règlements autorisant ces changements doivent être adoptés par le conseil dès le 17 décembre en séance publique.

Par ailleurs, le maire Claude Corbeil avait annoncé, lors de la soirée d'information du 7 novembre, qu'un comité « chantier centre-ville » allait être mis sur pied. Ce comité étant formé de résidents, d'organismes communautaires et de commerçants du quartier, entre autres. « Étant donné que plusieurs dispositions vont avoir été votées au conseil de ville, est-ce qu’il ne devient pas un peu caduc l’idée de mettre en place un tel comité ? » a questionné Françoise Désautels.

Le maire a répondu que le comité serait formé « d'ici les fêtes » pour qu'une première réunion ait lieu en janvier 2019.

 

Écrire un commentaire >

  • Très bon article

    Merci pour ce billet. Les gens doivent manifester leur désaccord. La ville de consulte jamais les gens qui seront évincés. Aucun respect!

  • Projet de densification

    Je comprends la nervosité de l urbaniste, quand tu es en train d en passer une petite vite aux citoyens, mais qu il y en a une qui n est pas endormi, et quand a mr Bilodeau qui dit que c est un détail, plusieurs bâtiments aux lieu d un seul, c est presque malhonnête ca !
    A vouloir passer ce règlement a tout prix vous paraissez très mal !

  • promenade Gérard Coté

    Pourquoi les gouvernements autant Fédéral ,provincial que Municipal tiennent ils toujours deux discours...

  • Promenade Gérard Côté

    Un autre espace vert détruit!!!!!!!!!!!!!!! n'y a-t'il que le fric qui compte? Croyez-vous vraiment que les générations qui suivent vont vous être éternellement reconnaissantes? Probablement pas, puisqu'ils ne pourront plus respirer.
    Nous devons changer notre façon de penser, nous ne sommes pas l'avenir, eux le sont.
    Allez dans les écoles, demandez-leur leurs avis, ils ont droit de parole

  • Promenade Gérard Coté

    Les résidents des immeubles détruits du quartier vont demeurer dans ces immeubles au même coût mensuel?

  • Ajouter un commentaire